Commémoration des attentats du 11. 09 2001 à New York. Islam religion de paix? La plus grande mystification de notre siècle!

Ndlr. Rappel : 40’000 attaques terroristes d’origine islamiques depuis 11 septembre 2001

 

Islam religion de paix? La plus grande mystification de notre siècle!

 

Ces jours, on marque le 20e anniversaire du tragique attentat terroriste contre les tours jumelles de New York, sur lesquelles j’ai eu la chance de monter quelques mois avant leur destruction. Depuis le 11 septembre 2001 exactement, il y a un site internet qui enregistre, jour après jour, de manière scientifique et détaillée, toutes les attaques terroristes d’origine islamique qui ont fait des victimes. A l’origine de cette “comptabilité”, un site au nom délibérément provocateur (www.thereligionofpeace.com, c’est-à-dire «la religion de paix»), dont le but déclaré est de recenser et d’estimer les menaces réelles que fait peser l’islam sur la dignité humaine et les libertés individuelles.

 

Or, du 11 septembre 2001 au 6 septembre 2021, ce site a comptabilisé 39’978 attentats et attaques qui ont fait 268’001 morts et 342’032 blessés. Une infime partie de ces totaux concerne les victimes de crimes d’honneur et d’exécutions effectuées au nom de la charia, la loi basée sur le Coran et la Sunna (le recueil des choses dites et faites par Mahomet). Pourtant, même ici, pratiquement tous les imams à qui l’on demande s’il existe une corrélation entre cette violence islamique et le contenu des textes sacrés de l’islam, répètent, contre toute évidence, que l’islam «est une religion de paix, d’amour et de tolérance».

 

Ils mentent, savent parfaitement qu’ils mentent, et comptent sur le fait que - par ignorance, par crainte de représailles ou par crainte d’être qualifiés de racistes -, les journalistes et les politiciens se garderont bien de les contredire.

 

Mais il s'agit là de la plus grande mystification au monde de ce siècle, la déformation éhontée d'une vérité qui saute aux yeux de tous et qui est écrite noir sur blanc dans le Coran, mais que peu de gens osent dénoncer. 

 

Et puis il y a ceux qui, par bonté d'âme, disent avoir lu le Coran mais affirment n'y avoir trouvé aucune trace de violence, comme la présidente de la Commission fédérale contre le racisme, Martine Brunschwig Graf. Ou encore ceux qui relativisent la violence contenue dans le Coran, sous prétexte qu'il y a aussi de la violence dans l'Ancien Testament: c’est vrai, mais je ne pense pas que les chrétiens de ce siècle représentent une menace pour l'humanité!

 

La différence est que, dans la Bible, la violence est décrite dans des récits mythiques racontés par des hommes, alors que dans le Coran, où chaque mot a été dicté directement par Allah, la violence est prescrite.

 

Ensuite, il faut aussi dire que l’Ancien Testament doit être lu à la lumière du Nouveau Testament, qui ne contient aucune violence. En ce qui concerne le Coran, c’est le contraire: les versets violents révélés à Mahomet lorsqu’il résidait à Médine ont un pouvoir abrogeant par rapport aux versets pacifiques et spirituels de la période précédente, lorsque Mahomet résidait à La Mecque.

 

Les chrétiens, grâce aussi à l’herméneutique, c’est-à-dire la méthodologie de l’interprétation des textes écrits (notamment anciens) ont su contextualiser, interpréter et brider la violence contenue dans l’Ancien Testament.

 

En revanche, dans l’islam, cet «art» de l’interprétation est peu et mal pratiqué, et dans les madrassas, où l’on oblige les enfants à apprendre par cœur le Coran, et dans les mosquées gérées par les islamistes wahhabites et salafistes (dont les Frères musulmans), on prêche souvent une application littérale des textes sacrés. Et malheur à celui qui ose appeler à une réforme moderne et pacifique de la religion!

 

Un exemple? En avril 2018, le journal français Le Parisien avait publié un manifeste signé par 250 personnalités du monde de la politique, de la philosophie, du cinéma et de la culture, qui, s’adressant aux chefs religieux de l’islam, demandaient que «les versets du Coran, qui font l'éloge du meurtre et du châtiment des Juifs, des chrétiens et des mécréants, soient déclarés obsolètes par les autorités théologiques (comme cela a été fait par exemple pour les incohérences de la Bible et l’antisémitisme catholique aboli par le Concile Vatican II), afin qu’aucun croyant ne puisse s’inspirer d’un texte sacré pour commettre un crime».

