Strasbourg. Une étudiante de 22 ans frappée parce qu’elle porte une jupe : « Ta gueule salope, baisse les yeux »

HARCÈLEMENT DE RUE - Elisabeth, une étudiante de 22 ans, agressée "pour une jupe" par trois hommes à Strasbourg vendredi dernier a décidé de porter plainte cet après-midi.

Une étudiante de 22 ans, Elisabeth, a été agressée par trois hommes vendredi 18 septembre en début d'après-midi à Strasbourg, près du quai des Alpes, alors qu'elle rentrait chez elle. Les agresseurs, âgés d'une vingtaine d'années, l'ont insulté de "pute en jupe". "Pardon ?", rétorque-t-elle, immédiatement. "Ta gueule salope, baisse les yeux", surenchérissent ces derniers.

Deux d'entre eux la maintiennent, ensuite, fermement par les bras quand le troisième commence à la frapper au visage. Puis, ils s'enfuient. Une quinzaine de témoins assistent à la scène, selon la jeune femme. Mais, aucune réaction, personne n'intervient.

[...]

Lci.fr

Un commentaire

  1. Posté par poulbot le

    Il ne faut pas demander l’ethnie de ces personnes , tout le monde aura compris .
    Ils veulent imposer les leurs a tout le monde en utilisant la force et la brutalité.
    Retour au pays d’origine de leurs ancêtres.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.