La Suède devient le pays où le taux de décès liés au Covid-19 est le plus élevé au monde

https://voiceofeurope.com - Par  22 mai 2020

Entre le 13 et le 20 mai, la Suède a enregistré 6,08 décès par million d’habitants et par jour . C’est le taux le plus élevé au monde, au-dessus du Royaume-Uni, de la Belgique et des États-Unis, où ce chiffre est respectivement de 5,57, 4,28 et 4,11.

À ce stade de la pandémie, le pays scandinave a le taux de mortalité par habitant le plus élevé, selon un tracker du Financial Times qui utilise une moyenne mobile des nouveaux décès sur sept jours.

Ces dernières semaines, alors que la mortalité a considérablement baissé dans d’autres pays européens tels que l’Espagne, l’Italie, la France et le Royaume-Uni, celui de la Suède est resté obstinément élevé.

Mercredi, 3831 personnes sont décédées du Covid-19 en Suède, un pays de 10 millions d’habitants. Le Danemark, la Finlande et la Norvège, qui comptent chacun environ 5 millions d’habitants,ont enregistré un nombre de décès de 551, 301 et 233, respectivement.

[…]

L’approche de la Suède, qui n’a pas opté pour le confinement, a attiré l’attention de la communauté internationale et a fait l’objet de certaines critiques. […]

L’épidémiologiste Anders Tegnell, le porte-parole de la stratégie suédoise contre le coronavirus, a rejeté ces chiffres, arguant qu’il est trompeur de se concentrer sur une seule semaine.

Il a aussi suggéré qu’une deuxième vague de la maladie pourrait être moins forte en Suède que dans les pays qui ont imposé un confinement (ndlr. : allusion à limmunité de groupe).

« Je pense que la stratégie suédoise s’est révélée soutenable. Nous recevons maintenant des chiffres montrant que les gens adhèrent de plus en plus à nos conseils, et non de moins en moins", a affirmé M. Tegnell.

Bien que les hôpitaux suédois aient fait état de conditions tendues, ils n’ont pas été débordés.

A l’hôpital Danderyd de Stockholm, Klara Bergmark, chef de l’unité de soins intensifs, a déclaré aux journalistes de l’AFP que le personnel était peut-être fatigué, mais qu’il se préparait à travailler à un niveau plus élevé pendant l’été et peut-être « toute l’année ».

Source : Voice of Europe

Voir aussi https://www.lasuedeenkit.se/le-covid-19-en-suede/ :

Jeudi 21 mai : « […] La semaine dernière, la Suède est le pays qui a enregistré le plus de décès par habitant au monde (selon les chiffres de l’université d’Oxford et du site de statistiques Our World in data). […] »

******

Suède : oxygène refusé à des patients âgés atteints du Covid-19

Voice of Europe, 6 mai 2020

Un médecin suédois s'est lancé dans une croisade pour montrer que les autorités de son pays refusent délibérément aux personnes âgées des traitements à l'oxygène qui pourraient leur sauver la vie quand elles sont infectées par le virus de Wuhan.

Le Dr Jon Tallinger, alias "Whistleblower MD" sur les réseaux sociaux, est médecin généraliste dans une clinique de la province du Småland, dans le sud de la Suède. Il s'occupe d'environ 2 000 patients. Le 5 mai, il a passé sur la chaîne YouTube "Angry Foreigner" pour parler de ce qu'il a découvert, car aucun média suédois mainstream n'a voulu diffuser ses informations.

Tallinger affirme que les autorités de son comté ont envoyé une vidéo au personnel médical des maisons de retraite sur la manière de traiter les patients atteints du virus de Wuhan. Dans cette vidéo, il est dit aux médecins de ne pas envoyer à l'hôpital les patients âgés infectés souffrant de problèmes respiratoires, et de les traiter uniquement à la morphine pour l'anxiété. Il n'y est jamais question d'oxygène, alors que la suffocation est la manière la plus fréquente dont survient la mort des patients du Covid. Autrement dit, suivre ces instructions signifie que de nombreux patients âgés vont mourir par asphyxie. Selon Tallinger, cela montre que les autorités refusent aux personnes âgées des soins qui pourraient leur sauver la vie.

