Italie. Coronavirus : Des procureurs enquêtent sur les massacres en Résidences de soins de santé

Les enquêteurs du Gdf Garde des finances qui se sont présentés hier dans les bureaux de la maison de repos Pio Albergo Trivulzio à Milan (près de trente ans après le blitz qui avait donné le coup d'envoi à Tangentopoli ), avec décret de perquisition et saisie de documents, y compris des dossiers médicaux, pour faire la lumière sur au moins 143 décès entre mars et aujourd'hui.

Et dans cette enquête extrêmement tentaculaire en plusieurs volets, sur une propagation de contagions de Covid-19 liée à de prétendues lacunes et omissions qui auraient causé des centaines de morts dans les maisons de repos milanaises, l'équipe de police judiciaire spécialisée est également allée fouiller d'autres résidences.

Entre-temps, le massacre silencieux dans les institutions pour personnes âgées continue et n’épargne pas les autres provinces de la Lombardie, les enquêtes et les raids se multiplient. Ce n'est que dans les premiers jours d'avril que les carabiniers du Nas (Nuclei Antisofisticazioni e Sanità) de Brescia ont effectué une quinzaine d'inspections dans les maisons de repos de Bergame, tandis que le Nas de Milan est entré aujourd'hui dans les maisons de repos de la région de Milan, mais aussi dans les provinces de Côme, Varèse et Monza.

Dans l'intervalle, le parquet de Sondrio a également ouvert une enquête pour « crime d'épidémie responsable de décès dans les RSA ». Les procureurs de Côme, Lecco et Lodi enquêtent également. Un dossier d’enquête a également été ouvert à Crémone avec un pool qui traitera non seulement de la santé mais aussi des aspects économiques. Il faut donc dire que le drame ne concerne pas seulement la Lombardie, des enquêtes sur les contagions sont en cours également dans d'autres régions, comme dans les Abruzzes, à Sulmona (L'Aquila).

A Milan, alors que les procureurs du pool, conduits par l'assistante Tiziana Siciliano, inscrivent au registre des suspects tous les responsables des résidences visées (au moins une douzaine, comme ceux des arrondissements de Lambrate, Affori et Corvetto), les financiers de l'Unité de Police Economique Financière ont séquestré une "énorme quantité" d'actes, y compris informatiques, après avoir notifié une information de garantie au directeur général Giuseppe Calicchio, enregistré comme « coupable d’épidémie et homicide multiple », tout comme l'organisme qui répond selon la loi de la responsabilité administrative.

L’activité des enquêteurs dans cette phase d'urgence est concentrée sur la gestion organisationnelle interne du Trivulzio et par extension sur les directives données par l'administration régionale au Pat, comme pour les autre maisons de repos. En particulier, sur ces patients « nouveaux arrivants » à Trivulzio (une vingtaine), alors que l'épidémie avait déjà éclaté, même si officiellement la structure n'aurait pas hospitalisé de patients Covid (une résolution régionale du 8 mars a donné la possibilité aux maisons de repos de les accueillir).

Seules les "relations" entre Trivulzio et la Région seront approfondies: le Pat a servi de « centre de tri" de malades de Coronavirus «de faible intensité» qui sortaient d'hôpitaux en difficulté vers d'autres structures. Un «mélange» qui aurait pu créer des flambées d'infection, même si la Région avait donné l'indication d'utiliser des services séparés par rapport aux résidences pour personnes âgées. La documentation sur les écouvillons a également été saisie, ainsi que sur les dispositions internes sur l'utilisation des masques, car certaines infirmières, soutenues par les syndicats CISL et CGIL, ont signalé qu'elles étaient "menacées" lorsqu'elles les utilisaient entre fin février et début mars.

Dans la procédure, avec les différentes saisies de PC et de matériel informatique, également à la charge du directeur général Calicchio, sont saisis la correspondance et les courriels sur les dispositions internes et régionales, tandis que le directeur général, défendu par l'avocat Vinicio Nardo, revendique avoir suivi les protocoles et les résolutions.

A présent, les enquêteurs devront analyser tout le matériel, y compris avec des contrôles croisés sur les documents-cartes, tandis que parmi les hauts responsable des maisons de retraite sous enquête, il y a aussi ceux de la maison Don Gnocchi (qui rejettent les accusations), où il y a un nombre de morts similaire à celui du Trivulzio. Les perquisitions se poursuivront dans les prochains jours. Hier les maisons de retraite Sainte Famille à Cesano Boscone et une maison de repos à Settimo Milanese ont été perquisitionnées.

Giornaledibrescia.it

Traduction et travail de recherche Victoria Valentini 


143 personnes âgées décédées à Baggina sans tampons: les procureurs recherchent un lien avec le coronavirus

Coronavirus Milan, l'étrange silence dans le service Alzheimer du Trivulzio: «Les patients parlent avec leurs yeux: sauvez-nous»

Coronavirus Milan, scandale des écouvillons dans la maison de retraite Trivulzio: «Pas de tests pour les médecins et les patients»

3 commentaires

  1. Posté par Poilagratter le

    Alors qu’on n’aura le droit que de parcourir 100km maximum, interdiction de quitter le territoire, les étrangers eux pourront entrer en France, venir en vacances… pourtant l’Espagne et l’Italie refusent les touristes.
    En Angleterre, Durant le confinement, 100 000 étrangers sont arrivés par avion…pourtant des gens sont dénoncés et verbalisés parce que leurs enfants jouent entre eux dans leur jardin privé…..Site : nouvelordremondial.cc

