Coronavirus: aide massive pour les radios et la télévision valaisannes, plus faible pour «Le Nouvelliste»

post_thumb_default

 21.05.2020 - La Confédération débloque 57,5 millions pour les radios, les télévisions et la presse écrite suisses, gravement affectées par la crise du coronavirus. Si les radios et la télévision régionales sont ravies, le soutien aux journaux, dont «Le Nouvelliste», reste marginal.

Elles sont durement touchées par le coronavirus. Les radios, les télévisions et la presse écrite recevront une aide immédiate. Le Conseil fédéral a adopté mercredi deux ordonnances de nécessité en ce sens. Quarante millions proviennent de la redevance et 17,5 des caisses fédérales.

Concrètement, les radios et les télévisions locales seront directement soutenues par une enveloppe de 30 millions de francs issus de la redevance radio-TV.

Les radios valaisannes soulagées

Les radios locales commerciales titulaires d’une concession reçoivent 487 128 francs chacune. Pour les chaînes valaisannes, cette annonce est un véritable soulagement.

Directeur de Rhône FM, Sébastien Rey sourit: «C’est une excellente nouvelle qui nous permet surtout de souffler un peu et d’avoir des liquidités dans l’urgence.» [...]

Chez Radio Chablais, l’enthousiasme et la confiance sont de mise. [...]  Les radios complémentaires à but non lucratif toucheront, elles, 145 132 francs par diffuseur.

Pour les télévisions régionales, une aide de 901 327 francs est prévue. [...]

Un montant «extrêmement faible» pour «Le Nouvelliste»

Le Conseil fédéral prévoit aussi une aide pour la presse écrite. [...]  Cela coûtera 12,5 millions de francs à la Confédération. Les éditeurs ne pourront toucher cette manne qu’à condition de renoncer aux dividendes.

[...]  Pour le quotidien valaisan, qui assure 80% de ses livraisons de journaux grâce à son propre service de messageries, une aide à la distribution postale sur six mois représente un montant «extrêmement faible» de quelque 130 000 francs.A lire aussi: Médias: L’illustré réduit ses effectifs d’un quart en coupant huit postes

Licenciements pas d’actualité

[...]

Après la mort récente du «Régional» et la suppression de huit postes à «L’illustré», le directeur rassure néanmoins sur le futur proche du «Nouvelliste»: «Un plan de restructuration ou des licenciements ne sont pas d’actualité. Mais si l’impact du coronavirus devait durer, la situation pourrait devenir intenable.»

A lire aussi: La mort du «Régional» cristallise l’agonie de la presse

10 millions pour l’agence Keystone-ATS

A noter encore que la Confédération prend aussi en charge pendant six mois les coûts de l’agence de presse Keystone-ATS facturés aux médias électroniques. Une enveloppe de 10 millions de francs au maximum est mise à disposition. Cette somme provient aussi de la redevance radio-TV.

Cette possibilité ne figure pas dans l’ordonnance pour la presse écrite, a fait savoir Médias Suisses. L’organisation veut interpeller la Chancellerie fédérale à ce sujet.

Le Conseil fédéral examinera dans six mois si le soutien doit être prolongé pour la presse écrite et pour l’agence Keystone-ATS.

article complet: https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/coronavirus/articles/coronavirus-aide-massive-pour-les-radios-et-la-television-valaisannes-plus-faible-pour-le-nouvelliste-940018

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.