Le petit empereur Macron et la gestion suicidaire de la pandémie

Michel Garroté
Politologue, blogueur
Macron

Michel Garroté -- J'ai déjà eu l'occasion de dénoncer la caste des politicards et des journaleux parisiens (cette bande d'arrivistes sans scrupules, notamment dans l'audiovisuel public), qui ont -- encore et toujours -- un comportement indigne et irresponsable face au Coronavirus. Ils parlent, tout le temps, de tout, alors qu'ils ne savent rien. Ils sont, ainsi, coupables d'avoir créé une psychose collective, une "coromania", qui vient s'ajouter aux ravages causés par le virus lui-même. Le tout, dans une gestion suicidaire de la pandémie. Quant aux semi-guerres civiles dans les zones de non-droit, c'est le livre de la jungle, version non-confinée, macronisée, narconisée et coranisée.

A force de chercher du peu banal, j'ai tout de même fini par trouver quelques chroniques - pertinentes et mordantes - sur l'échec du petit empereur Macron et de son clan, chroniques dont les lecteurs trouveront, ci-dessous, quelques extraits adaptés (avec les liens vers les sources ad hoc en bas de page).

741 milliards de prestations sociales par an :

A propos de la gestion calamiteuse, voire suicidaire, de la pandémie, j'aime bien Marion Maréchal lorsqu'elle déclare (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : “Peut-on continuer avec cet Etat inapte à remplir ses missions fondamentales, alors qu’il prélève 50% de la richesse nationale ?”. "Comment un Etat qui dépense près de 200 milliards pour sa branche maladie et distribue 741 milliards de prestations sociales par an, peut-il être incapable de fournir des masques aux soignants et forces de l’ordre ou de tester massivement sa population ?", conclut Marion Maréchal (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse).

Le déconfinement (encore lui) s'ouvre avec une période bien étrange : le gouvernement offre aux européens (UE) la libre circulation partout en France, sans contrôle sanitaire et sans attestation. Mais les Français, eux, seront "tenus en laisse" à 100km de leur domicile et verbalisés.

Les bouseux du Cantal et les ploucs du Berry :

L'éditorialiste gauloise Gabrielle Cluzel commente la mesure en question (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : "(...) Édouard Philippe ayant précisé qu’il fallait absolument éviter les 'brassages de population' (...). Une déclaration aux relents réactionnaires et même ségrégationnistes tout à fait contraire au vivre ensemble, poncif un peu moins à la mode, il est vrai, ces temps derniers, le mourir seul ayant pris le dessus. Rassurez-vous cependant, le politiquement correct est sauf, puisqu’il ne s’agit là que d’exclusion franco-française : interdiction est faite aux bouseux du Cantal de se mélanger aux ploucs du Berry", ajoute Gabrielle Cluzel (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse).

Dans un clip de l’Oréal intitulé "Agissons ensemble contre le harcèlement de rue", seuls les Blancs sont des agresseurs. Maintenant que j'y pense, dixit Charlotte d'Ornellas, journaliste française non-l'oréalisée (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : "Je me réveille le matin, je suis Française, pas républicaine. Je mange une gastronomie française, pas républicaine. Je parle français, pas républicain. La république n'est qu'un cadre. Ce n'est pas un mode de vie, ni une civilisation", ajoute Charlotte d'Ornellas (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse).

Il y a donc la République cosmétique du racisme anti-blanc ; et la France de Charlotte. Vous, je ne sais pas. Mais moi, je choisis Charlotte : "parce que je le vaux bien".

La criminelle incurie gouvernementale :

Le militant catholique Bernard Antony écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : "Le temps doit se terminer de la suffisance, de la vanité, de l’orgueil manifesté par cet insupportable donneur de leçons en toutes choses qu’est l’actuel président de la République. Il est, au plus haut niveau, le responsable de la criminelle incurie gouvernementale. Le confinement imposé totalitairement pour pallier aux manques de moyens sanitaires a entraîné la mort dans la solitude et le désespoir de milliers de personnes âgées".

Bernard Antony poursuit : "Il entraîne d’ores-et-déjà un immense effondrement économique et donc social qui n’a eu de pire que les ravages des derniers conflits. Monsieur Macron s’est indécemment campé dans une posture flambarde de chef de guerre. Mais sa politique de santé, mise en œuvre par des incompétents ajoutant leur incompétence à la sienne, a bel et bien causé un désastre", ajoute Bernard Antony (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse).

