Des avantages de la presse libre par rapport à la presse dirigée, l’UE pas encore morte

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Des avantages de la presse libre par rapport à la presse dirigée, l'Union pas encore morte

Le Temps du jour nous propose plusieurs réflexions liées au coronavirus. On apprend notamment que la Chine aurait pu réduire de 86% le nombre de cas de coronavirus si le pays disposait d'une presse libre. Le secrétaire général de Reporter sans frontières démontre qu'une information contrôlée voire commandée contrarie la lutte contre le virus. On le croit volontiers. Mais alors, comment se fait-ce qu'en Suisse, un journal vitaminé ait qualifié de "coronacircus" le fait qu'une parlementaire UDC ait jugé utile de siéger avec un masque lors de la dernière session de printemps ? Le quotidien voyait dans ce geste aujourd'hui vivement conseillé une basse récupération politique visant à faire passer l'initiative dite de limitation dont le scrutin était initialement prévu au 17 mai. La Suisse est un pays où la presse est libre et pourtant elle a commencé par tourner en ridicule une mesure essentielle. Un coup d'œil permet de s'en convaincre en voyant comment les états se comportent pour assurer un stock de masques suffisant à leurs populations. Il ne suffit pas que la presse soit libre pour disposer d'une information suffisante, il faut aussi qu'elle soit plurielle, ce qui n'est manifestement pas le cas chez nous. Quel média a reconnu que Magdalena Blocher avait juste eu raison plus tôt que les autres ? Je cherche encore.

L'Europe n'a pas encore perdu. C'est le titre d'un autre article du quotidien sous lequel s'exprime l'ancienne et très dirigiste vice-présidente de la Commission européenne Viviane Reding, en charge de la Justice et des Droits fondamentaux. La Dame relève que "le coronavirus est une bonne affaire pour les pouvoirs forts. (…) Cette épidémie prouve une nouvelle fois que notre acceptation de l’Etat de droit n’est pas universellement répandue, et peut-être pas partagée de la même façon par tous les pays membres de l’Union". Elle est bien placée pour le savoir, elle qui, tout au long de son mandat entre 2010 et 2014, n'a cessé de réclamer des pouvoirs supplémentaires pour la Commission européenne, tentant d'imposer par la force ses velléités confiscatoires en termes de libertés démocratiques. Cela dit, il faut surtout retenir le titre de l'interview, l'Europe n'a pas encore perdu. Que dit le Larousse de "pas encore" ?

"Indique l'antériorité dans une phrase négative, par rapport à un événement ou un état prévu mais non réalisé (par opposition à déjà) : Il ne parle pas encore."

Par rapport à un événement ou un état prévu mais non réalisé ! Les mots de Viviane Reding se veulent optimistes mais derrière la façade, on voit bien qu'elle nourrit de grandes inquiétudes par rapport à la branlante construction qu'elle eût la chance de vice-présider. En fait, plutôt que Dame Reding, c'est le général Mc-Arthur qu'il faut citer avec son fameux "trop tard" résumant toutes les batailles perdues. C'est trop tard pour l'Italie qui a fait appel au reste du monde avec un bonheur nettement plus grand que lorsqu'elle a sollicité l'Union. C'est trop tard pour la France, exemple autoproclamé, qui n'arrive pas à imposer le confinement dans les quartiers à forte population immigrée. C'est trop tard pour l'Allemagne qui impose ses réfugiés mais détourne le matériel sanitaire. C'est trop tard pour l'Union dans son ensemble, que seul un état écoute encore sans en être membre, la Suisse.

L'Union européenne est-elle morte ? Pas encore.

Yvan Perrin, 27.03.2020

 

 

 

7 commentaires

  1. Posté par Wild le

    Regardez ses crocs comme elle nous aime…

  2. Posté par aldo le

    Le fils de Madame Reding poursuivait des « études » à Bâle. Aujourd’hui la question de la cinquième colonne se pose et les résultats de la crise du Coran0virus, ne font que confirmer que nos « gouvernants » étaient tout aussi imbéciles que ceux de l’Europe. En un mot, ils ne foutaient rien, sachant d’avance vouloir nous ligoter par des traités ignobles imposés par l’Europe à notre pays, avec vraisemblablement quelques millions par tête de pipe, sachant d’avance qu’ils seraient payés par des impôts supplémentaires et des taxes.

    ET QUELLE JOUISSANCE POUR NOS TRAITRES GOUVERNANTS DE SAVOIR QU’APRÈS LE CORANOVIRUS, ILS VONT ENFIN POUVOIR NOUS IMPOSER UN IMPÔT EXTRAORDINAIRE TEMPORAIRE COMME LA VIGNETTE AUTOROUTIÈRE… QUI VA NOUS RACKETTER POUR L’ÉTERNITÉ AFIN DE COUVRIR LES COÛTS DE LEURS INCOMPÉTENCES ET DE LEURS TRAHISONS !

