Les professeurs gauchistes, même universitaires, se surpassent. Pauvres étudiants.

Uli Windisch
Rédacteur en chef

Nos lecteurs nous proposent de publier, avec le commentaire suivant : "Particulièrement savoureux quand ce gauchiste taxe la droite de surdité politique".

Merci à J.-P.H.

Un lecteur neuchâtelois  nous signale les dernières performances d'un professeur gauchiste de son Université, dans Arcinfo, 8 mai 2020.

Ce professeur militant arrive même à mentir, à propos d' un homme politique de UDC, Yvan Perrin.  L'UDC une horreur absolue évidemment, homme politique par ailleurs contributeur de notre site, tant la haine idéologique de l'enseignant fait exploser la moindre honnêteté et rigueur intellectuelles.

Ah!  "l'extrême droite" et qu'il est difficile d'abréagir ses affects politiques  quand on est possédé par l'idéologie gauchiste.

Nous reproduisons son "Eclairage", tellement lumineux, vous savez ce soleil révolutionnaire qui brille à l'horizon malgré les dizaines de millions de "contre-révolutionnaires" tués à force d'irradier ses ennemis. Cela toujours au nom de la SCIENCE, bien sûr :

"Eclairage

PATRICK VINCENT

UNIVERSITÉ DE NEUCHÂTEL

COVID-19: POLITIQUEMENT INCORRECTS S’ABSTENIR

A la différence de la crise du climat, on aurait pu espérer que la crise du coronavirus esquiverait les débats idéologiques, et que la science aurait le dernier mot. Aucune âme douée de raison ne souhaite voir l’économie s’effondrer, mais il faut être sans cœur pour accepter de condamner ses proches à une mort par asphyxie lente.
Or, en moins de trois mois, nous sommes arrivés à un clivage absurde entre l’économie et la santé. Ce clivage a été inlassablement monté en épingle afin de semer la zizanie et affaiblir nos démocraties. C’est aux Etats-Unis que cette instrumentalisation a été la plus grossière. Le président a nié le plus longtemps possible la dangerosité du virus, et essaie désormais de réparer ses pots cassés à travers la politique spectacle. Chaque soir, il joue à l’apprenti sorcier, invoquant des remèdes miracles, de la chloroquine à l’eau de javel. Il cherche des boucs émissaires, s’attaquant aux médias, aux gouverneurs, à l’OMS, à ses propres experts, et à la Chine, qui, selon ses dires, aurait fabriqué le Covid-19. Pire encore, il encourage des citoyens armés à se rebeller afin de mettre fin à une quarantaine qu’il avait lui-même ordonnée.

Cette inconscience sidérale ne se limite pas aux Etats-Unis. En Grande-Bretagne, au Brésil et en Russie, des chefs d’Etats impubères ont voulu se montrer plus forts que le virus, ou alors, comme en Hongrie ou en Chine, ont cyniquement profité de la pandémie pour asseoir leur pouvoir.

Sur les sites de «réinformation», on s’en prend de nouveau à George Soros.

Et, en Suisse, des tribuns tels qu’Yvan Perrin ou Roger Köppel continuent de ruer dans les brancards, accusant notamment l’Union européenne d’avoir failli à ses responsabilités, alors que la santé n’est pas de sa compétence, traitant le Conseil fédéral de «dictatorial», et argumentant que le risque de mourir est de toute façon «pratiquement nul» chez les moins de 65 ans...

( ndlr. Voici la réaction de Yvan Perrin lui-même par rapport à cette accusation  dans l'Eclairage susmentionné: "Yvan Perrin sur FB :  

"Et, en Suisse, des tribuns tels qu’Yvan Perrin ou Roger Köppel continuent de ruer dans les brancards, accusant notamment l’Union européenne d’avoir failli à ses responsabilités, alors que la santé n’est pas de sa compétence, traitant le Conseil fédéral de «dictatorial», et argumentant que le risque de mourir est de toute façon «pratiquement nul» chez les moins de 65 ans."
Voici ce qu'on trouve ce jour dans les colonnes d'Arcinfo. Je sais gré à l'auteur du texte de me citer en qualité de complice de Roger Köpel mais j'ai tout-de-même un trou de mémoire au sujet des propos qui me sont prêtés.
Pourriez-vous m'aider et m'indiquer à quelles occasions j'aurais traité le Conseil fédéral de "dictatorial" et affirmé que le risque de mourir est "pratiquement nul" chez les moins de 65 ans ? Un grand merci d'avance".

