La réinterprétation idéologique du procès des femmes tabassées à Genève

Nous avons déjà parlé ici , ici et ici de ce procès de la diversité transfrontalière qui s’est tenu à Thonon.

Mais écoutons maintenant la réinterprétation de ces actes bestiaux selon la grille idéologique de Léonore Porchet, députée des Vert.e.s Vaudois.es au Conseil national, interviewée à Forum par Tania Zaspinar :

Procès des agresseurs de 5 femmes à Genève, un jugement à la hauteur? Interview de Léonore Porchet - Radio - Play RTS

******

RTS, Forum - Tania Zaspinar : Cinq jeunes femmes avaient été tabassées par un groupe de 5 garçons (!). Les accusés écopent de peines de 4 à 8 ans de prison ferme (sauf un qui est acquitté faute de preuves). Ce jugement peut-il faire office d’exemple dans la lutte contre la violence sexiste ? Va-t-il permettre de faire avancer la cause des femmes ?

Léonore Porchet dit bien connaître le contexte de la violence faite aux femmes. Elle est satisfaite, car les peines sont assez lourdes et les victimes sont satisfaites, en tout cas une partie d’entre elles. Elles ont été entendues.

Tania Zaspinar : Est-ce que ce jugement servira d’exemple, d’avertissement, pour les hommes ?

Léonore Porchet : Ce n’est malheureusement ni la première, ni la dernière fois que des hommes sont condamnés pour agression envers des femmes. Cela arrive très régulièrement. Pas autant qu’il y a de violences, mais il y en a, et ça fait parfois grand bruit.

Le problème, ce n’est pas l’exemplarité, le problème c’est toute une société qui est construite sur cette violence des hommes à l’égard des femmes.

Tania Zaspinar essaie de ramener un peu de réalité et rappelle à Léonore Porchet que ce degré de violence est rare ; elle lui demande si elle voit une amélioration depuis l’été 2018.

Léonore Porchet répond que les violences dans l’espace public ne doivent pas être séparées des violences domestiques envers les femmes. Et la violence domestique est en augmentation en Suisse.

Explication de cette augmentation par Léonore Porchet :

Il y a deux problèmes en Suisse à l’origine de la violence faite aux femmes. Il y a un problème d’éducation et un problème de loi. On est en train de revoir le code pénal, par exemple la définition du viol. Léonore Porchet est prête à déposer des objets dans ce sens au Parlement.

Il y a aussi beaucoup de monde qui se mobilise sur le problème de l’éducation. Si ces hommes ont agressé ces femmes dans la rue, ça ne vient pas de nulle part. C’est parce qu’elles ont répondu à un cas de harcèlement de rue et qu’ils se sont sentis blessés dans leur virilité, surtout face à leurs copains, on ne pouvait pas laisser passer ça sinon on était une mauviette, et donc il a fallu tabasser cette femme qui n’acceptait pas son rôle passif.

Et ça, ce n’est pas une question de loi, ça, c’est une question d’éducation. Et il faut donc renforcer l’éducation à l’égalité dans ce pays et là, il y a beaucoup moins de monde pour soutenir de telles mesures, ça va être très compliqué d’obtenir cela avec la majorité actuelle du Conseil national, mais évidemment je vais dans ce sens-là.

******

Cenator : Léonore Porchet représente la déviance dogmatique, qui suinte la misandrie, des féministes de gauche qui ont stupidement ingurgité tous les clichés sur la société patriarcale.

Mais il existe également un autre versant, tout aussi dogmatique, chez des hommes misogynes de droite qui croient juste être lucides.

Voici une vidéo qui représente parfaitement ce courant de pensée :

Alors, toutes des p*tes ? Hypergamie et marché sexuel : Lumière Rouge #2

Dans ce deuxième numéro de Lumière Rouge, nous continuons à revisiter et réviser les thèmes essentiels de l’androsphère.
Après la Red Pill Rage, nous évoquons cette fois l’un des éléments qui, bien souvent, la cause : l’hypergamie.
L’hypergamie, c’est ce phénomène mystérieux par lequel un homme gagne soudain un charme fou dès lors qu’il acquiert des revenus confortables. C’est cette tendance, héritée de notre longue histoire évolutive, qu’ont les femmes à privilégier les partenaires capables de subvenir à leurs besoins, plutôt que ceux qui n’en sont pas capables. C’est, enfin, ce qui fait de tout rapport amoureux un rapport prostitutionnel en puissance.
Bien souvent résumée en « Toutes des p*tes », l’hypergamie est en réalité un mécanisme un peu plus complexe ; mais surtout, c’est un mécanisme qui n’a pas été conservé par notre évolution sans raison : il joue un rôle essentiel dans la sélection des mâles en vue de la reproduction de l’espèce.
Un sujet plus vaste et plus complexe qu’il n’y paraît, et qui va nous permettre de parler société, monogamie et polygamie, évolution, couple, mariage … tout cela pour répondre à la lancinante et éternelle question : « Alors ? Toutes des p*tes ? »
Pour aller plus loin dans la compréhension de l'hypergamie et du marché sexuel : ► Les deux études mentionnées par Martial :
https://neo-masculin.com/hypergamie-u... ► Un article sur le sexe en tant que transaction : https://neo-masculin.com/apres-pilule... ► La construction des Valeurs sur le Marché Sexuel : https://neo-masculin.com/apres-pilule...

4 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    Porchet semble oublier, -volontairement, c’ est absolument certain- , que trois sur quatre des condamnés sont en fait issus de  » cultures » que protège son propre clan!
    Et que, c’ est évident, -tous les hommes, et de quelque origine qu’ ils soient, sont tous pareils-…
    Autant dire que les Suédoises sont traitées par leur mari comme les Yéménites, en fait.

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    Cerveau reptilien & femellisme: mélange détonnant! LOL

  3. Posté par Spirou le

    ce que l’on ne veut pas voire pour ces misandrines, c’est à partir de quel moment cette violence faite aux femmes a explosée … et surtout de quelle partie de la population elle provient principalement ? Là encore on peut remarquer que l’idéologie rend aveugle ….

  4. Posté par Bussy le

    Comme d’habitude, ça tourne autour du pot…. quelle est la société archaïque qui envahit lentement mais sûrement nos sociétés et qui considère les femmes comme inférieures …. ?
    Vu l’aveuglement de ces féministes, tout ça ne peut qu’empirer avec le temps…. et elles sont complices !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.