Angleterre : une grossesse sur quatre se termine en avortement

25 % des grossesses en Angleterre et au Pays de Galles se terminent par un avortement, selon des données actualisées publiées jeudi par l'Office des statistiques nationales (ONS).

"Le pourcentage de conceptions menant à un avortement légal parmi les femmes d'Angleterre et du Pays de Galles est passé de 24 % en 2018 à 25,2 % en 2019, la deuxième année consécutive où cela augmente pour tous les groupes d'âge", écrit l'ONS.

Le nombre d'avortements est au plus haut chez les adolescentes de 16 ans et moins, avec près de deux tiers des grossesses interrompues.

En revanche, le nombre de naissances chez les femmes de plus de 40 ans a triplé depuis les années 1990.

"Comme les femmes choisissent de fonder et de compléter leur famille plus tard dans la vie, elles passent une plus grande proportion de leurs années les plus fertiles à essayer d'éviter une grossesse", a dit Clare Murphy, directrice générale du British Pregnancy Advisory Service.

"Les raisons pour lesquelles les femmes choisissent de retarder la maternité et d'avoir des familles plus petites sont diverses : instabilité financière, désir de progresser au travail et coût toujours plus élevé d'élever un enfant", a poursuivi Mme Murphy, qui soutient le droit à l'avortement.

Pour elle, l'accès à l'avortement est essentiel lorsque le contrôle des naissances échoue:

"Nous devons veiller à ce que l'accès soit aussi simple que possible."

Les chiffres provisoires pour 2020 sont encore plus élevés.

Les avortements médicamenteux à domicile sont devenus la méthode  la plus répandue (85 %).

"Nous assistons ici à une tragédie nationale", a déclaré Michael Robinson, directeur des communications de la Société pour la protection des enfants à naître (SPUC). "Ce chiffre catastrophique nous montre que l'avortement devient de plus en plus normalisé [sic]".

La propagande disant aux femmes que l'avortement est "simple et sans danger", associée à un accès plus facile aux médicaments abortifs, sont responsables de cette augmentation", a-t-il ajouté.

Article entier en anglais : Breitbart

Résumé Albert Coroz pour LesObservateurs.ch

Un commentaire

  1. Posté par Chris le

    « Nous devons veiller à ce que l’accès soit aussi simple que possible. ». Peut-être qu’éduquer et d’éviter de devoir tuer un bébé serait plus simple, non?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.