"On va réinventer notre été" :

Le chroniqueur chrétien conservateur Michel Janva écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : "L’exhibitionnisme macronien, sa mise en scène, sa théâtralisation sont bien connus. Il y a l’occasion des grands discours, celle des face-à-face avec les Grands de ce monde et qui permettent de figurer en bonne place ; celle des petits impromptus si agréables pour l’ego (même au prix d’un irrespect des consignes sanitaires pourtant serinées à longueur de programme télévisuel) sans même parler bien sûr de tous les épisodes du Grand Débat".

Michel Janva poursuit : "Et puis, peut-être le summum pour un Président français qui se pique de culture : la conclusion (en trente-et-une minutes de soliloque quand même) d’une visio-conférence organisée depuis l’Elysée avec des artistes de différents champs de la création, sur le sujet 'Comment protéger les acteurs de la création culturelle en cette période difficile ?'. Les idées crépitent, la bienveillance est totale, l’écoute est religieuse (le ministre de la Culture, Franck comme le nomme avec camaraderie Macron, prend attentivement en note les paroles présidentielles). On va faire couler l’argent à flots et les aphorismes pleuvent, ne craignant pas l’oxymore : 'les utopies concrètes ; les vrais idéalistes sont des grands pragmatiques. On va réinventer notre été. On doit en faire un été apprenant et culturel ; on va devoir mettre du sport et de la culture à l’école' ", conclut Michel Janva, citant les bobards à Macron (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse).

La misère, la révolte et le chaos :

Et maintenant, pour conclure, voici un désaveu cinglant à propos de Macron et du gouvernement français : alors qu'une majorité d'Européens estime que leur gouvernement a été "à la hauteur" de la situation durant la crise du Covid-19, les deux tiers des Français (66%) pensent l'inverse. Avec deux français sur trois franchement agacés par la bande à Macron, avec deux français sur trois estimant que Macron et le gouvernement français n'ont pas été "à la hauteur", c'est la Cinquième République toute entière qui risque de bientôt sombrer dans la misère, la révolte et le chaos.

Michel Garroté pour lesobservateurs.ch

https://www.atlantico.fr/decryptage/3588215/que-ferons-nous-de-la-france-post-coronavirus--marion-marechal

https://www.bvoltaire.fr/pas-plus-de-100-km-pour-eviter-les-brassages-de-population-et-si-on-reparlait-des-frontieres/

https://www.facebook.com/watch/?v=2405142579734339

https://www.lesalonbeige.fr/le-plus-grand-scandale-de-la-republique-macronienne/

https://www.lesalonbeige.fr/la-culture-preferee-demmanuel-macron-cest-celle-du-moi-je/

12 commentaires

  1. Posté par louis mélennec le

    A DIFFUSER DANS LE MONDE ENTIER :

    L’IMPOSTURE DE LA FRANCE, PAYS DES NON DROITS DE L’HOMME

    Le monde entier est au courant des crimes commis en Bretagne depuis cinq siècles; les héros « bretons » ferment le bec. Ils préfèrent les prébendes, et les coups de pied au c..

    UN PEUPLE ESCLAVE : COMMENT LA BRETAGNE A ETE ENVAHIE, DETRUITE, et COLONISEE PAR LA FRANCE, le pays des non-droits de l’homme QUELQUES CITATIONS INTRODUCTIVES.

    Michel ROCARD, ancien premier ministre de François MITTERRAND, confidence révélée par WIKILEAKS, faite en 2005 à l’ambassadeur des Etats-Unis en France, M. Craig STAPLETON :

    « La France s’est construite sur la destruction de cinq cultures : les cultures bretonne, occitane, alsacienne, corse, flamande …. La France est une création militaire, faite de nations non homogènes ».

    Arnaud LEPARMENTIER, journal le Monde, 15 novembre 2012, page 28 : « Le temps n’est plus où l’on pouvait hispaniser la Catalogne, comme la troisième république a francisé, avec son armée et ses instituteurs, la Bretagne et le midi de la France ».