Depuis que Tallinger a révélé ces faits sur sa page Facebook, des documents ont fuité d'autres comtés de Suède qui affirment clairement que l'oxygène ne doit pas être administré aux patients âgés souffrant de problèmes respiratoires dus au virus.

Tallinger ajoute que ce ne sont pas seulement les personnes âgées qui sont menacées par cette directive, mais de nombreux types de patients souffrant de troubles chroniques, comme les trisomiques, eux aussi particulièrement vulnérables à la privation d'oxygène.

Dans la vidéo, Tallinger déclare que cette directive est une "violation des droits humains" et qu'elle "devrait être traitée comme un crime et poursuivie".

Tallinger estime qu'environ deux tiers des patients atteints du virus dans les maisons de retraite pourraient être sauvés grâce à l'oxygénothérapie. Cela fait plus de 15 000 décès qui pourraient être évités. Si un effort important est entrepris pour administrer de l'oxygène aux patients, dit Tallinger, "nous ne sauverons pas tout le monde, mais nous aurons fait notre possible".

Tallinger a souligné aussi que de nombreuses maisons de retraite en Suède n'ont aucun équipement pour l'administration d’oxygène, et que contrairement à d'autres pays, le personnel médical qui travaille auprès des personnes âgées porte souvent pas ou peu d'équipement de protection, ce qui augmente le risque que les patients soient infectés par leurs propres soignants.

Si quelques autres professionnels de la santé ont exprimé leur soutien au Dr Tallinger depuis ses révélations, la plupart le considèrent comme un traître. Lui-même craint de n'être plus jamais autorisé à travailler dans des établissements de l'État. Un soignant qui l'avait soutenu a été contraint de retirer sa déclaration après avoir été menacé de poursuites judiciaires par son employeur.

Il est devenu "dangereux de dire ce qu'on pense en Suède", dit Tallinger. […]

Un document divulgué le mois dernier a montré que les hôpitaux de Stockholm ont pour instruction de dénier aux personnes âgées la priorité pour les soins intensifs en cas de crise (Voice of Europe). Mais Tallinger a souligné à ce propos que l'administration d'oxygène ne constitue pas des soins intensifs et que les deux directives ne sont pas liées.

Source: Voice of Europe (6.05.2020)

******

Suède : Les personnes âgées ne devraient pas être prioritaires pour les soins intensifs en cas de crise

Voice of Europe, 12 avril 2020

Un document officiel obtenu par la presse suédoise auprès du Centre hospitalier universitaire Karolinska de Stockholm recommande aux médecins de priver de soins les patients âgés en cas d’une urgence sanitaire due à l’épidémie de coronavirus (Covid-19). Le CHU Karolinska est le deuxième plus grand de Suède.

Le document, qui a été distribué aux médecins de l’hôpital, est basé sur les lignes directrices élaborées par le Conseil national suédois de la santé et de la protection sociale sur la manière de gérer les situations qui pourraient survenir lorsqu’il y a plus de patients que de places dans les unités de soins intensifs (USI) suédoises en raison de la pandémie. Il a été reproduit dans un article de l’Aftonbladet.

Les lignes directrices conseillent au personnel médical de ne pas admettre aux soins intensifs les patients de plus de 80 ans lorsque les places sont limitées en cas de crise. Elles recommandent également de ne pas admettre les personnes de plus de 70 ans qui souffrent d’une « pathologie importante » de plus d’un organe (cœurs, poumons ou/et reins), ainsi que les personnes de plus de 60 ans qui souffrent d’une pathologie de plus de deux organes.

Il est également conseillé que les personnes appartenant à l’une de ces catégories qui seraient déjà en soins intensifs en soient retirées en cas de situation de crise, afin de faire de la place pour d’autres personnes ayant de meilleures chances de survie. Il en serait de même pour celles qui connaîtraient une pathologie d’organe pendant qu’ils sont aux soins intensifs.

En outre, le document suggère que les patients soient évalués en fonction de leur « âge biologique » plutôt que de leur âge réel– c’est-à-dire qu’un patient qui est déjà en mauvaise santé pourrait être évalué comme étant biologiquement plus âgé que ce qu’indique sa date de naissance. […] L’hôpital Karolinska a confirmé que c’est bien la ligne que l’hôpital suivra en cas de crise.

