Ôtan, suspends ton vol !

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Ôtan, suspends ton vol !

Le Temps revient encore et encore sur le choix du F35 comme futur avion de combat. Yves Petignat livre son analyse dans l'édition du jour. Sans surprise, il déplore le fait que le Conseil fédéral n'ait pas jugé utile de se livrer à une analyse politique avant de se décider. Il est vrai que tout ce qui touche à la défense n'est pas soumis aux critères de sélection encadrant les marchés publics. Les explications de Viola Amherd selon lesquelles le gouvernement n'aurait pas eu le choix eu égard aux résultats du F35 sont pour le moins maladroites. Cela dit, du point de vue militaire, on ne peut que saluer la cohérence du Conseil fédéral qui nous propose un système de protection aérienne intégré avec les avions et le système sol-air Patriot. Certes, ces systèmes sont aux normes OTAN, ce qui semble regrettable pour beaucoup. Yves Petignat relève que nous parlons de "technologies de combat interconnectées, qui doivent pouvoir échanger des informations non seulement avec leurs propres installations au sol, mais aussi avec les voisins ou alliés, avec des drones ou des satellites. Cela implique des normes d’échange, donc des interdépendances." Et il aurait préféré que nous soyons interdépendants avec l'Europe de la défense.

L'Europe de la défense ? L'homme a de bons yeux pour la discerner. On trouve le Rafale en France, l'Eurofighter et le FA18 en Allemagne, les F35, Eurofighter, Tornado et AMX en Italie, le F35 en Belgique et en Pologne, le Gripen en Hongrie, le F16 en Roumanie. C'est cela l'Europe de la défense. Un patchwork de décisions nationales prises en fonction d'intérêts propres et non européens. Le seul réel dénominateur commun, c'est l'OTAN comptant trente pays membres unis dans leur hostilité à l'encontre de la Russie. Comme disait Tocqueville, en politique, la communauté des haines fait presque toujours le fond des amitiés. Il est vrai qu'une haine commune vis-à-vis de la Russie semble un ciment relativement friable mais l'OTAN a le mérite d'exister, contrairement à la fumeuse défense européenne pour laquelle il faudrait payer la France et son fameux bouclier nucléaire. En fait, ce qui chagrine Le Temps n'a rien à voir avec une quelconque considération stratégique mais tout à voir avec nos relations européennes. Yves Petignat en convient : "Envoyant un camouflet inutile à nos voisins dans un climat de ressentiments anti-européens, mais surtout anti-français. Le Conseil fédéral a géré, il n’a pas gouverné. Démissionnant ainsi de sa fonction politique."

Donc, pour Yves Petignat, la fonction politique du Conseil fédéral est de servir les intérêts de l'Union européenne. Pour moi, la fonction politique du Conseil fédéral est de servir les intérêts de la Suisse. Chacun est libre de choisir qui il veut servir. Le Temps à choisi. Et ce n'est pas la Suisse.

Yvan Perrin, 3.07.2021

 

14 commentaires

  1. Posté par Alain le

    Il faut savoir que les Américains sont copilotes dans le cockpit du F-35 et qu’ils peuvent désactiver certaines fonctions si ils ont utilisé dans une optique qu’ils n’approuvent pas. Les acheteurs du F-35 abandonnent leur souveraineté dans le domaine de la défense aérienne! A côté de cela camouflet pour les Européens dont certains ont acheté le F-35, c’est se chatouiller pour se faire rire ou, pire, établir un écran de fumée devant les vrais risques

  2. Posté par Juan Pablo le

    Quand l’armée devra « cannibaliser » les avions F35 pour avoir les pièces de rechange que les Américains ne livrent pas (mais oui, c’est arrivé aux F/A18), qu’allez-vous faire lorsqu’il ne reste que 5 ou 6 appareils opérationnels ? Je ne comprends pas, y a-t-il trop d’argent ou d’intérêts cachés ? Mais c’est le peuple qui paie tout ça avec les impôts, non ?