    Louis MELENNEC, docteur en droit, et en médecine, Ex-Consultant près le Médiateur de la République française, candidat à sa succession en 1998 :  » En droit international, la Bretagne n’est en aucun cas une partie de la France, pas davantage une « province » du pays autoproclamé « des droits de l’homme ». Envahie, détruite, soumise, pillée de ses finances, de ses hommes, des ses talents, la Bretagne est et reste, au regard des Principes généraux du droit et du droit international, une colonie, c’est à dire un pays occupé.
    L’occupation d’un pays par la force, même de longs siècles après son invasion, ne crée aucun droit au bénéfice de l’envahisseur. L’ONU vient de le rappeler, sous la forme d’une flagellation administrée à la France : ce pays est une puissance coloniale dans les îles de Polynésie, son seul droit dans ces territoires est de les évacuer. La prescription n’existant pas en matière de crimes contre l’humanité, il ne reste à sa charge que l’obligation de réparer les dégâts colossaux commis. La présence de la France en Bretagne relève des mêmes principes, car le droit est le même pour tous, et la force est le contraire du droit.
    Par sa valeur universelle, l’histoire de la Bretagne a quelque chose d’unique, pour ceux qui se donnent la peine de la lire, en ce qu’elle permet de comprendre, dans sa version condensée, de quelles abominations l’espèce humaine est capable, ce qu’on peut faire pour dissimuler des faits aussi atroces, pendant une durée aussi longue, et par quelles complicités honteuses les mensonges se perpétuent. Les crimes contre l’humanité perpétrés en Bretagne, en particulier en 1793 et en 1794, se situent au sommet – par leur cruauté insensée -, des horreurs commises par des êtres humains, même si d’autres peuples ont subi des atrocités identiques, en particulier les Arméniens et les Juifs, parmi plusieurs centaines d’autres au cours de l’histoire du Monde. Ils ne sont ni prescrits, ni prescriptibles. Ceux qui les dissimulent, et ceux qui se rendent volontairement complices sont passibles de lourdes sanctions. Ils sont déjà jugés par les Bretons qui ont redécouvert leur histoire. La suite viendra. Nous figurons parmi les peuples les plus obstinés de la terre, qualité qui nous est très généralement reconnue.

    MORVAN LEBESQUE, Comment peut-on être breton ? Paris, 1970, éditions du Seuil, pages 43, 50, 51 :

    « L’enfer est privation d’histoire …. Extravagante imposture : il faut qu’un Breton quitte l’école pour apprendre l’histoire de son pays … Pour s’en informer, il devra l’étudier en marge, à ses frais, comme s’il s’intéressait par goût personnel aux Indiens ou aux Hittites …. On m’a bêtement menti, on m’a traité comme un enfant de l’Assistance publique. Lorsque, malgré tout, j’ai su que ma nation avait existé, on me l’a dépeinte (comme) une mégère arriérée et patoisante, dont je devais m’estimer heureux d’avoir été séparé ».

    HAZO NETANEL, Président de l’Association Bretagne-Israël, 2010 :

    « Je suis toujours avide des leçons d’histoire du docteur Mélennec. Que de régressions, de persécutions, de tueries perpétrées à l’encontre de ce peuple qui veut légitimement vivre sa culture, sa langue, dans son propre pays ! C’est un miracle qu’il soit toujours debout. La pugnacité, l’opiniâtreté ne sont pas de vains mots pour désigner les Bretons. Les Juifs ont les mêmes qualités. Vos écrits rejoignent mes réflexions sur les peuples Juif et Breton ….
    Le peuple Breton sort de cette léthargie, de ce confort d’esclave ou tout est mis à sa disposition par la déesse raison, pour mieux l’étouffer. Le chemin sera long encore jusqu’à l’indépendance mais elle est inéluctable. La France est en faillite morale, intellectuelle, elle éclatera du fait des différentes communautés qui la phagocytent …. C’est une chance pour les peuples premiers de France.
    Les nouveaux médias changent la donne. Vos recherches qui étaient mises au ban, sont maintenant publiées. »

    Pierre LEMOINE, ex président de l’UFCE « Aucun Breton, Louis Mélennec, n’a rendu autant de services que vous à la Bretagne depuis plus d’un siècle ».

    REYNALD SECHER, historien, docteur es lettres (Paris Sorbonne), Prix d’histoire de l’Académie française. « Ils ont fait des criminels des héros, et des victimes des criminels ».

    HUBERT PAGANI, auteur compositeur, juif et fier de l’être : « Les Bretons sont les Juifs de la France ».