 

Or, cette simple demande a, comme un coup de bâton dans un nid de guêpes,  agité le monde islamique, qui l’a rejetée, accusant les signataires d’ignorance, de racisme et d’incitation à l’islamophobie. Les chefs religieux de l’académie égyptienne Al-Azhar ont répondu que les versets violents en question ne font référence qu'à des situations particulières d'autodéfense et que le Coran encourage la paix et non la guerre ou la violence.

Le grand imam d’Al-Azhar, Al-Tayeb, a qualifié la demande du Manifeste d'«insolente», et son adjoint, Abbas Shouman, a affirmé qu’aucune lettre du Coran ne pouvait être déclarée obsolète.

Divers articles parus dans la presse arabe ont attaqué le Manifeste, affirmant qu’il déformait les intentions du Coran et pouvait conduire à une guerre de religion.

 

A noter qu’en décembre 2014 (juste avant le massacre de Charlie Hebdo...), même le président égyptien Al-Sisi avait lancé un appel à lutter contre l’idéologie extrémiste dans un courageux discours prononcé à Al-Azhar; il avait déclaré: «Nous devons changer radicalement notre religion», soulignant la nécessité de promouvoir un «discours religieux en phase avec son temps».  Mais sa parole n’a pas porté davantage qu’une voix dans le désert ...

 

Mais alors, le Coran contient-il oui ou non des versets qui font l'éloge de la violence, de la haine et de la discrimination et qui servent d’inspiration et de justification pour commettre des crimes contre l’humanité et les droits de l’homme?

Bien sûr, il en contient des dizaines, et comme ces versets ont été dictés directement par Allah, dans l’optique islamique, ils sont valables à toutes les époques et dans tous les pays et ne peuvent être modifiés ou déclarés obsolètes sans remettre en cause son infaillibilité.

 

Voici quelques exemples : 

 

- Dans le verset 39 de la Sourate 8, Allah ordonne à ses fidèles de combattre les polythéistes jusqu’à ce que tous soient convertis à l’islam, ce qui équivaut à l’injonction de soumettre le monde entier à Allah par tous les moyens.

 

- Dans le verset 51 de la Sourate 5, Allah avertit ses croyants de ne pas choisir les Juifs et les chrétiens comme alliés, «car ils sont alliés les uns des autres et celui qui les choisit comme alliés est l'un des leurs» et conclut ainsi: «Allah ne guide pas un peuple d’injustes».

 

- Dans le cinquième verset de la Sourate 9 (également connu sous le nom de «verset de l’épée»), Allah dit: «Lorsque les mois sacrés sont terminés, tuez ces associateurs (c’est-à-dire les polythéistes) partout où vous les rencontrez, capturez-les, assiégez-les et tendez-leur des embuscades. S'ils se repentent, accomplissent la prière et paient la dîme (c'est-à-dire s'ils se convertissent à l'islam), laissez-les poursuivre leur chemin. Allah est indulgent et miséricordieux».

 

- Dans le deuxième verset de la Sourate 24, Allah ordonne: «Fouettez le fornicateur et la fornicatrice (c’est-à-dire ceux qui ont des relations sexuelles extraconjugales), chacun avec cent coups de fouet (...) et qu’un groupe de croyants soit présent pour leur châtiment».       

Parmi des dizaines d’autres exemples, je signale également les versets suivants (le premier chiffre indique la Sourate, c’est-à-dire le chapitre, et le second le verset): 9:111, 4:89; 8:59-60, 4:74, 9:123, 9:38-39, 9:30, 47:4

 Giorgio Ghiringhelli (Tessin)

 

 

3 commentaires

  1. Posté par Sonny Walker le

    La clairvoyance des commentaires ci-dessus peut laisser un certain espoir . Pour cela , il suffirait aussi qu une grande partie de la population de rende compte que cette maladie religieuse devrait etre consideree comme incurable et punie un maximum par les justices internationales et condamnees par toutes ces ONG desirant reellement jour leur role .

