Coronavirus, la votation sur la libre circulation du 17 mai est annulée

RTS - Forum des médias - 15.03.2020 -Coronavirus, la vie politique doit-elle s'arrêter?

RTS: Faut-il annuler la votation sur la libre circulation du 17 mai ?

RTS: La votation du 17 mai reportée: interview de Kevin Grangier

***

Voici les arguments des journalistes pour annuler au plus vite cette votation, malgré le fait que ce soit la cinquième fois que le peuple donnera son avis sur la libre circulation.

- S’il n’y a pas de débat dans la rue (!!!), cela va fausser le résultat, le peuple ne va pas comprendre l’enjeu.

- Il ne sera pas possible de serrer la main de la population comme cela a été le cas pour le premier tour des élections genevoises.

- Il y a un lien étroit entre la rente-pont et la libre circulation. Si on ne peut pas débattre de la rente-pont, on ne peut pas voter sur la libre circulation non plus. L’aspect rente-pont est aussi primordial que la libre circulation.

- En automne, ce sera plus serein qu’en pleine crise du coronavirus.

- Les gens n’ont pas la tête à cela.

- En Suisse, contrairement à la France, il n’y a pas de récupération politique autour du coronavirus.

Renaud Malik demande quand même à Frédéric Julliard de la TdG : Cette crise épidémique risque de peser sur les résultats ?

Frédéric Julliard: Je suis incapable de dire si ça va modifier le résultat, mais je suis capable de dire que ça va fausser la campagne, de toute évidence, parce qu’il y a un lien entre la libre circulation et la situation de crise dans laquelle nous nous trouvons. (Ndlr : il le sait très bien, c’est pour cela qu’il demande de reporter la votation...)

Deux jours plus tard, Forum a remis au menu un débat : Faut-il annuler la votation sur la libre circulation du 17 mai – débat entre deux gauchistes de la gauche : Lisa Mazzone et Christian Levrat.
En matière de pollution médiatique, on ne peut pas faire mieux...

******

Vraiment, notre classe politique nous prend pour des cons!

Tout d’abord, si nous nous trouvons dans une crise sanitaire pareille, c’est bien parce que la santé de la population passe encore loin derrière l’idéologie des frontières ouvertes.

Les journalistes ont réclamé l’annulation très rapide de ces votations du 17 mai – bien entendu sans la moindre arrière-pensée ou récupération politique.

Un correspondant à Paris, il déplore le vote contestataire, d’autant plus que le gel désinfectant mis à disposition des votants aurait dû être utilisé dans les hôpitaux, qui en manquent.
Nous y sommes, voilà l’Europe tiers-mondialisée grâce à sa merveilleuse construction européenne !

En pleine pandémie, la population se retrouve sans masques, sans désinfectant pour les mains, les caissières des magasins travaillent sans protection, des fruits et légumes sont toujours sans protection sur les étals, il n’y a pas de solution hydroalcoolique dans les lieux publics, dans les magasins d’alimentation, nulle part.

La Chine avait suffisamment de matériel pour désinfecter les rues de Wuhan, et elle a mis plus de 5 mois pour s’en sortir et faire reculer l’épidémie.
La population européenne n’a même pas la protection la plus élémentaire pour se protéger, ni suffisamment de matériel pour les tests, ni de respirateurs artificiels en nombre suffisant, ni assez de lits supplémentaires aux urgences. Il n’y a pas eu de vraie prévision pour la protection de la population, alors que l’épidémie était connue depuis deux mois et que son arrivée en Suisse était donc prévisible.

En dépit de ces manquements, la préoccupation de l’establishment se porte sur la préservation à tout prix de la politique « d’ouverture ».
Nos gauchistes s’accrochent envers et contre tout à leurs fantasmes d’UE, et en pleine épidémie, ils n’ont qu’une priorité : comment mettre en échec les votations du 17 mai.