Suite de l'Eclairage : ...La démocratie ne peut pas survivre sans un débat rigoureux et des voix d’opposition. Mais l’attitude de déni de l’extrême droite face au virus, tout comme le comportement léger voir irresponsable de ses élus, rappelle à quel point le débat politique est devenu un dialogue de sourds, et pose la question de savoir comment nous survivrons à une autre crise bien plus complexe et potentiellement meurtrière, le changement climatique".

 

En conclusion de ma critique de cet Eclairage si lumineux  dudit professeur de l'Université de Neuchâtel, également grand amateur de l'anti-trumpisme quoditien,  je vais citer les propos de

Nail Ferguson, Historien mondialement reconnu notamment sur le thème plus général de la décadence de l’Occident (entretien, L Point  7 mai 2020) :

.. "Mais à mon sens, la véritable décadence, celle qui m’inquiète vraiment, est ailleurs, elle se trouve au cœur du monde universitaire. Celui-ci est en effet  de plus en plus perverti par des priorités idéologiques  et politiques. La diversité importe désormais  plus que l’excellence  intellectuelle. Pour moi, cela explique  pourquoi l’expertise, au moment  où elle est testée par une crise , n’est pas à la hauteur.Car pour faire de la bonne recherche, il faut être capable de poser des questions  méchantes sans que personne  ne s’en offense. Or ceux qui posent  ces questions sont désormais  discriminés, chassés du monde universitaire par des comités chargés de la promotion du politiquement correct ».

… Et de poursuivre en réponse à une autre question : En avez-vous fait l’expérience vous-même ?

…Les valeurs ont changé : quand j’ai commencé ma carrière, on recherchait la rigueur intellectuelle et le courage ; aujourd’hui, celles-ci sont diluées dans un genre  d’idéologie vague, tiède et politique . D’où la détérioration de la recherche  et de l’enseignement ».

PS. Pour appuyer les propos de Nail Ferguson, je rappelle ce que j'ai dû subir moi-même à Genève comme professeur d'Université anti-politiquement correct et critique du "socialisme réel", et comme expérience  de chasse aux sorcières, scandaleuse et révoltante, et a priori inimaginable dans nos sociétés et Universités dites démocratiques, pluralistes, garantissant la liberté d'expression et encourageant la qualité etc., etc., expérience  significative de ce dont sont capables ces Eclaireurs sur fond de Soleil brillant et brûlant tout ce qui leur disconvient et les critique :

Uli Windisch, l'Affaire UW, Un révélateur politique et médiatique, Ed. L'Age d'Homme, 2010, 272p.

U.W10.05.2020

 

 

8 commentaires

  1. Posté par poilagratter le

    le youtubeur Jean Baerendorf , prof retraite aussi a subit ces discrimination, pour ne pas etre allé dans le sens du courant predominant

  2. Posté par bobpholos le

    « Cette inconscience sidérale »
    Et ben! ça lui va tellement bien à ce monsieur.Je pense pas qu’il soit de mauvaise foi,il est réellement lobotomisé à l’idéologie progressiste et qui comme les sectes ne laisse pas de place à la critique et encore moins à un autre choix.On les reconnait car leurs défenses est toujours le dénigrement et leurs arguments sont biaisés et pathétiques.

  3. Posté par pepiou le

    Fidèle lecteur (par défaut) d’arcinfo, les « point de vue » de cet individu que j’ai à plusieurs reprises commentés ont tous les mêmes points communs : malhonnêteté intellectuelle et psychiatrisation de ceux qui ne sont pas dans sa ligne. Une pensée d’encouragement pour ceux qui doivent le supporter.