  2. Posté par Poilagratter le

    En France aussi des personnes âgées sont mortes par manque de soin , maltraitance psychologiques ( inaccessibilité de sonnette d’appel, les obligeant à se faire dessus, provoquant des escarres…) , erreurs de medicaments, …..sans parler des cas confirmés qui ont contaminés tous les autres résidents parce que le gouvernement à l’heure des guerres bactériologiques, n’ a rien prévu alors que c’est son rôle , et que le pays n’ ã que 7000 lits de réanimation contre 27 000 pour un pays similaire : l’Allemagne. Non content de cela, ils ne prévoient pas de stocks de masques. Ok les FFP2 sont périssables, Mais les simples masques de chirurgie, j’en doute.
    Pendant le confinement du ã leur inaction ( trop occupés à faire la fête en boîte ou ã la fête de la musique , a plonger dans la nouvelle piscine de fort Brigancon, ã skier peut-etre , à détruire les droits acquis de longue lutte par le peuple, ces vilains, ces Riens, ces sans dents ) non ils achètent pour 4 milliards de drônes pour vous surveiller, et des LBD pour l’après confinement, donnent des millions au magreb, demandent à ce que la Dette des pays corrompus d’Afrique soit effacée ( Pas la nôtre, utilité ?), des tests ben non, on attend, on attend un vaccin des copains qui nous reverseront des pots de vins aux Îles Caïmans, et ils y incluront une puce ( cf Gates/ Malawi/ Kenya) , pour aider les drônes et la geolocalisation de vos portables qui vous écoutent déjà. C’est quoi exactement qui est « En marche  » ?? La dépopulation promue par B Gates sponsorisant l’OMS afin que le corona soit surclassé en pandémie. Afin de simultanément faire des morts de faim et ruinés , plus que de morts du corona surclassé mais bel et bien génétiquement modifié , de souches différentes dans chaque pays et apparues tous simultanément ainsi que les invasions de criquets et la sécheresse liée à Haarp ?

  3. Posté par aldo le

    En dehors de cet article, n’oubliez pas de consulter celui-ci en rapport avec le Coran0virus, EXCEPTIONNEL, mais qui est vite MIS SOUS LE TAPIS par la Tribune de Genève: https://www.tdg.ch/suisse/brulot-chirurgien-gestion-suisse-crise/story/19031236

    Les actions judiciaires à l’italienne devraient aussi avoir lieu en Suisse, mais la justice y est-elle encore crédible ? Vu le nombre, il y a beaucoup de raisons d’enquêter face à ces morts qui pourraient avoir été congelés pour continuer de toucher leurs pensions et faire tourner CES USINES A FRIC DE MAFIEUX CRIMINELS, mais n’existant qu’AVEC L’AVAL DE POLITICARDS DU MÊME BOIS, QUE SONT LES EMS-EHPAD-CHSLD. Pour comprendre il faut lire que CE SONT LES MIGRANTS PORTEUR DU CORONAVIRUS QUI ONT TUES DES VIEUX DANS LES EMS ET AILLEURS, SANS COMPTER L’APPROPRIATION DE BIJOUX ET SOUVENIR DE FAMILLE REVENDUS POUR COMPLÉTER L’ORDINAIRE. Ces employés sont comme les « nouveaux »concierges imposés par le mafieux de l’immobilier. En fait des migrants porteur de maladies puisque pas contrôlés aux frontières et pas toujours déclarés qui passent d’un bâtiment à l’autre pour un coup de poutze, misant plus sur le bruit pour indiquer leur présence et l’odeur du produit de nettoyage étalé sans rincer pour faire croire à une action de propreté réelle. Alors c’est aussi ce cirque dans les EMS canadiens.

    Voici des détails scabreux que vous ne pouvez pas voir en passant par les dns censeurs de Swisscom et Google. Ceux-ci nous imposent leurs petits commerces et les gros profits au service des racketteurs locaux avec des prix surévalués et monopolistiques, malgré la soi-disant libre circulation des marchandises qui n’est qu’UNE IMPOSTURE DE PLUS DE L’EUROPE POUR NOUS IMPOSER LA LIBRE CIRCULATION DE L’IMMIGRATION DE MASSE. Mais ces fraudeurs de vérités de Swisscom et Google n’oublient jamais de favoriser les sept nains du C.F. et leurs médias à la botte.

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1694773/coronavirus-poursuite-negligence-mepris-katasa-schneider https://www.24heures.ch/monde/quebec-choque-ems-donne-nausee/story/24932532 https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1694788/chsld-crise-covid-soins-modele-solutions-aines-ages-residence-deces Vous remarquerez au passage que QUAND TOUT EST FOUTU LES GOUVERNANTS FONT TOUJOURS APPEL A L’ARMÉE. Mais pour en supporter les frais et les coûts, là c’est la doctrine des traîtres comme le GSSA qui s’applique en tout temps: CEINTURE!

    Vous remarquerez aussi que ce PROMOTEUR IMMOBILIER A L’ORIGINE DE CES SORDIDES DÉCÈS DE VIEUX en grand nombre abandonnés à leur sort, A UN PASSE DE CRIMINEL plutôt corsé CE QUI NE DOIT PAS GÊNER LES POLITICARDS. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1694252/herron-chowieri-samir-fraude-drogue-chsld

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.