A présent, lorsqu’on regarde les pays qui ont établi dès le début de l’épidémie un contrôle strict à leurs frontières, à savoir le Japon, Singapour, la Hongrie, la Pologne et la Russie, on constate que ces pays s’en sortent beaucoup mieux. Mais malgré l’évidence, notre establishment a tardé à réagir, regardant autour de lui par peur du qu’en dira-t-on, et a préféré suivre la politique des frontières ouvertes pour être quasiment le dernier pays du continent à instaurer des contrôles.

Et la RTS par exemple ne parle guère de *l’arnaque allemande consistant dans le vol de matériel médical de protection destiné à la Suisse. Tout au plus y a-t-elle fait des allusions du bout des lèvres, car tous ceux qui se renseignent sur internet l’avaient déjà appris.

Il y a quelques années, la Hongrie a acheté un petit territoire portuaire en Serbie permettant le débarquement des porte-conteneurs afin de ne jamais être à la merci d’un autre état portuaire.

Cela  a coûté une somme faramineuse pour la Hongrie mais Orban était décidé à aller de l’avant avec son projet. En effet, la Hongrie a perdu son accès à la mer avec le traité de Trianon et ceci rend un pays très vulnérable, comme l’illustre l’exemple de la Suisse. On ne peut que donner raison à Orban : chaque pays sans accès maritime devrait faire de même pour ne pas être à la merci de ce genre de risque.
Hélas, l’esprit d’une Suisse libre et indépendante n’a pas la cote, les Suisses sont si abrutis par la propagande qu’ils seraient même capables d’entrer dans une UE en plein effondrement.

*

Quant à la question de savoir si la vie politique devrait s'arrêter à cause de la pandémie:

Nos parlementaires surpayés ne veulent plus aller travailler par peur d’être contaminés, alors que, nous sommes certains, qu’ils disposent absolument de tout ce qui est nécessaire à leur protection.

Ceux qui doivent également montrer l'exemple:

Les CFF refusent de mettre la première classe à la disposition de la population : coupure des revenus drastique des cadres et baisse du prix des abonnements !

Et où sont les objecteurs au service militaire qui choisissent le service civil ? Faire la comptabilité dans un EMS à la place du service militaire, et à deux pas de son domicile, ça oui, mais aller travailler avec des nettoyeurs pour désinfecter les surfaces contaminées, aider là où c’est nécessaire, pour ça il n’y a plus personne !

Quant aux indemnisations promises à tous:

Pour quelle raison les contribuables devraient-ils indemniser un comédien à la noix, un tatoueur, des instituts d’ongleries, un tenancier de dancing, un club de tennis et que sais-je ?
Que restera de la BNS après l'indemnisation de 600'000 PME? La BNS ne peut pas imprimer des billets sans limite et sans conséquences graves pour notre monnaie, nos économies et nos retraites. Pour le moment, nous ne savons pas comment, ni quand, cette crise finira.
Nous n'avons qu'une certitude: il faut définitivement reprendre le contrôle de nos frontières car avec les frontières fermées nous aurions pu éviter cette catastrophe sanitaire et l'invasion migratoire qui est à notre porte.

Notre establishment est absolument déconnecté de la réalité, et lorsque des numéros comme Simonetta Sommaruga, Rebecca Ruiz, Lisa Mazzone, Nuria Gorrité ramènent leur fraise sur les mesures à prendre dans cette crise majeure, nous réalisons que l’heure est vraiment grave!

Au moment où nous terminons ces lignes, la nouvelle est tombée, à notre grand regret, la votation du 17 mai sera annulée;  L’UDC a capitulé une fois de plus.

