Le monde selon Melgar

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

 

Le monde selon Melgar

Fernand Melgar est un homme important. Il a notamment réalisé le film "Vol spécial" consacré aux requérants déboutés et renvoyés de force. Il aurait tiré des larmes à une pierre. Son reportage dégoulinait de bons sentiments, fustigeant ce pays sans cœur qui n'ouvre pas ses frontières au reste du monde. Certes, le personnage principal n'était pas franchement recommandable mais personne n'a besoin de connaitre le fond de l'affaire. Puis Melgar a vu ces requérants qui lui tiennent tant vendre de la drogue sous ses fenêtres. Intolérable. Il fustige, il exige, cela doit cesser. Bien fait pour sa gueule dirait-on mais on ne peut que soutenir son courroux. Il les a tant défendus, les voici qui dealent devant chez lui, c'est très ingrat de leur part.

Mais ce n'est pas tout. Le Matin du jour nous conte son aventure à la plage d'Yvonand à mi-juin dernier. Notre homme goûte aux plaisirs lacustres lorsqu'un bateau arrive et laisse tourner le moteur durant une quinzaine de minutes. Crime de lèse-majesté que Melgar ne saurait laisser impuni. Il vitupère, tempête et reçoit un fort judicieux "le bobo des villes est prié de mettre les voiles si la situation ne lui plait pas". Et pan dans les dents ! Ulcéré, Melgar porte l'affront à la connaissance du canton et reçoit trois semaines plus tard une lettre du Commandant de la police cantonale l'informant que des contrôles ont été menés, que tout est en ordre. Ca ne suffit pas. Quand Melgar fâché, Melgar cracher. En fait, l'hélice en action avait pour but d'éloigner les algues potentiellement porteuses d'une bactérie ayant provoqué la fermeture d'une plage voisine. Il était simplement question de maintenir le lieu propre et sain. On attend la suite. Melgar ne saurait se satisfaire des explications d'un banale propriétaire de base nautique. En fait, derrière son paravent d'homme engagé, Melgar n'est qu'un petit criseux qui exige du monde qu'il s'adapte à la conception qu'il en a.

Ca me fait penser à une célèbre citation de Nicolas Sarkozy.

Yvan Perrin, 18.07.2021

 

4 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    Melgar une grande gueule un point c`est tout.

  2. Posté par mady le

    Monsieur Perrin,
    comme toujours je vous lis avec beaucoup de plaisir.
    Ce type est vraiment un personnage détestable et insupportable à mes yeux.

  3. Posté par Matelot le

    Hahaha! Le bobo des villes est prié de mettre les voiles si la situation ne lui plait pas. Excellent! Il pourrait même, pourquoi pas, quitter cette horrible Suisse qu’il déteste tant.

  4. Posté par antoine le

    Lorsque ce personnage devient intolérant aux vicissitudes de la vie, trafic, bruit, drogue, etc … il monte les tours et devient acariâtre et intransigeant !
    Entre la vie réelle et la dure réalité de la vie de tous les jours il y a un abîme tellement grand que cela le dépasse …
    La problématique de M. Melgar c’est qu’il est resté confiné dans sa tour d’ivoire et que la réalité lui déplait fortement.
    Qu’il déménage et lève le camp !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.