    MARCEL TEXIER, agrégé de l’Université, ex-Président de l’OBE (Bretons du Monde).
    « Vous faites œuvre de salubrité publique, docteur Mélennec.
    La Bretagne a été incorporée à la France à la suite d’une succession de crimes et d’opérations frauduleuses, pires : crapuleuses. Les invasions françaises de la fin du 15ème siècle ont scandalisé les contemporains. Toute l’Europe s’était alliée pour soutenir les Bretons dans leur lutte patriotique pour défendre leur pays, tous les pays alliés envoyèrent des troupes en Bretagne : les Anglais, les Allemands, les Castillans et les Aragonais, les Gascons, les Navarrais étaient présents aux côtés de nos soldats, sous les ordres de nos généraux … L’invasion de la Bretagne par la France fut condamnée dans des termes péremptoires par toute l’Europe, personne ne soutînt les Français.
    Le texte connu sous le nom « d’Edit d’Union », publié unilatéralement par la France, en août 1532, présenté comme un traité jusqu’à vos travaux de juriste et d ‘historien, c’est à dire comme un accord bilatéral conclu par deux puissances souveraines, ne fut rien d’autre qu’un tour de passe-passe juridique, initié et perpétré par la France seule : jamais les Bretons n’ont été consultés sur leur sort, ils n’ont ni négocié, ni participé à la rédaction de ce texte, ils ne l’ont pas paraphé, il a été publié unilatéralement sans vote de leur part, par la France seule. L’hostilité des Bretons à l’égard des Français, leurs ennemis héréditaires, – leur haine plutôt, car la France préparait ouvertement l’ invasion de la Bretagne depuis longtemps -, était millénaire, remontant au 6 ème siècle. De nombreuses guerres ont opposé les deux pays; la perspective pour les Bretons d’être gouvernés par un roi Français, par un prince détesté, était la catastrophe qu’ils redoutaient le plus.
    En 1532, Bretagne a été annexée contre son gré : les Bretons avaient le canon dans le dos, et, depuis les invasions de 1491, ne possédaient plus d’armée pour chasser leur ennemi : voilà toute la vérité. Merci de l’avoir dite, et de l’avoir démontrée d’une manière irréfutable. (Personne n’a tenté de réfuter vos recherches, d’ailleurs).
    Pas davantage les Bretons n’ont accepté, en 1789, que leurs institutions autonomes ni leurs lois particulières soient supprimées, ni, durant tout le 19ème siècle, que leur langue et leur culture soient persécutées, encore moins qu’ils soient gouvernés par des étrangers, décorés du nom de « préfets », gouverneurs exclusivement nommés par la France, qui n’ont été rien d’autre que des Gauleiters.
    Si la France est toujours présente en Bretagne, c’est par l’effet de la force, non du droit. Au regard du droit international, le prétendu traité de 1532, ironiquement baptisé « d’union perpétuelle de la France et de la Bretagne», étant nul de nullité absolue, la Bretagne est juridiquement indépendante. L’ONU vient de rappeler que la France n’est présente dans les îles de Polynésie, que par le fait d’une colonisation : la situation est la même en Bretagne.
    Vos publications établissent d’une manière aveuglante la légitimité des revendications des Bretons, occultées jusqu’à ce jour par un discours officiel inique. Ils nous confèrent UNE FORCE MORALE CONSIDERABLE.
    Vos travaux ont été insultés ? Laissez glisser les insultes avec mépris. Attendiez vous autre chose après tant de siècles de falsification de la vérité historique ? Ils sont maintenant publiés et reconnus. Pensez à Théodore HERZL, le père de l’Etat juif, à qui on jetait des pierres ».

    LIVRE BLEU DE LA BRETAGNE, par Louis Mélennec.

    https://www.google.fr/search?sxsrf=ALeKk02EneIjr3jr-k2J-kphtSFQ6tzvfw%3A1590321009754&ei=cV_KXq3RLc6SlwShmLeYCw&q=livre+bleu+de+la+Bretagne&oq=m%C3%A9le

    Ce texte va être diffusé autant de fois que nécessaire, et aussi longtemps que possible : LA FRANCE N’A NON SEULEMENT PAS INVENTE LES DROITS DE L’HOMME, ELLE N’A JAMAIS APPLIQUE LA PRETENDUE DECLARATION DE 1789 : ELLE A ROULE LE MONDE ENTIER : C’EST MAINTENANT SON TOUR D’ÊTRE POSSEDEE.
    JE SUIS TRES HEUREUX D’AVOIR CONTRIBUE A REVELER LA VERITE A TOUS.

