Le professeur Raoult gêne-t-il le lobby pharmaceutique ?

post_thumb_default

 

Fabien Bouglé publie un article intéressant sur Economie Matin, qui met sur la piste d’un conflit d’intérêt autour du laboratoire GILEAD : En résumé, l’idée est la suivante : Tous les infectiologues français sont issus des laboratoires qui ont travaillé sur le virus du sida ; Tous ces gens-là sont au […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Si vous faites quelques recherches sur les antiviraux et les antiretroviraux, vous verrez que certains de nos professeurs-médecins de nos hôpitaux universitaires sont liés à la big pharma.
    Vous comprendrez pourquoi il faut dénigrer le travail de cet infectiologue aux chevilles duquel ils n’arrivent pas.

    Et pendant que vous y êtes consultez le blog de Jean-Dominique Michel sur les blogs de la TdG. Son discours est rassurant et change de l’hystérie collective qui s’empare de nos concitoyens. Il met également en cause l’objectivité et l’honnêteté de la big pharma.

    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/31/hydroxychloroquine-la-propagande-en-marche-305481.html

    Pendant que j’y suis, j’en profite pour vous faire connaître cette pétition, qui rejoint, d’une certaine manière les demandes de l’UDC, la reprise des activités économiques:

    https://www.change.org/p/le-conseil-f%C3%A9d%C3%A9ral-suisse-retour-au-travail-pour-la-suisse

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    Ce qui est remarquable dans cette histoire c’est la très probable inutilité de mener plus d’étude (outre pour l’affiner) sur le traitement proposé par le Pr. Raoult: IL MARCHE TRES BIEN!

    La preuve est la levée en bloc de la médiocratie dans son intégralité:
    – professeurs et chercheurs en conflit d’intérêts (arrosés par les pharmas, partenariats public-privé, bénéficiaires de bourses,…)
    – médias à la solde/appartenant à de gros actionnaires de l’industrie pharmaceutique
    – ministre Buzyn-Lévy détournant sa fonction (donc des fonds publics) pour discréditer/classer l’hydroxychloroquine comme substance vénéneuse justement le 13 janvier 2020, s’agissant d’un médicament connu et utilisé largement DEPUIS 70 ANS, au lieu de faire ce pourquoi elle est nommée: de s’occuper des stocks de masques/gel/respirateurs!!!

    Non, il n’y a vraiment pas besoin de faire une étude: le simple fait de la levée en bloc de tous les lobbyistes des pharmas prouve le danger pour l’industrie donc la BLUFFANTE EFFICIENCE du traitement du Pr Raoult!

  3. Posté par Poulbot le

    Il est sur que les laboratoires voient d’un très mauvais oeil ce professeur du fait que c’est un énorme manque a gagné pour eux ; mais cela démontre également qu’ils sont soit a la ramasse dans beaucoup de recherche sur les virus et autres maladies qui nous empoisonnent la vie ou bien qu’ils ont trouvé des solutions mais qui sont garder secret pour permettre de ce remplir les poches. C’est a ce demander si ce n’est pas volontaire également afin de gagné un max sur le dos des patients, des hôpitaux. Quand on vois des prix différent pour un même médicament d’un pays a un autre , il serait temps que l’Europe prennent les choses en main ; mais voila étant totalement infiltré jusqu’au plus haut niveau par les lobbys, l’Europe que nous connaissons ne bougera pas ou fera semblant de le faire . De ce fait c’est a la population de faire bouger les chose, la crise actuel que nous connaissons est sans aucuns doute l’opportunité qu’il faut pour enfin faire le ménage tant dans le parlement Européen, la commission mais également dans les gouvernements respectifs.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.