UNE CINQUIÈME COLONNE ISLAMISTE EN EUROPE COMME EN ISRAËL ?

UNE CINQUIÈME COLONNE ISLAMISTE EN EUROPE COMME EN ISRAËL ?

Ce qui se passe en Israël devrait servir d'avertissement à ce qui pourrait se passer bientôt en Europe. Je ne fais pas référence à la guerre en cours avec les terroristes du Hamas, qui tirent des roquettes sur l'État israélien depuis la bande de Gaza, mais aux combats  en cours entre Juifs et musulmans à l’intérieur du pays. Un affrontement qui a de fortes connotations religieuses et qui présente donc toutes les caractéristiques d'une "guerre sainte", ou d'un djihad lancé par des citoyens israéliens de confession islamique contre les Juifs qu’ils détestent, et en soutien aux terroristes du Hamas qui ont toujours eu pour seul objectif la destruction de l'État d'Israël. Un État de près de 9 millions d'habitants composé de 75% de Juifs et de 17% d'Arabes musulmans qui, dans ce pays démocratique, comme les citoyens de toute religion, ont le droit de vote et le droit d'élire leurs propres représentants au Parlement.

Ceux qui avaient l'illusion qu'une coexistence pacifique était possible entre les disciples d'Allah et le peuple juif que Mahomet avait persécuté à Médine et que le Coran ordonne de combattre (avec tous les autres infidèles)  devront changer d'avis. Et nous pouvons maintenant comprendre pourquoi Israël, pour sa propre survie, ne peut pas se permettre que les citoyens musulmans, en exploitant sa démocratie, puissent un jour obtenir une majorité au Parlement ou au gouvernement : ce serait la fin d’Israël et de ses habitants juifs. Ces derniers ont découvert ce que signifie le terme "Cinquième Colonne". L'origine de cette expression remonte à la guerre civile espagnole, lorsque le général Mola a déclaré que Madrid, attaquée de l'extérieur par quatre colonnes sous les ordres du général Franco, était également attaquée de l'intérieur (cinquième colonne) par des infiltrés.

Cependant, il serait naïf de croire que le problème de "l'ennemi intérieur" ne concerne qu'Israël. L'Europe est dans la même situation, avec comme différence que, dans les pays européens, le pourcentage d'habitants de confession islamique est beaucoup plus faible qu'en Israël, et que beaucoup d'entre eux (mais, selon certains sondages, de moins en moins) sont bien intégrés dans notre société occidentale dont ils apprécient la démocratie et les libertés. Mais que se passerait-il si un jour un État européen devait intervenir militairement pour défendre l'État israélien au cas où son existence était menacée?  Ou si l'Union européenne devait entrer en guerre contre un pays islamique, comme par exemple la Turquie ou la Libye? Sommes-nous sûrs que, dans ce cas, un front de guerre avec les islamistes ne serait pas ouvert à l'intérieur de ces pays européens comme à l'extérieur?

Cette question est particulièrement d'actualité en France, où la cinquième colonne est déjà descendue dans la rue ces derniers jours dans plusieurs villes pour appeler au boycott d'Israël au cri de "Allah akbar" : un cri très peu laïc et fort menaçant pour les Français. Dans l’Hexagone, on parle de plus en plus d'une guerre civile qui, pour certains, a déjà commencé. Ce n'est pas par hasard si, dans les milieux militaires, des appels fréquents font penser à un possible "coup d'État", peut-être avant les prochaines élections présidentielles (en 2022), dans le but de rétablir l'ordre et la sécurité dans le pays et de reconquérir les "territoires perdus" où règnent les bandes criminelles, surtout d'origine islamique. En cas de guerre civile à caractère ethnique, quelle serait la position des millions de musulmans dits "modérés" vivant en France?  Et comment réagiraient  les millions de musulmans des autres pays européens?

Giorgio Ghiringhelli, Losone

21.05.2021

 

 

 

 

7 commentaires

  1. Posté par Almatho le

    —-J’approuve à 200% le commentaire d’Eric 67 qui est d’un réalisme absolu et d’une lucidité implacable.—-
    —-J’ai la même vision de ce qui va se passer dans les mois à venir en France!—-

  2. Posté par dissident le

    @LeVerificateur: Excellentes remarques. Une « cinquième colonne » peut en cacher une autre. Plus exactement son versant Kabalisique a l’oeuvre depuis la nuit des temps …

  3. Posté par Eric 67 le

    Il faut bien avoir conscience qu’en cas de guerre civile contre les musulmans, il n’y aura pas seulement une cinquième une sixième colonne, mais des dizaines. Nous aurons des dizaines de milliers de moudjahidines (combattants du djihad, pour les béotiens) affluant du monde entier pour combattre avec leurs « frères » sans parler de la possible intervention de pays musulmans comme la Turquie ou l’Iran, et en tout cas leur soutien actif pour approvisionner en armes et en combattants.
    De quoi déclencher une guerre mondiale.
    Il faudra sérieusement réfléchir à la menace d’une bombe atomique sur la Mecque, Istamboul, Ankara, Karachi pour les calmer.

    Ça ne restera certainement pas un conflit local. Il faut se préparer à cette perspective, qui arrivera tôt ou tard, sauf miracle.
    Les irresponsables qui ont permis cela en favorisant la venue de ces populations islamiques allogènes auront beaucoup, beaucoup de morts sur la conscience. Hélas, beaucoup ont disparu (Mitterrand, Giscard, Chirac chez nous, Brandt, Schmitt, Kohl en Allemagne) et ne rendront jamais de comptes pour leur crime.

  4. Posté par Jean-Francois Morf le

    1 milliard de mahométans, admirateurs du djihadiste Mahomet, devraient être dénommés persona non grata, et expulsés vers les 57 pays qu’ils ont déjà volés.
    A eux de choisir vers quel pays ils veulent aller, mais simplement plus chez nous.

  5. Posté par antoine le

     »Dans l’Hexagone, on parle de plus en plus d’une guerre civile qui, pour certains, a déjà commencé. »
    C’est évident !
    Seul le gouvernement ne veut PAS le reconnaître … on voit pas le problème, on n’entend pas des remarques concernant le problème et surtout on n’en parle PAS (comme les 3 petits singes …)
    Lorsque le problème éclatera sans prévenir, le gouvernement sera le premier étonné !
    Gouverner c’est prévoir et là, il ne prévoit que la fuite à l’étranger (courage fuyons) et le chaos pour tous ceux qui vont subir !
    Liste des ZUS Zone Urbaine Sensible
    https://sig.ville.gouv.fr/atlas/ZUS
    Déjà en 2019 …
    https://www.leparisien.fr/faits-divers/radicalisation-islamiste-19-fonctionnaires-du-ministere-de-l-interieur-suivis-07-10-2019-8168301.php

  6. Posté par Sergio le

    Excellente analyse de Monsieur Giorgio Ghiringhelli qui suggère à mots à peine couverts les >20% d’étrangers habitant la Suisse et la minorité musulmane, de plus en plus nombreuse et pressante dans ses exigences soutenue par la gauche. Le récent vote portant sur la burqa l’a prouvé, il n’a été repoussé que d’extrême justesse. Le prochain coup sera le bon, le prix de notre sauvegarde très provisoire est déjà connu.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.