  2. Posté par serge le

    Les nouvelles infections municipales du 28 juin 2020. Voter pour qui? Pour des irresponsables qui ont contaminé des milliers de personnes le 15 mars 2020? Merci je passe mon tour.
    Il y en a marre d’entendre toujours les mêmes mensonges: -les masques ça sert à rien- les test ça sert à rien- allez voter il n’y a aucun danger- la 5G n’a rien à voir avec le SARS COV2- le SARS COV2 n’est pas une arme biologique- les pangolins et les chauves-souris et les serpents sont les responsables de l’épidémie- les quartiers deviennent des zones de non droits- les prisonniers sont libérés- les vaccins covid 19 pour tracer les gens avec des puces RFID-
    la France: pays en voie de développement de la santé publique- des impôts et encore des impôts. Pas un seul parti politique refuse les élections en période de pandémie. Evidemment, ils ne pensent qu’à leurs intérêts. Ils sont donc irresponsables. Ils devraient avoir honte de se présenter aux infections municipales. RESTER CHEZ VOUS!

  3. Posté par Rikiki le

    Il ne fait que suivre les ordres des nouveaux maîtres du monde et par là se fait remplir les poches par ceux-là mêmes.

  4. Posté par juliette le

    LE PLUS GRAND HOLOCAUSTE JAMAIS PROGRAMME

    Le 14 mars 2020 les sites d’information, et les politiciens répétaient sans cesse qu’il s’agissait d’une gripette.
    47,7 millions de Français étaient appelés à voter ce dimanche 15 mars 2020 pour élire leurs 34 970 maires et plus de 500 000 conseillers municipaux, parmi 20 765 listes et 902 465 candidats, à l’issue d’une campagne éclipsée par la crise du coronavirus.
    Le président de la République et le premier ministre maintenaient les élections municipales sur avis du comité scientifique, et contre l’avis des médecins.
    Pourtant ce n’était pas l’avis des médecins et du corps médical.
    https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-des-medecins-appellent-au-report-des-municipales-20200314

    Les votants furent nombreux 44.66%.
    Cela représente 0.4466×47 700 000= 21 302 820 votants ou 21.3 millions de chairs à covid 19.
    Sur ces votants s’il y a eu seulement 1% de bavards qui se sont infectés.
    Cela représente au minimum 200 000 malades potentiels.
    Vu que le covid 19 a une période d’incubation de 20 jours pendant laquelle un infecté peut en infecter 3 autres.
    Nous arriverons 200 000 nouveaux cas le 4 avril 2020, et 600 000 nouveaux cas entre le 4 avril et le 24 avril 2020.
    Cela fera au total 800 000 cas en France le 24/04/2020, soit 4 fois le nombre de cas au niveau mondial (200 000 cas au 18/03/2020).
    Pour culpabiliser les français l’état adopte des mesures restrictives sévères.
    UN SCENERIO APOCALYPTIQUE
    Avec 800 000 cas les hôpitaux ne pourront jamais faire face.
    Les morts s’entasseront dans les rues.
    Les crématoriums fonctionneront jour et nuit.
    Les hypermarchés ne seront plus approvisionnés.
    Les survivants se tueront pour une bouchée de pain.
    L’Etat le sait; et des couvres feu ont déjà été mis en place dans de nombreuses villes Françaises. L’armée et la police essayeront de faire régner l’ordre mais les Français auront une crainte bien supérieure à la peur de la maladie foudroyante. Celle de ne plus pouvoir manger à leur faim et de ne plus pouvoir nourrir leur famille.

    Les personnes saines sont confinées avec des malades.
    Aucun test n’est fait avant le confinement.
    Aucune disposition n’a été prise par l’Etat le 17/03/2020 pour tester les gens avant leur confinement.
    Aucune commande de test n’a été faite avant le 27/03/2020.
    Les soignants, les confinés n’avaient aucun masque de protection.
    Toutes les conditions sont réunies pour infecter un maximum de personnes.
    ELECTIONS. DESINFORMATION. CONFINEMENT DE MALADES ET DE SAINS. AUCUN TEST. AUCUN MASQUE.
    C’EST UN HOLOCAUSTE PROGRAMME.
    L’Etat a mis en danger la population Française, et organisé LES INFECTIONS ELECTORALES DU 15/03/2020 POUR OBTENIR LE GRAND HOLOCAUSTE DE SON PEUPLE.

  5. Posté par miranda le

    l’INSTAURATION DU MENSONGE comme méthode gouvernementale est l’oeuvre majeure de notre président Macron. D’où lui vient cette aptitude dont il n’est pas le seul à savoir user et abuser? Que système de pensée porte-t-il?

