5 commentaires

  1. Posté par poulbot le

    Visiblement elle n’est pas française d’origine , une fois sa peine faite c’est expulsion direct dans le pays de ces ancêtres ;la France n’a pas besoin de ce type de personne sur sont sol.

  2. Posté par Dominique le

    Soldate ennemie sans uniforme.
    Il fallait immédiatement l’arrêter, la croire, la mettre en prison en quarantaine avec une prisionnaire atteinte de coronarovirose, puis la juger, la condamner lourdement et si d’ une autre nationalité l’expulser.

  3. Posté par antoine le

    Jugement
    Expulsion à vie de l’Europe
    Next !

  4. Posté par Sertorius le

    ‘En banlieue, la tâche des forces de l’ordre est particulièrement délicate en cette période de confinement. Et pour cause, certains quartiers bénéficient d’un laxisme assumé.’

    Et voila le résultat de ne pas faire respecter les lois dans ces banlieues. Ils se permettent de cracher sur la police et de continuer de faire comme ils veulent. Tant mieux qu’elle a pris 7 mois ferme. Elle aurait du prendre un ans.

  5. Posté par combattant le

    Une bastos dans le buffet à cette conasse,est l’AFFAIRE EST CLASSEE ! Bavure NO !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.