Augmentation dramatique de la violence des migrants en Allemagne

Les violences sexuelles commises par les jeunes migrants ont augmenté de 80 % en Allemagne depuis 2016, un chiffre dramatique qui devrait être suivi plus vigoureusement par la justice, a souligné un célèbre journaliste allemand dans une vidéo pour Bild.

L'augmentation spectaculaire des violences sexuelles commises par les migrants a été ouvertement discutée sur la chaîne YouTube de l'hebdomadaire allemand Bild par Wolfram Weimer, un éminent publiciste et directeur de publication. Selon lui, la situation est beaucoup plus grave qu'on ne le dit publiquement.

Weimer cite des chiffres choquants tirés de statistiques récentes sur la criminalité : en 2020, 5 719 agressions sexuelles ont été commises par des migrants en Allemagne.

Cela signifie qu'en moyenne 15 cas de ce type ont été signalés aux autorités chaque jour. C'est une augmentation dramatique par rapport à 2016, où il y a eu 3 400 agressions sexuelles commises par des migrants en un an. C'était déjà un chiffre élevé, mais il a augmentation de 80 % en quelques années et les auteurs sont jeunes, entre 18 et 30 ans.

Cette question a été abordée par Bild à propos d'un cas récent. Il y a une semaine, trois jeunes immigrés de 18, 20 et 21 ans - deux Syriens et un Irakien - ont violé une jeune fille de 16 ans dans la ville de Leer, en Frise orientale, après l'avoir séquestrée dans un appartement. Les auteurs ont été arrêtés, puis relâchés par le tribunal, avant d'être placés en détention provisoire après un appel du ministère public.

Wolfram Weimer affirme que les politiciens et le système judiciaire devraient tirer les leçons de ces affaires et prendre des mesures plus sévères contre les migrants violents.

Sources : Magyar Nemzet ; Bild (vidéo)

Traduction Albert Coroz pour LesObservateurs.ch

5 commentaires

  1. Posté par Anubis de la vallée le

    Est ce que j’ai mal compris mais il me semble que ce sont les femmes qui les défendent le plus ardemment….

  2. Posté par toni le

    On parle souvent de ceux qui viennent en Europe mais le pire c’est la suite, ce sont leurs descendants, des âmes errantes qui faute d’intégration, sans attaches et sans repères ne voient en nous que les coupables de tous les maux et nous vouent une haine encore plus vénéneuse que leurs parents qui eux au moins savait d’où ils venaient.
    Si on ne met pas un terme à cette folie très rapidement nos enfants n’auront d’autre choix que de fuir, mais où iront-ils ?

  3. Posté par poulbot le

    @Stéphane le 3 août 2021 à 18h16
    l’utilisation de la « machine » a faire des trous serait plus efficace contre ces gens la , cela dissuaderait s’en doute les autres de venir en Europe , sachant qu’ils risquent de ce voir trouer par utilisation de ce type de « machine »

  4. Posté par Jean-Francois Morf le

    Les mahométans et leur charia diabolique doivent tous être déclarés persona non grata.

  5. Posté par Stéphane le

    Et on continu à les défendre ces pauvres migrants. On doit les renvoyer point final

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.