    Par l’instauration de cette méthode, celui-ci nous démontre alors qu’un président n’a pas à être le protecteur de ces citoyens, ni le garant de la loi équitable et encore moins le protecteur d’une nation qu’il a ouverte au dépeçage de nos fleurons industriels et autres.

    La France est devenue un couloir des vents ouverte à tous ceux qui ont des aptitudes prédatrices en tous genres.

    Ce que nous découvrons, c’est que notre président nous est profondément étranger, en ce sens qu’il vit sur un territoire ayant depuis des millénaires, des valeurs qui ne coincident pas avec les siennes.

    L’écoeurement pourrait nous envahir, mais surmonter cela vaut la peine pour débusquer tout ce que masque son verbiage nauséabond :https://www.bfmtv.com/politique/macron-affirme-que-la-france-n-a-jamais-ete-en-rupture-de-masques-et-ulcere-l-opposition-1916468.html
    (et pourtant BfmTv n’est pas ma tasse de thé)

  6. Posté par petitjean le

    @Aristocle
    en France , la « droite » ET la « gauche » se partagent alternativement le pouvoir depuis plus de 40 ans et sont donc comptables du naufrage de notre pays
    Je précise que la « droite » a été plus longtemps au pouvoir que la « gauche »
    « droite » et « gauche » ne veut plus rien dire.
    la ligne de fracture politique est entre les européiste-mondialistes et les souverainiste-patriotes
    Et pour être encore plus clair, je rappelle que c’est Sarkozy qui a mis à mort ce qui restait de démocratie en France , en faisant adopter, par les parlements convoqués en congrès, le projet de constitution européenne que les français venaient de rejeter par référendum. Double TRAHISON ! celle du chef de l’état et celle des parlementaires, les députés, censés représenter le peuple car élus par le peuple

  7. Posté par Dominique le

    C’est bien fait pour ceux qui l’ont élu ceux qui n’ont pas été voté, parce que les décisions de Macron, et dans une mesure un peu moindre de Berset et al., n’ont pas été prises en observant et en comparant un ou des pics de mortalité hebdomadaire avec la moyenne passée et les principes classiques d’épidémiologie mais en se fondant sur le drame sanitaire mensonger donné par les Chinois et leur OMS puis par nos médias et des élus bolchéviques mondialistes, bruxellisés et autoritaires.

  8. Posté par Robert le

    Hier soir l’émission « Temps Présent » de notre « bien-aimée » TSR s’est fait à nouveau une joie de critiquer Trump « pour sa gestion cahotique du virus ».
    Il est nettement plus facile pour nos médias toujours bien orientés de critiquer le président Trump que celui de notre voisin mondialiste avec sa gestion plus que catastrophique de la pandémie.

  9. Posté par Alain le

    Hier soir l’émission « Temps Présent » de notre « bien-aimée » TSR s’est fait à nouveau une joie de critiquer Trump « pour sa gestion cahotique du virus ».
    Il est nettement plus facile pour nos médias toujours bien orientés de critiquer le président Trump que celui de notre voisin mondialiste avec sa gestion plus que catastrophique de la pandémie.

  10. Posté par Bussy le

    Et, mais pas sûr qu’il en soit conscient, ce qui est terrible pour la France, c’est la comparaison avec l’Allemagne, qui est très loin des 741 milliards mais qui a très vite eu des masques et pu tester la population. Et a beaucoup moins de morts…..
    Maintenant, et là aussi c’est pas sûr que ça percute alors que vu les difficultés qui s’annoncent ça devrait être le cas, d’après ce qu’on lit, il y a une partie très importante de ces 741 milliards qui part dans les poches de fraudeurs, petits malins qui en plus font partie d’un clan qui se plaint continuellement.
    Mais peut-être que tout ça est voulu…. mais il semble que l’orchestre joue de moins en moins bien…. l’eau monte !

  11. Posté par Aristocle le

    Si un gouvernement « de droite » avait fait ne serait-ce que le dixième des saloperies tous azimuts de Macron et son gouvernement, il aurait déjà dû démissionner il y a longtemps et serait passé au tribunal. Pourquoi Macron n’est-il pas inquiété ? Parce que l’Etat Profond (qu’il a mentionné explicitement lors de la conférence des ambassadeurs, voir vidéo) et tous les grands merdias mainstream le soutiennent !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.