Björn Eriksson, directeur de la santé pour la région de Stockholm, a précisé à l’Aftonbladet que ce triage n’entrerait en vigueur que lorsque les hôpitaux seraient à court de places dans leurs unités de soins intensifs (USI), ce qui n’est encore arrivé nulle part en Suède. En effet, si le nombre de patients nécessitant des soins intensifs a augmenté avec l’épidémie, le nombre de places dans les USI a également augmenté. Jeudi (9 avril), 79 des plus de 300 places disponibles dans les USI de Stockhom étaient vacantes.

Ces révélations ne sont pas le seul motif d’inquiétude pour les personnes âgées ou souffrant de problèmes de santé chroniques en Suède. Le Conseil suédois de la santé et de la protection sociale a également publié des directives selon lesquelles les patients doivent être évalués uniquement sur la base de leur état de santé, et non de leur citoyenneté ou de leur statut juridique - ce qui signifie que les immigrés clandestins pourraient recevoir une priorité plus élevée que les citoyens suédois dans certaines situations médicales, comme l’a déjà signalé Voice of Europe.

Source en anglais : Voice of Europe (12.04.2020)

************

La Suède est encore loin de l'immunité collective, même si elle n'a pas été mise en quarantaine

https://edition.cnn.com/2020/05/21/health/sweden-herd-immunity-coronavirus-intl/index.html

La Suède aurait gagné 3% en immunité collective, arrivant à 8% au lieu de 5% qui est la moyenne des pays confinés… mais c’est toujours très loin des 70% nécessaires :

https://www.usinenouvelle.com/article/une-immunite-collective-de-6-en-france-tres-loin-des-70-necessaires-face-au-covid-19.N955586

************

Cenator: La Suède a refusé le confinement et elle est saluée par les gauchistes, comme étant la preuve que ce pays est l’aboutissement ultime du progressisme, qu’il arrive à faire des miracles grâce au sens de la responsabilité individuelle de sa population unie dans les épreuves.

Pour la droite, qui pense que le non-confinement à la suédoise aurait pu nous éviter le désastre économique, la Suède est également devenue la preuve que cette solution était possible.

Une autre voie est celle que Orban a choisie : chaque vie compte, chaque vie doit être sauvée et il faut tout mettre en œuvre pour ne jamais être obligé de choisir entre qui doit vivre et qui doit mourir faute d’équipement. Comme beaucoup de pays, la Hongrie n’était pas préparée à la pandémie. Il a donc fallu fermer au plus vite les frontières, gagner du temps, s’équiper, mettre en place une task force de professionnels. Résultat, la Hongrie dénombre dix fois mois de victimes du virus que la Suisse.

La Suède, au contraire, a procédé à une forme d’euthanasie des personnes âgées et des personnes atteintes de plusieurs pathologies, les laissant sciemment « crever » par étouffement dans une agonie faites de suffocations horribles.

75 ans après la Deuxième Guerre mondiale, l’élimination d’une partie de la population jugée superflue et coûteuse est de nouveau d’actualité. Juste parce qu’un gouvernement délirant, immoral et dégénéré a décidé qu’une catégorie de la population n’avait pas droit aux soins.

Après que ce médecin généraliste suédois, le Dr Jon Tallinger, ait fait un appel, via les réseaux sociaux, aux témoins de ce sénécide, plusieurs soignants suédois ont témoigné pour dénoncer la situation, alarmante, confirmant le scandale du refus de soins à une partie de la population et le manque de matériel de protection élémentaire pour les soignants. La folie allait jusqu’à l’interdiction pour les soignants de porter des masques, (quasi inexistants) sous prétexte d’un faux sentiment de sécurité.

Les comptes numériques de Tallinger ont été suspendus, censurés à plusieurs reprises, ses informations considérées comme « fake news » par Facebook, Youtube et les « fact checkers», tous idéologiquement de gauche, tous derrière la Suède progressiste. Mais c'était déjà trop tard, Tallinger était devenu un personnage public, et ses vidéos étaient devenues virales.
Ce non-respect des aînés et des plus fragiles, dans ce sanctuaire de la tolérance pour la «diversité», a montré au monde le vrai visage du progressisme.