  2. Posté par Jean Rage le

    Pour faire écho et aller plus loin:
    Juste quelques petits rappels qu’il est bon, il me semble bon de faire, meme si plus que long à lire….Chacun peut alors tirer conclusion aux question que je pose à la fin:

    – Prenons un muzz-il-ment, au hasard, disons un qui s’appelle Salah Abdeslam par exemple…
    Il lit dans le torchon, sorti de l’imagination du pseudo prophète, mais vrai pervers narcissique et sexuel, que celui-ci est un guide, une guidée, la vérité, contrairement aux autres religions qui ne sont que mensonges… (l’occurrence des mots Vérité/mensonge » -vraie religion, mensonges des autres religions, croyances, incroyance, etc …- : 2858 mots sur un total de 58562 dans la traduction agrée par la mosquée de Paris)
    Le tout jouant sur une seule carotte: la récompense/punition (Allah doit être craint car il récompense les croyants, et punit les non-croyants) : 2721 mots.
    Et un seul principe, la soumission, l’obéissance: Obéissance (avertissements, interdictions, prosternation, autorités …) : 918 mots.

    Or, dans ce torchon, il y a des versets qu’il ne cesse de répéter, et ce, jusqu’à 5 fois par jour, et dont une voici une liste (le nombre est de 396) haineux, belliqueux, esclavagistes, anti- chrétiens, anti-juifs, appelant à tuer les apostats et les infidèles.

    Sourate 2 : versets : 2, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 13, 14, 16, 17, 18, 19, 39, 65, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 79, 81, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 98, 105, 109, 120, 161, 162, 171, 178, 257, 246.
    Sourate 3 versets : 10,12,21, 22, 28, 32, 56, 61, 68, 71, 75, 77, 78, 80, 82, 85, 87, 88, 90, 91, 94, 99, 105, 106, 111, 112, 116, 118, 127, 128, 151, 156, 176, 177, 178, 187, 196,197.
    Sourate 4 versets : 25, 38, 46, 47, 52, 55, 56, 60, 61, 78, 89, 97, 121, 137, 138, 139, 140, 142, 144, 145, 150, 151, 155, 156, 160, 161, 167, 168, 169.
    Sourate 5 versets : 10, 12, 13, 14, 17, 18, 27, 33, 36, 38, 41, 43, 45, 49, 54, 57, 59, 60, 61, 63, 68, 71, 72, 73, 75, 78, 79, 80, 81, 86.
    Sourate 6 versets : 21, 27, 28, 29, 30, 31, 33, 35, 45, 49, 50, 70, 93, 112, 130, 138, 139, 140.
    Sourate 7 versets : 4, 37, 38, 39, 40, 41, 44, 45, 46, 47, 50, 71, 84, 92, 96, 97, 98, 99, 101, 102, 136, 162, 163, 164, 165, 166, 177, 182, 183, 186, 202.
    Sourate 8 versets : 14, 22 30, 35, 36, 37, 41, 51, 54, 55, 56, 58, 68, 69, 73.
    Sourate 9 versets : 1, 17, 23, 28, 30, 31, 32, 34, 35, 37, 48, 53, 56, 63, 67, 68, 74, 77, 79, 80, 85, 87, 90, 97, 98, 101, 109, 113, 125.
    Sourate 10 versets : 8, 17, 27, 69.
    Sourate 11 : 18, 20, 24, 67, 68, 106, 107 113.
    Sourate 13 versets : 25, 42.
    Sourate 14 versets : 14, 16, 22, 29, 30, 49, 50.
    Sourate 15 versets : 12, 43, 66, 79, 89.
    Sourate 16 versets : 45, 46, 69, 86, 88, 94, 105, 106.
    Sourate 17 versets : 18, 97.
    Sourate 18 versets : 4, 5, 53, 57.
    Sourate 22 versets : 1, 17, 19, 21, 22, 25.
    Sourate 24 versets : 6, 7, 11, 58.
    Sourate 26 versets : 120, 224, 225, 226.
    Sourate 33 versets : 4, 5, 50, 55, 57, 61, 64, 65.
    Sourate 36 versets : 63, 64, 65, 66, 67.
    Sourate 37 versets : 63, 57,58, 66, 67, 68.
    Sourate 38 versets : 56, 57, 58, 59, 60, 61.
    Sourate 39 versets : 16, 71, 72.
    Sourate 40 versets : 5, 70, 71, 72.
    Sourate 41 versets : 19, 20, 21, 24, 25, 27, 28.
    Sourate 42 versets : 21, 22, 50.
    Sourate 43 versets : 41, 42, 74, 75, 76, 77.
    Sourate 44 versets : 45, 46, 47.
    Sourate 47 versets : 1, 8, 12, 23, 32, 34.
    Sourate 48 versets : 4, 13, 15, 22, 25, 26.
    Sourate 51 versets : 10, 13, 14.
    Sourate 55 versets : 55, 41, 43.
    Sourate 56 versets : 93, 94.
    Sourate 58 verset : 20.
    Sourate 59 versets : 2, 3, 4, 7, 12, 14, 15, 16.
    Sourate 63 versets : 1, 2, 3.
    Sourate 67 versets : 6, 7, 11, 27, 28.
    Sourate 69 versets : 30, 31, 32, 36, 37.
    Sourate 72 versets : 15, 23.
    Sourate 76 verset : 4
    Sourate 83 verset : 16.
    Sourate 87 versets : 10, 11, 12, 13.
    Sourate 88 versets : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7.
    Sourate 88 verset : 6.

