Votation sur la burqa 7.3. 2021: le Parlement n’a pas suivi le bon exemple français et tessinois (II) 

 

Vote sur la burqa 7.3 2021: le Parlement n’a pas suivi le bon exemple français (et tessinois) 

L’interdiction de se dissimuler le visage en public qui sera mis en votation  est en petite partie seulement une mesure de sécurité mais c’est surtout un choix de civilisation nécessaire pour sauvegarder l’exigence minimale de la relation sociale et du «vivre ensemble». Cette interdiction ne porte donc pas atteinte aux Droits de l’homme, comme l’avait d'ailleurs jugé la Cour européenne des Droits de l’homme en 2014, en exprimant son avis sur la loi française contre la dissimulation du visage dans l’espace public, loi entrée en vigueur le 11 avril 2011.

Un contre-projet ridicule

Malheureusement, le Conseil fédéral et la majorité du Parlement n’ont pas compris, ou n’ont pas voulu comprendre, ce concept simple, et au nom du “politiquement correct”, ils n’ont pas eu le courage de soutenir l’initiative populaire. Au lieu de cela, ils ont décidé d’approuver un contre-projet indirect ridicule, selon lequel   l’obligation de montrer son visage n’entrerait en fonction que lorsqu’un fonctionnaire fédéral ou cantonal le demande, pour vérifier l’identité d'une personne.

Ce contre-projet ridicule montre que nos autorités fédérales n’ont pas compris le nœud du problème. À l’époque, le gouvernement français avait examiné la possibilité de n’introduire que des interdictions partielles concernant la dissimulation du visage, en les limitant à certains endroits, à certaines périodes ou à l’utilisation de certains services. Mais pour finir, le gouvernement de l’Hexagon avait décidé de proposer une interdiction générale, expliquant que l’option d’une interdiction partielle avait été rejetée "parce qu'une telle démarche, outre qu’elle se heurterait à d’extrêmes difficultés d’application ne constituerait qu’une réponse insuffisante, indirecte et détournée au vrai problème".

Il est utile de souligner que le texte constitutionnel proposé par l’initiative fédérale a repris le même texte que le peuple tessinois avait déjà approuvé en 2013, à la seule différence que les exceptions à l’interdiction ont été incluses dans le texte fédéral, afin d’empêcher le Parlement d’étendre ces exceptions dans la future loi d’application en les étendant, par exemple, aux touristes. Le texte constitutionnel approuvé par le peuple tessinois avait, pour sa part, été copié sur la loi française. Même dans cette loi, il n’y avait pas de référence explicite au voile intégral, ceci pour empêcher les juges d’infirmer la loi comme étant «discriminatoire» à l’égard des femmes musulmanes.

Le cible déclaré du Gouvernement français était le voile intégral

C’est pourquoi en France, et par conséquent en Suisse, on a sagement opté pour une interdiction générale de dissimuler son visage, interdiction valable pour les femmes et les hommes de toute religion. Mais le gouvernement français, dans son rapport accompagnant le projet de loi, avait été très explicite en expliquant que la véritable cible de l’interdiction était le voile intégral.

Le rapport établi il y a une dizaine d’années par le gouvernement français – et qu'on ne peut certainement pas accuser d’avoir été écrit par des islamophobes, racistes ou misogynes - conserve encore toute sa validité, et les arguments avancés pour justifier l’interdiction tombent à propos pour soutenir l’initiative populaire sur laquelle les Suisses devront bientôt s’exprimer. Le  Gouvernement français a démontré le courage et le bon sens  qui malheureusement ont manqué à nos lâches autorités fédérales et aux partis représentés au Parlement (à l’exception de l’UDC et de la Lega dei ticinesi), qui  ont choisi de se soumettre aux islamistes …de peur de les déranger.