Il est probable que le gouvernement suédois ait été invité par la gauche internationale à cesser de vouloir nier des évidences car les reportages, les interviews avec le Dr Tallinger avaient fait « la une » en Inde, au Japon, etc., en passant par l'Afrique. Et dans ces pays, les aînés sont honorés et respectés, et ces vidéos n’avaient pas tardé à déclencher une énorme indignation. Il n’était plus possible de réduire «Whistleblower MD» au silence, de persister à cacher la vérité.

Le Dr Tallinger pense qu’il faudrait instaurer une sorte de « Nuremberg » pour mettre les dirigeants suédois face à leurs responsabilités…  mais probablement il ne se passera rien de tel.

Ci-dessous des vidéos du lanceur du Dr Tallinger.

******

19 mai

***

3 mai - Après la diffusion de cette vidéo, cette infirmière de Stockholm, Latifa Löfvenberg, a été licenciée pour avoir témoigné sur les pratiques suédoises concernant le refus d’oxygène aux personnes âgées.

***

5 mai

Whistleblower M.D. - La Suède refuse l'oxygène aux patients âgés

"La Suède viole les droits de l'homme" - Jon Tallinger est un médecin qui plaide auprès du monde extérieur pour attirer l'attention sur ce qui se passe ici en Suède. Les personnes âgées se voient refuser l'oxygène dans les maisons de retraite, tandis qu'on dit au personnel de ne même pas prendre la peine de les conduire à l'hôpital. Les médecins aussi ont pour instruction de ne pas se préoccuper de l'efficacité des traitements.

***

6 mai

****

BBC: Coronavirus : Qu'est-ce qui ne va pas dans les maisons de retraite suédoises ?

extraits:

"Ils nous ont dit que nous ne devions envoyer personne à l'hôpital, même s'ils ont 65 ans et qu'il leur reste de nombreuses années à vivre. On nous a dit de ne pas les envoyer", explique Latifa Löfvenberg, une infirmière qui travaillait dans plusieurs maisons de soins autour de Gävle, au nord de Stockholm, au début de la pandémie.

"Certains peuvent avoir encore beaucoup d'années à vivre avec leurs proches, mais ils n'en ont pas la chance... parce qu'ils n'arrivent jamais à l'hôpital", dit-elle. "Ils meurent par suffocation. Et c'est beaucoup de panique et il est très difficile de rester sans rien faire."

[...]

Mikael Fjällid, consultant privé suédois en anesthésie et soins intensifs, estime que "beaucoup de vies" auraient pu être sauvées si davantage de patients avaient pu avoir accès à un traitement hospitalier, ou si les travailleurs à domicile avaient reçu des responsabilités accrues pour administrer eux-mêmes l'oxygène, au lieu d'attendre les équipes d'intervention spécialisées dans le Covid-19 ou les ambulanciers.

"Si vous avez besoin de soins et que vous pouvez en bénéficier, par exemple, ou d'oxygène pendant une courte période, vous devriez l'avoir. Comme tout autre groupe d'âge de la population", déclare M. Fjällid, un critique de droite du gouvernement de centre-gauche.

"Si plus de 20% de la population survit sans rien, on peut supposer que la même quantité ou la même proportion aurait survécu avec un supplément d'oxygène."

article complet: https://www.bbc.com/news/world-europe-52704836

****

12 mai - De nouvelles preuves ! Pas de O² en Suède

***********

Ma réponse aux reporters étrangers

*****************

La majorité des gens qui ne se renseignent  que par les médias mainstream n’ont jamais vu d’images ni de reportages sur les no-go-zones suédoises...

Et la majorité de notre population ignore totalement les faits divers en Suède liés au multiculturalisme, dont voici des extraits publiés sur notre site durant la pandémie :

https://lesobservateurs.ch/2020/05/20/suede-jeune-homme-poignarde-a-mort-par-un-migrant-soudanais-pour-setre-oppose-au-viol-dune-gamine-de-14-ans/

https://lesobservateurs.ch/2020/05/16/suede-un-migrant-afghan-accuse-de-tentative-de-viol-sur-la-fille-de-sa-famille-daccueil/

https://lesobservateurs.ch/2020/05/14/suede-un-refugie-kurde-est-accuse-davoir-tue-sa-petite-amie-et-de-lavoir-decoupee-en-morceaux/