    Liste des versets coraniques (le nombre est de 129) qui prônent la guerre et le djihad :

    Sourate 2 versets : 154, 190, 191, 192, 193, 216, 217, 244.
    Sourate 3 versets : 13, 122, 123, 125, 127, 139, 140, 141, 142, 152, 153, 154, 157, 158, 168, 169, 170, 171, 200.
    Sourate 4 versets : 69, 74, 75, 76, 77, 84, 94, 95, 96, 100, 104, 141.
    Sourate 5 versets 5 : 33, 35, 85.
    Sourate 8 versets : 1, 7, 8, 9, 10, 12, 13, 15, 16, 17,18, 19, 39, 43, 45, 46, 47, 48, 57, 59, 60, 62, 65, 66, 67, 69.
    Sourate 9 versets : 2, 4, 5, 9, 10, 12, 13, 14, 15, 16, 18, 19, 20, 22, 25, 26, 29, 36, 38, 39, 41, 42, 43, 44, 46, 47, 49, 50, 52, 73, 81, 86, 91, 92, 93, 95, 96, 111, 210, 121, 123, 124.
    Sourate 22 versets : 58, 78.
    Sourate 33 versets : 9, 10, 11, 14, 15, 16, 20, 22, 26, 27, 60, 62.
    Sourate 47 versets : 4, 7, 31, 35.
    Sourate 48 versets : 11, 16, 17, 20, 21, 24, 25.
    Sourate 61, versets : 4, 12, 13.
    Sourate 66 verset : 9.

    À l’opposer, le mot « amour » n’apparaît que 10 fois, et encore :
    – 3 fois pour parler de l’amour d’Allah pour ses fidèles,
    – 2 fois s’agissant de l’amour des fidèles pour Allah,
    – 4 fois pour parler de l’amour des richesses,
    Mais une seule fois pour désigner l’amour d’une femme pour un homme,
    JAMAIS pour évoquer de l’amour de l’homme envers son prochain.
    – Le mot « aimer », conjugué, apparaît 53 fois, presque exclusivement pour dire qu’Allah aime les croyants, les justes, les fidèles, les pieux, ceux qui lui font confiance ou ce qu’il n’aime pas…
    – Sinon il est employé dans le sens de « souhaiter » ou « apprécier » : ex: « …les Juifs qui aiment bien écouter le mensonge » (S 5, V 41), « les mécréants aimeraient vous voir négliger vos armes … » (S 5, V 102) etc.
    Ceci est à comparer avec la liste des versets ci-dessus dont les verbes tuer, combattre apparaissent plus de 300 fois…. et c’est sans compter sur le système d’abrogation abrogeant tous les rares versets de paix…

    Alors questions:
    -Que croyez-vous qu’il advienne quand ce muzz-il-ment décide d’aller jusqu’au bout de sa logique?
    – Sachant que beaucoup d’entre nous considérons que nous sommes en pleine décadence, comment pensez-vous que le muzz-il-ment nous voit, surtout répétant à l’envie que son dieu, bien que décidant lui meme qui croit ou pas en lui, nous prédestine à l’enfer, pensez-vous réellement qu’il regrette ses actes? Surtout que l’islam est aussi ségrégationniste?
    – Nos zélites se précipitant au moindre bruissement de babouche, tous ceux favorisant l’islam sont-ils, exempts de toute responsabilité???

  3. Posté par baechler le

    Quelle sidérante tragédie pour notre Planète, que de voir l’une des 10’000 religions inventées par les humains, induire la survenue constante de voyageurs qui après avoir migrés vers des pays étrangers à leur propres système de lois, croyance religieuse et mode de vie – deviennent des non humains et des criminels qui s’emballent dans les folies et les désespoirs les plus extrêmes. Demeure la question quant au nombre de millénaires qu’il faudra, pour voir cette maladie religieuse s’évaporer enfin définitivement ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.