Quelques extraits du rapport du Gouvernement français

Voici quelques extraits du rapport du Gouvernement français sur la loi entrée en vigueur le 11 avril  2011 :

 

“ Ce sont les valeurs de la République (liberté, égalité, fraternité) qui sont aujourd’hui remises en cause par le développement de la dissimulation du visage dans l’espace public, en particulier par la pratique du port du voile intégral. (…) Même si le phénomène reste pour l’instant limité, le port du voile intégral est la manifestation communautariste d’un rejet des valeurs de la République. Revenant à nier l’appartenance à la société des personnes concernées, la dissimulation du visage dans l’espace public est porteuse d’une violence symbolique et déshumanisante, qui heurte le corps social.  (…)

 

Si la dissimulation volontaire et systématique du visage pose problème, c’est parce qu’elle est tout simplement contraire aux exigences fondamentales du « vivre ensemble » dans la société française. (…) Par ailleurs, cette forme de réclusion publique, quand bien même elle serait volontaire ou acceptée, constitue à l’évidence une atteinte au respect de la dignité de la personne ainsi recluse (…)  et également de celle des personnes qui partagent avec elle l’espace public et se voient traitées comme des personnes dont on doit se protéger par le refus de tout échange, même seulement visuel. (…)

 

Enfin, dans le cas du voile intégral, porté par les seules femmes, cette atteinte à la dignité de la personne va de pair avec la manifestation publique d’un refus ostensible de l’égalité entre les hommes et les femmes, dont elle est la traduction. (…) La pratique de la dissimulation du visage qui peut au surplus être dans certaines circonstances un danger pour la sécurité publique, n’a donc pas sa place sur le territoire de la République. L’inaction des pouvoirs publics témoignerait d’un renoncement inacceptable à défendre les principes qui fondent notre pacte républicain. (…)  

 

.                                                                                                                       Giorgio  Ghiringhelli  (*)

  19 janvier 2021

(*) Membre du comité de l’initiative fédérale et promoteur de l’initiative constitutionnelle “antiburqa” lancé au Tessin le 25 mars 2011, approuvée par le 65,4% des votants le 22 septembre 2013 et par le Conseil national le 11 mars 2015 ,  et en vigueur au Tessin depuis le 1. juillet 2016)

 

 

5 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    « le port du voile intégral est la manifestation communautariste d’un rejet des valeurs de la République »

    C’est même plus rotors que cela: le port du simple foulard musulman est LA manifestation communautariste d’un rejet des valeurs de la République; il est le drapeau est le drapeau de l’idéologie islamique, surpassant les identités nationales des musulmans… Le voile crée, affiche l’identité musulmane ANTIOCCIDENTALE ; il symbolise la dichotomie des valeurs occidentales et islamiques, dichotomie des repères, dichotomie structurelle du système démocratique et du système islamique. Le voile est LE SYMBOLE DE LA CHARIA et le meilleur instrument de son prosélytisme comme l’écrit Chahdortt Djavann dans « comment lutter efficacement contre l’idéologie islamique »

  2. Posté par Chris le

    Le bon côté est que le port du masque et de la cagoule ne sera pas interdit. Dans les années à venir la dissimulation du visage sera plus qu’utile: caméras couplées à des logiciels de reconnaissance faciale, généralisation de la vidéo surveillance…

  3. Posté par Sergio le

    Toute la lâchosphère a suivi comme un seul homme. La pleutrerie de nos parlementaires ne cessera de m’éblouir.

  4. Posté par antoine le

    L’islamisation de l’Occident est en cours … avec la complicité de tous les gouvernements pro-immigrationnistes en place !
    D’abord il faut FERMER les frontières extérieures de l’UE, après il faut des contrôles à toutes les frontières entre les pays de l’UE !
    Après on commence par se poser la question faut-il interdire de se dissimuler le visage et pourquoi certaines personnes se voilent-ils le visage ?
    – Femmes musulmanes : liberté bafouée ? domination du mâle muzz ? principes religieux (non écrit !)
    – La racaille pour ne pas être reconnue
    – Les skieurs avec les masques de protection contre le froid, normal !
    – La motards avec leurs gros cubes, normal !
    – Les soudeurs avec leurs masques de travail , normal !
    – etc …
    A mon humble avis, seuls les 2 premiers points décrits ci-dessus posent problème pour notre Sécurité !

  5. Posté par aldo le

    Ne pas négliger tous les crimes et délits commis par des criminels déguisés avec ces chiffons. Ce devrait aussi être dans l’argumentaire pour les votations, à moins que ceux qui sont contre se foutent des électeurs et comptent surtout se faire de la publicité personnelle.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.