https://lesobservateurs.ch/2020/05/11/suede-un-homme-frappe-et-force-dembrasser-les-chaussures-dun-membre-de-gang-humilie-il-est-force-de-se-deshabille-totalement/

https://lesobservateurs.ch/2020/05/09/suede-un-migrant-condamne-pour-10-crimes-dont-un-abus-sexuel-sur-une-jeune-fille-quil-a-ensuite-offerte-a-deux-arabes/

https://lesobservateurs.ch/2020/05/09/suede-un-jeune-migrant-roue-de-coups-un-garcon-suedois-le-sourire-aux-levres-video/

https://lesobservateurs.ch/2020/04/27/suede-un-demandeur-dasile-du-kosovo-accuse-davoir-viole-une-fille-handicapee-il-faisait-lobjet-dune-decision-dexpulsion/

https://lesobservateurs.ch/2020/04/03/suede-ecolier-de-12-ans-poignarde-a-mort-par-un-camarade-dans-un-quartier-dimmigres/

https://lesobservateurs.ch/2020/04/01/eslov-suede-des-migrants-toussent-eternuent-et-crachent-expres-a-proximite-de-personnes-agees-dans-le-cadre-dune-video-humoristique/

https://lesobservateurs.ch/2020/03/31/en-suede-les-migrants-se-filment-entre-eux-en-toussant-volontairement-sur-les-gens/

https://lesobservateurs.ch/2020/03/13/suede-un-syrien-condamne-pour-avoir-enleve-torture-et-poignarde-un-facteur-il-ne-sera-pas-expulse-car-recherche-dans-son-pays-dorigine/

https://lesobservateurs.ch/2020/03/11/suede-un-somalien-ecope-de-18-mois-de-prison-pour-avoir-tente-de-violer-une-adolescente-en-pleine-rue-elle-detestait-les-noirs/

https://lesobservateurs.ch/2020/03/06/suede-un-afghan-condamne-a-2-ans-et-demi-de-prison-pour-avoir-viole-une-jeune-fille-de-11-ans-a-la-piscine-il-ne-sera-pas-expulse/

https://lesobservateurs.ch/2020/02/29/danemark-suede-agressions-incessantes-par-des-bandes-de-jeunes-migrants/

https://lesobservateurs.ch/2020/02/28/une-ex-ministre-norvegienne-les-explosions-les-attaques-a-la-grenade-les-ecoles-incendiees-la-situation-en-suede-est-hors-de-controle/

*****

En Suisse, aucun débat public n’a été mené dans les médias sur ce sujet, au contraire de la pléthore d’émissions mensongères sur l’horrible dictature que la Hongrie aurait instaurée sous prétexte de pandémie. A l’heure actuelle, en Hongrie, l’état d’urgence a été levé, contrairement à la France, l’Allemagne ou la Suède.

Par contre, durant toute l’épidémie, la Suède a été citée en exemple pour sa gestion remarquable et originale de la pandémie.

La RTS a salué, elle aussi, ce merveilleux paradis progressiste qui ne confine pas, mais qui arrive à vaincre le virus grâce au sens civique très développé de sa population et en misant sur l’immunité collective ; « C’est une approche intéressante », selon un reportage de la RTS, qui montre une image idyllique, avec des jeunes filles suédoises (dans le reportage, tout le monde est blanc) en train de siroter des cocktails au soleil.
Et pendant que les jeunes filles sirotaient leurs cocktails, des personnes âgées suffoquaient par manque de soins. Ci-dessous, des reportages élogieux de la RTS sur la formidable gestion de la pandémie par ce paradis du progressisme que serait la Suède :

7 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    Je ne fais confiance qu’aux statistiques que j’ai personnellement manipulées. (Winston Churchill)
    Le fait d’affirmer que « la Suède devient le pays où le taux de décès liés au Covid-19 est le plus élevé au monde » est une immense bêtise.

