Rois émiratis : cheikh, échec et mat pour Genève

Francis Gruzelle
Journaliste 

 Rois émiratis : cheikh, échec et mat pour Genève

Depuis l'affaire Pierre Maudet, révélée par la journaliste Sophie Roselli, alors responsable du pôle enquête de la Tribune de Genève, les princes d'Abu Dhabi semblent quelque peu en froid avec les autorités de Genève. Une preuve ? Pour loger leurs personnels et leur suite à l'occasion de leurs vacances d'été dans leur palais sur le Salève à Vétraz-Monthoux, les princes d’Abu Dhabi ont choisi la France voisine et ses hôtels Novotel et Mercure à Gaillard plutôt que Genève, dont les hôtels étaient chargés de cette mission les années précédentes. Un évident manque à gagner pour la cité Genevoise des bords du Léman.

Du coup, la famille royale émiratie a privatisé pour l’été deux hôtels haut-savoyards près de Genève, le Novotel et le Mercure à Gaillard.

La famille royale Al Nahyane d’Abu Dhabi a donc pris ses quartiers d’été pour deux mois dans son immense propriété de Vétraz-Monthoux, dont les bâtiments avaient été agrandis sans permis (sur le site protégé" du Mont Gosse) en 1987-1988, en France voisine. Son personnel était jusqu'à présent logé dans des hôtels de Genève.

Cette manne arabe va désormais profiter aux hôteliers et commerçants des communes d’Annemasse et de Gaillard. Le nouvel établissement Novotel, qui allait ouvrir dans les prochains jours, est réquisitionné et privatisé jusqu’en septembre afin de loger, sur trois étages, la suite et les services de sécurité des princes émiratis.

Un autre hôtel, le Mercure à Gaillard, est également réquisitionné pour les deux mois d’été. La mairie de Gaillard, contactée ce jour par téléphone, évoque aussi la possibilité qu’un troisième hôtel du secteur soit occupé par la suite de la famille Al Nahyane.

Reste une question : les femmes totalement voilées de la famille royale émirati Al Nahyane vont-elles venir faire leur shopping à Genève comme les années précédentes ? Et provoquer le bouclage en fin de journée de certains quartiers de la cité de Calvin ?
Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain

Carte de Presse 55411

Légende photo : Deux des princes de la famille royale Al Nahyane d’Abu Dhabi actuellement en vacances, pour deux mois, aux portes de Genève.

 

3 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    Bon débarras!
    Et surtout qu’ils gardent leurs troupeaux de fantômes graisseux, on n’en veut PAS!

  2. Posté par Patriote le

    L’argent n’a pas d’odeur et permet à ces rois du pétrole de se comporter en conquérants en Europe sans respecter les lois des pays où ils séjournent !

  3. Posté par Chic un chèque le

    Pour du fric jusqu’où ira-t-on ? Ces bâchées n’ont rien à faire à Genève et il est scandaleux de boucler des quartiers entiers parce que ces femelles dépensent l’argent du peuple

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.