  4. Posté par Dominique le

    Trois choses ne manquent jamais de me mettre en rogne: l’incompétence, la bêtise et la bureaucratie, surtout dans une de nos Universités. Un Professeur à l’Université, même d’extrême gauche, devrait être suffisamment cultivé pour savoir que, depuis fin février, on a fait la preuve que cette pandémie n’est pas plus grave et meurtrière que la grippe saisonnière mais que les mesures pas prises à temps et le dangereux et pervers confinement instauré ont créé une catastrophe économique qui favorise grandement la diplomatie par le piège de la dette que pratique la Chine communiste qui elle est riche à trillions d’USD et d’Euros et de tonnes d’or.

  5. Posté par Masha le

    Celà fait déjà depuis un sacré moment que pratiquement toute la filière de l’éducation est un nid de gaucho et dominé par celui-ci, depuis la crèche à l’uni, particulièrement en romandie mais pas que. La chose en réalité est qu’ils se retrouvent a verser plus dans l’émotionalité, la culpabilité et le paraître que la rationalité et le raisonnement. Bref, je vous invite vivement à regarder cette vidéo extrêmement instructive sur « l’enseignement de l’ignorance »
    du Prof. Dortiguier https://www.youtube.com/watch?v=SKsYRDh-nPE

  6. Posté par leone le

    Le « professeur » Patrick Vincent se targue d’être un scientifique. Si un pion de littérature anglaise était un scientifique ça se saurait. MDR si ce n’était pas triste à pleurer!

  7. Posté par Matelot le

    Ben mon vieux…Oser traiter le président de la Russie Monsieur Vladimir Poutine de, je cite: chef d’état impubère…faut s’en payer une sacré couche. Couche-culotte il semblerai pour cet illuminé, si il veut jouer à ce petit jeu là.
    Et, bien sûr, il vomit également sur le président Trump et sur les autres Chefs d’Etats qui ne pensent pas comme lui, mais qui sont, comme par hasard, ceux que je respecte le plus et qui nous évitent une catastrophe mondiale.

  8. Posté par Bussy le

    Bien sûr que personne ne veut condamner ses proches à une mort par asphyxie lente, sachant en plus que ce virus s’attaque à tous sans distinction de classe… mais les dégâts y compris psychologiques seront plus graves pour les pauvres, confinés dans de petites surfaces et sans jardin… et sans boulot à l’Etat ! Et plus ça durera, plus les dégâts seront graves.
    Mais si les petits génies autres que ces diables que citent ce professeur avaient été à la hauteur, on aurait pu faire ce que le Professeur Raoult préconisait depuis le début, mettre à l’abri les personnes à risques, dépister les autres et soigner dès le début de l’infection les malades, les autres, 90%, continuant à travailler en prenant les mesures qu’on va prendre au déconfinement.
    Le Professeur Raoult, c’est la chloroquine, qui aura certainement sauvé des milliers de gens, et donc c’est peu respectueux de la mentionner à côté de l’eau javel… mais c’est vrai que c’est un médicament horriblement bon marché.
    Profiter de la pandémie pour avoir plus de pouvoir, voilà un sujet intéressant, et ce professeur semble trouver scandaleux dans la foulée que les sites de réinformations s’en prennent à Soros !
    Première remarque : étonnant ces gens soi-disant de gauche qui soutiennent un personnage comme celui-là, à mes yeux tout milliardaire qui fait son fric dans la finance et le boursicotage devrait éveiller les soupçons, surtout des gens de gauche, et par contre un milliardaire qui fait son fric dans l’immobilier devrait paraître moins nocif à ces gens, non ?
    Par contre, ce qui est sûr, c’est que plus un état est endetté et plus il est à la merci des puissants qui le financent, donc cette période est une période bénie pour Soros !
    Feu vert à l’appauvrissement des états et à leur mise sous tutelle par les oligarques comme Soros, leur désir étant une mainmise mondiale des très riches sur une masse avachie de pauvres n’ayant plus rien à dire.
    Et à part les oligarques bien sûr, tout le monde y passera, y compris leurs idiots utiles, les gens de gauche qui « soutiennent » le peuple tout en révérant des Soros et compagnie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.