  2. Posté par Gérard Guichard le

    Apparemment, il y a bien une sorte d’attitude mainstream concernant ce virus et il faut s’y conformer

  3. Posté par antoine le

    Cela devient un problème d’étique !
     »Centre hospitalier universitaire Karolinska de Stockholm recommande aux médecins de priver de soins les patients âgés en cas d’une urgence sanitaire due à l’épidémie de coronavirus »
    Donc le gouvernement ne veut plus et ne peut plus protéger et défendre les citoyens les plus faibles !
    Ce genre de considération autorise tous les travers, y compris l’euthanasie et le choix arbitral …

  4. Posté par miranda le

    FINALEMENT, on s’aperçoit que le même scénario s’est développé dans presque tous les pays d’Europe. Les autorités suédoises n’ont guère protégé leurs citoyens et ont pratiqué une prise en charge sélective des patients. D’autre part, on n’entend guère parler d’utilisation d’hydroxychloroquine et d’Azytromycine ou encore de macrolides et de CG3 en ce qui concerne le traitement des citoyens suédois.Est-ce que les politiques suédois ont fait passer « le même message » à savoir celui d’interdire aux médecins d’utiliser ces « remèdes » afin de pouvoir faire profiter leurs citoyens de l’arrivée du nouveau vaccin (accompagné de la fameuse micropuce) en début d’hiver?

    Et on découvre aussi que les médicaux ont vécu le manque de masques. Comme c’est étrange.

    Certains disent que c’est sur les conseils de l’UE que la majorité des états on renoncé à prendre soin, financièrement, de leur système de santé, (et autres services publics) afin de « revenir » à …….l’équilibre financier. Effarant, car derrière tout ça nous pouvons percevoir la même signature, le même mode de gouvernance, la même désolation dans la gestion des services publics.

    Ce scénario de gestion du COVID 19 a remporté un certain succès dans beaucoup de pays d’Europe et pendant ce temps, la liste des morts s’allongeait.

    Nos ULTRA LIBERAUX ont-ils encore beaucoup de jours devant eux? Ou bien les citoyens européens vont-ils leur donner une bonne leçon? La meilleure des leçons serait déjà l’EXIT de tous. Pour refonder une Europe des échanges entre nations. Ce que nous avions su faire pendant des décennies avant que la communauté économique européenne ne devienne le mastodonte oppresseur et destructeur des nations, qu’est l’ U.E.
    A moins que l’on ne veuille pas nous affranchir de la mise sous tutelle que nous vivons depuis la fin de la « dernière » guerre.

  5. Posté par aldo le

    Normal la Suède est un pays d’alcooliques et la petite peste antifa Greta n’est que le produit handicapé de ces abus manifestes. https://www.la-croix.com/Archives/2004-01-12/Le-fleau-de-l-alcool-ronge-la-Suede-_NP_-2004-01-12-199070 J’ai déjà développé que le communisme était un système totalement adapté pour des politiciens alcooliques. Rappelez-vous que la Suède a longtemps fait de Volvo une voiture sûre, surtout en cas de collision, mais pour la tenue de route c’était une toute autre histoire, donc une voiture sûr, mais surtout pour alcooliques. Et nos dirigeants crypto-communistes ne sont pas mieux lotis. Ils dérapent beaucoup mais encaissent un peu trop bien le chocs de leurs incuries. Il leur suffit d’arroser la presse de subventions après s’être arrosés au champagne. Donc nos suédois, on peut les voir en action ici: https://x7m7u8e3.stackpathcdn.com/wp-content/uploads/2017/12/Conseil-f%C3%A9d%C3%A9ral.jpg?iv=70 mais là la presse ne publiera pas la photo du résultat: https://static.az-cdn.ch/__ip/6jZCWDWpXXR4TOPTugmyJ05Go54/09929a996636e8df29a6fa284c40b0e12c58c4c8/n-wide2x-16×9-far … elle tient trop à ses subventions: https://static.az-cdn.ch/__ip/6jZCWDWpXXR4TOPTugmyJ05Go54/09929a996636e8df29a6fa284c40b0e12c58c4c8/n-wide2x-16×9-far Et comme on dit « in vino veritas ». C’est alors que notre suédois avoue dans un excès de lucidité, qu’il est totalement conscient de ce qu’il représente https://img.blick.ch/incoming/15772950-v2-20200228115404391.jpg?imwidth=1000&ratio=16_9&x=0&y=760&width=7296&height=4108

  6. Posté par LeVérificateur le

    Les Suédois sont vraiment un peuple à part, dans le pire sens du terme. A plat ventre devant les migrants, mais prêts à laisser crever leurs vieux. Si un Suédois me lit, je méprise votre pays.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.