  3. Posté par LeVérificateur le

    Monsieur Perrin, sur le fait de dépendre stratégiquement des Américains:
    +++++++++++++++++++++++
    L’armée des Etats-Unis s’est éclipsée de nuit, en coupant l’électricité, sans prévenir le nouveau commandement afghan de la base aérienne de Bagram…
    +++++++++++++++++++++++

    https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/le-monde-qui-bouge/face-au-retrait-americain-d-afghanistan-la-chine-se-prepare-a-une-victoire-des-talibans_AV-202107080171.html

  4. Posté par LeVérificateur le

    @Cenator je donne 15 ans à la Suisse pour perdre ses derniers éléments constitutifs de « suissitude ». Je me plaçais pour la discussion dans l’hypothèse, que je vous concède peu probable chez nous, d’un petit pays à la population encore homogène qui voulait se défendre face à une menace extérieure ou alors face à une insurrection localisée. Or, l’ennemi est déjà très largement « dans les murs ».

  5. Posté par Cenator le

    J’adore l’optimisme débordant de Vérificateur, qui imagine que, dans 30 ans, la Suisse, l’Occident existeront encore en tant qu’entités libres, en paix et indépendantes. Mais, comme lui, je pense que la Russie existera toujours.
    La Hongrie a le Gripen, meilleur rapport qualité/prix, et elle en est ravie ! Gripen, que la propagande de la RTS a fait couler en faisant défiler tous les gauchistes, PS, les Verts, le GSsA, plus crétinisés les uns que des autres, unis dans la haine de la Suisse, pour combattre le principe même d’avoir une armée suisse crédible.

  6. Posté par Jean-Francois Morf le

    Dans quelques années, on ne fabriquera plus de processeurs pour les avions des générations antérieures, comme on ne fabrique déjà plus de micro-processeurs des anciennes générations.
    Donc il faut bien acheter les avions de dernière génération.

  7. Posté par G. Vuilliomenet le

    Je viens rarement commenter ici depuis un certain temps et comme par miracle, ce n’est pas pris en compte.

  8. Posté par Stephane Montabert le

    Yves Petignat est tellement pour le Rafale depuis le début (Gripen en tout cas) que je me demande combien il a dû toucher de chez Dassault.

  9. Posté par Laurent le

    Merci Monsieur Perrin pour votre article pertinent. Les lobbyistes gauchistes sont dominants partout dans la presse. Dès qu’un résultat déplaît à ces « bien-pensants » arrogants, dictatoriaux et complètement irréalistes, il faudrait tout annuler. Ce lavage de cerveaux systématique et quotidien dans la presse doit cesser. Il faudrait vraiment trouver une solution.

  10. Posté par LeVérificateur le

    Je vous aime bien, Monsieur Perrin, mais le patriote et le partisan de l’armée que je suis ne peut s’empêcher de voir les conséquences que pourrait avoir sur la neutralité de notre pays (un des derniers socles identitaires qui tienne encore un peu chez nous) un système d’arme qui pourrait être « débranché » par le fournisseur si ce dernier estimait que l’acheteur dudit système n’aurait stratégiquement pas le droit de l’utiliser. Et l’on peut très largement imaginer, à un horizon d’une trentaine d’années, des scénarios où le « Camp du Bien » interviendrait contre un petit pays indépendant qui ferait, par exemple, face à une sécession d’une partie de son territoire national ou à l’attaque d’un de ses proches « alliés » dont « l’enrichissement » aurait été à son terme. Dans ces circonstances, certes encore imaginaires mais plus vraiment improbable, je préférerais largement venir libérer mon pays comme volontaire étranger sur un tank russe, plutôt que de rester dans une alliance au côté d’autres utilisateurs du F-35 comme le Belgistan et le Britanistan sous la conduite de l’Amerikwa. Je sais, Monsieur Perrin, que vous voyez parfaitement ce que je veux dire.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.