  3. Posté par miranda le

    C’est curieux toutes ces élites dont fait partie Mme Reding, qui arrivent à se recycler si facilement et retrouver un poste confortable après avoir quitté la Commission.

    Mode d’emploi pour le recyclage : faire comme Mr Barroso et Mme Reding : suivre à la lettre tout ce qu’exigent les mondialistes financiers qui gouvernent dans l’ombre et l’imposer avec une fidélité irréprochable, aux divers membres de l’U.E. Et en bon élève, tu seras toujours recyclable.

    L’Europe vient au moins de prouver clairement ses DEFAILLANCES face au CORONAVIRUS. Et nos élites fidèles à Bruxelles ont su montrer eux aussi leur incompétence face à la pandémie. Les héros de l’hôpital se souviendront de l’abandon.

    Et il y a encore une foule de gens que ne veulent pas quitter CETTE EUROPE LA , parce que disent-ils  » l’EUROPE C’EST LA PAIX ».

    Ils n’ont toujours pas compris que les poilus et les soldats allemands n’avaient aucun plaisir à aller se faire CHARCUTER à Verdun pour soutenir une guerre des PUISSANTS. Et que 39.45 était encore un scénario des puissants qui a engendré des horreurs qu’on aurait pas pu soupçonner possibles chez l’humain.

    Et que les futures guerres seront encore orchestrées par les puissants, mais qu’elles auront un autre visage, celui d’avoir cassé l’homogénéité des peuples pour que se déclenchent l’expression des ANTAGONISMES. Donc des guerres civiles qui leur permettront d’instaurer l’ordre dictatorial EUROPEEN.

  4. Posté par Game over le

    Cher Yvan , quel doux souvenir fait-tu revenir à notre mémoire. Cette chère Madame Reding poudrée, maquillée, teintée, lunette parfaitement adaptée au profil carnassier de cette ancienne fonctionnaire UE grassement payée , qui a vomie toute sa haine et rancoeur contre la Suisse jusqu’à imposer un chantage ignoble. Voici le revers de la médaille qui se montre au grand jour tels le crépuscule ,,,,, on verra bientôt les symptômes de cette situation inédites dans le monde qui met à rude épreuve chaque pays . Fort est de constater que cette UE dirigée par des fonctionnaire asymptomatiques durant des années , sont en train de ravaler leur salive face à la débâcle qui attend les pays les moins vertueux. Maintenant je me réjouis de constater les futurs dégâts sociaux et économiques que vont vivre malheureusement ces pays et bien sûr la lutte a bruxellles pour tenter de mutualiser les dettes . Voilà nous y sommes arrivés . Un virus a été le déclencheur et cela sans concession Madame Reding.
    Bien à vous.

  5. Posté par Dominique le

    Et Magdalena Blocher n’a pas mis son masque (modèle classique et peu coûteux) à l’envers comme l’a fait bien, après elle Macron, avec son masque dispendieux!

  6. Posté par Newvision le

    Pauvre Suisse et pauvre peuple suisse. Est-il vraiment déjà tant endoctriné, formaté et hypnotisé par les médias de masse suisses qui, comme nous le savons, sont pour la grande majorité pro-européen, pour ne plus voir la folie d’être pro-europe? Merci aux « Observateurs » pour le travail de réinformation que vous faites. Heureusement que vous êtes là…

  7. Posté par antoine le

    Merci M. Perrin, c’est toujours un plaisir de vous lire !
    Par ces temps de confinement, on prend plus de temps pour analyser, décrire et commenter !
    En ce qui concerne le masque de protection de Mme Martullo-Blocher :
    https://lesobservateurs.ch/2020/03/02/conseil-national-la-plr-isabelle-moret-interdit-a-ludc-magdalena-martullo-blocher-de-porter-un-masque-de-protection/
    il est des situations où il est préférable de se protéger et ouvertement critiquer la pécorette de service qui ne comprend RIEN de la pandémie !
    Certaines personnes sont limitées et se réfèrent au règlement ou à la bienpensance … c’est court et limité. Je suis sûr que si M. Jean de la Fontaine était encore de ce monde, il écrirait une fable à ce sujet !
    Du genre :
    – De son perchoir une pécorette d’opérette s’en prit à son auditoire
    – Pour faire interdire le port du masque obligatoire
    – Elle compris tardivement sa bévue
    – Et promis qu’on ne la reprendrait plus
    Nous sommes tous sur le même bateau; il nous faut un capitaine, un vrai !
    Mme Sommaruga, lors de son interview de hier soir 26 mars au TJ 19H30 de la RTS, évite soigneusement de répondre aux questions de M. Revaz; celui-ci n’ose pas lui reposer une 2ème fois la question de peur d’être éjecté !
    A l’instar du journaliste de la Basler-Zeitung limogé !
    https://lesobservateurs.ch/2020/03/26/basler-zeitung-un-journaliste-limoge-pour-avoir-critique-lunion-europeenne/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.