Forum du 18.03.20 annonce cette annulation en disant : la société civile n’a pas pu s’exprimer, à savoir, Foraus, Operation Libero, Amnesty, etc…

Résumé et commentaire : Cenator

*Concernant les conteneurs médicaux confisqués par les Allemands:

https://lesobservateurs.ch/2020/03/08/coronavirus-lallemagne-a-stoppe-lexportation-de-masques-de-protection-vers-la-suisse/

https://lesobservateurs.ch/2020/03/11/coronavirus-la-douane-allemande-bloque-des-conteneurs-medicaux-en-direction-de-la-suisse-lapprovisionnement-de-lallemagne-est-prioritaire/

 

 

 

Coronavirus : Un responsable de l’OFSP nous explique qu’il y a une pénurie mondiale de masques et qu’il n’a rien prévu

5 commentaires

  1. Posté par farjon thierry le

    Comme par hasard! dès que les suisses veulent leur indépendance, nos chers emberneurs auront toujours la bonne excuse pour l’en empêcher! Coronavirus = prétexte pour museler encore plus les citoyens helvètes! NON, NOOOOON faut pas fermer les frontières, faut accepter le tout venant pour l’entière satisfaction du patronat esclavagiste! Moi je dis que le coronavirus va zigouiller tout les capitalistes, cupides, mondialistes, européistes… Une bonne purge digne de l’époque Staline – Hitler! Et je suis plus qu’heureux que la führer Merkel H soit contaminé! Sa lui fera les pieds!

  2. Posté par Bersetrei le

    « Cela ne marchera que si l’on regarde ce qu’ont fait les pays autour de nous! », dixit Berset. Notre CF est-il aveugle? Les pays qui ont fait tout faux depuis le début de cette épidémie sont bien ceux de l’UE qui nous entourent, je pense surtout à la France et à l’Italie. Il eut fallut fermer nos frontières il y a 3 semaines déjà, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Prenons donc exemple non pas sur les pays qui nous entourent, mais sur la Chine, la Corée du Sud, Singapour et maintenant les USA. Évidemment que les Suisses rejetteront l’immigration massive et la libre circulation, évidemment que le monde va changer, reporter la votation du 17 mai n’aura aucune conséquence sur le résultat malgré la récupération politique évidente. C’est trop tard, les partisans du Nouvel Ordre Mondial ont désormais perdus. C’est la seule très bonne nouvelle.

  3. Posté par antoine le

     » … il faut définitivement reprendre le contrôle de nos frontières car avec les frontières fermées nous aurions pu éviter cette catastrophe sanitaire et l’invasion migratoire qui est à notre porte »
    Mais cela choque tellement notre gouvernement pourri et corrompu que le terme  »fermer les frontières » doit lui faire de l’urticaire et des ulcères.
    Le terme  »frontière » a été banni pour toujours de leur vocabulaire !

  4. Posté par bonardo le

    Franchement c`est lamentable et scandaleux de l`amateurisme de nos politiciens : gouverner c`est prévoir ,c`est anticiper ,c`est prendre des décisions rapides ,c`est informer et communiquer très vite et clairement à la population et ne jamais sous estimer les virus ! Plus de masques ,plus de Sterillium ,limiter la distribution du Dafalgan ,mais de qui se moque ton ? Depuis le début nos politiciens auraient du prévoir cela !
    Un pays comme la Suisse un des pays le plus riche en rupture de gels et de masques ????
    De plus il fallait immédiatement fermer nos frontières pour notre protection c`est l`évidence .
    Les autres pays non pas hésiter un seul instant !
    Et après certaines personnes aimerait une Suisse à 8 voir 10 millions d`habitants ???Posez vous la bonne question ?Il faut également stopper l`immigration de masse ,sans quoi nous allons aller droit dans le mur .
    A entendre ces politiciens ramener continuellement leur fraise sur tout et rien commence sérieusement à me gonfler ,faites votre boulot ,il faudra un jour rendre des comptes au peuple sur la gestion de cette crise ,car vous avez largement sous estimé cette épidémie et je le rappelle votre devoir est de protéger le peuple .
    Monsieur Berset bravo pour avoir bien parlé en Allemand à la conférence .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.