L’Italie victime de la globalisation qui favorise la Chine communiste

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

 

L’Italie victime de la globalisation qui favorise la Chine communiste

 

On ne le dit jamais assez : ce sont les pays occidentaux les plus soumis à la religion des frontières ouvertes qui souffrent au maximum de l’épidémie du virus Corona. On le voit au classement du nombre de morts : d’abord l’Italie, longtemps dirigée par un gouvernement de marionnettes  au service de l’Union européenne, puis l’Espagne, puis la France où Macron n'a cessé de clamer haut et fort que cela ne servait à rien de fermer les frontières. Le cas de l’Italie, dont le nouveau gouvernement de gauche a « oublié » d’interdire les vols avec escale pour et depuis la Chine, est particulièrement flagrant, car cette religion des frontières ouvertes est en réalité une autre façon de se vendre à un pays dirigé par des communistes.

 

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2020-11/kommentare-analysen/chinesische-liaison-die-weltwoche-ausgabe-11-2020.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Dans aucun autre pays européen, à part la Grande-Bretagne, les grandes banques chinoises et la banque centrale de Chine n’ont autant investi. Des parts importantes des joyaux de l’histoire industrielle italienne, comme Fiat, Telecom, Generali et Eni sont en mains chinoises. Cela vaut aussi pour le club de football Inter Milan : en juin 2016, le détaillant chinois Sunning Commerce a repris 69% des parts du club traditionnel  lombard pour 270 millions d’euros. La Lombardie et les autres régions voisines fortement touchées par l’épidémie, comme le Piémont, l’Émilie-Romagne et la Vénétie, entretiennent des relations commerciales étroites avec la Chine. Des produits agricoles sont exportés et des produits industriels importés. Les produits textiles bon marché de Prato en Toscane et de toute la Chine inondent les marchés internationaux sous l’étiquette « Made in Italy ».

Claude Haenggli, 16.03.2020

 

9 commentaires

  1. Posté par Géraldine Bonfante le

    Di Maio, cela me fait penser à May, celle qui était au 10 Downing St avant le clown Bobo.
    D’après un Paolo publié sur le site de Henry Makow, l’Italie du nord aurait eu un programme de vaccination contre la méningite suite à l’arrivée importante de migrants africains depuis pas mal de temps. Mais il faudrait confirmer ou infirmer cette information parce que Monsieur Makow n’établit que rarement, je pense, un véritable travail de vérification de l’information que d’autres lui fournissent.
    Sur le site d’archivage islandais archive maintenant migré à point md il faudra ajouter la barre oblique de circonstance puis 8MNz5 . Bonne lecture

  2. Posté par Max93 le

    @ Miranda:
    Vous dîtes : »le système mondialiste avec Sa puissance financière autant que militaire »…ET MEDIATIQUE !!! de Préparation, d’Accompagnement et de Soutien
    cdlt

  3. Posté par paul le

    Les laboratoires Pasteur ont participé à la fabrication du laboratoire P4 de WUHAN. Les scientifiques du laboratoire Pasteur ont formé les scientifiques du laboratoire de WUHAN, aux modifications génétiques des virus. Grace à la formation Pasteur les Chinois ont fabriqué une arme biologique « SARS COV2 » qui déclenche la maladie COVID-19.
    https://maliactu.info/international/epidemie-de-coronavirus-la-revelation-dun-agent-de-renseignement-militaire-chinois-senior

  4. Posté par miranda le

    Cette mondialisation semble de moins en moins bénéfique à l’Europe. C’est presque à se demander si cette importation de tout, en masses humaines et en biens, qui ruine peu à peu ce qui faisait la charpente de nos pays n’a pas un but : « nous déporter de chez nous ». Anéantir l’Europe pour faire de nous  » un ensemble de peuples interchangeables comme les autres ».

    Avec les mondialistes et leurs délires en tout genre, on peut s’attendre à tout. Parviendrons-nous à briser ce système mondialiste? Sa puissance financière autant que militaire risque bien de nous en empêcher, pour le moment. Les leçons de GHANDI nous font savoir que la puissance ne procure pas l’éternité.

    La seule chose qui peut nous sauver est de « re-savoir faire communauté » si l’on veut ne pas devenir le vagabond mondialisé errant du travail. Recréer des systèmes communautaires, coopératifs inventifs, dynamiques, partageurs, vivant dans une certaine simplicité avec un confort acceptable, ne nuisant pas à la nature.

    Les jeunes doivent apprendre à se rencontrer pour créer déjà des groupes proposant des idées SAINES à exploiter, à faire prospérer, leur permettant d’exister, de subvenir à leurs besoins.

    Devenir un vagabond errant du travail est supportable pour une ou deux générations. La troisième génération risque de subir la folie (sous différentes formes et intensités – tout dépendra de la structure psychique de chacun) qui est l’exil d’elle-même.

    Mais nos incultes de mondialistes sont dans l’incapacité de percevoir cela.

  5. Posté par Gérard Guichard le

    Et puis ces arrogants Chinois qui ont tout vu, tout compris et qui jouent les généreux avec l’Italie. Un scandale!

  6. Posté par antoine le

     » … la France où Macron n’a cessé de clamer haut et fort que cela ne servait à rien de fermer les frontières. »
    Même discours en Suisse de la part du CF ! Ils sont tous aveuglés ou ils ont été formatés pour ne PAS prendre de décision …
     »Le cas de l’Italie, dont le nouveau gouvernement de gauche a « oublié » d’interdire les vols avec escale pour et depuis la Chine »
    Idem en Suisse où les vols vers la Chine ont été arrêtés mais pas ceux en PROVENANCE de la Chine; allez comprendre quelque chose …
    C’est vrais que fermer les aéroports incombe à Mme Sommaruga (PS) et que pour elle fermer les frontière est une décision qui dépasse SON entendement …

  7. Posté par JDV le

    Les Chinois ont racheté une première industrie textile en Toscane, près de Prato, ils y ont mis des « ouvriers » chinois, lesquels dormaient à même la fabrique (donc zéro contrôle d’identité, sanitaire et salarial) Ensuite ils en ont racheté une autre avec le même procédé. Et aujourd’hui toute l’industrie textile italienne est en mains des Chinois, toujours avec des « ouvriers » chinois et toujours dans des conditions desastreuse. Il a fallu un incendie dans une de ces factories pour que les Italiens s’aperçoivent comment ils ont été piégés.
    Pareil à Milan, un jour des Chinois ont acheté un bâtiment, vite occupés par des « locataires » chinois, ensuite un deuxième bâtiment a été acheté, dans la même rue et si possible très proche, avec le même procédé. En quelques années le quartier est devenu ce que vous devinez, avec des « épiceries » du même accabit, sans contrôle, sans payer l’IVA (la TVA italienne).
    Et après on s’étonne ? Demandez au sieur Di Maio (ministre du gouvernement actuel) qui de retour de Chine après avoir signé « la route de soie ». Il pissait le bonheur de tous ses porres en racontant que l’Italie allait servir de pont entre la Chine et l’Europe.
    Si, cara marionetta Di Maio, abbiamo visto il risultato

  8. Posté par Baechler Beat le

    Voici deux regards brefs mais précieux, tendus comme avec une loupe, sur quelques aspects concrets du chaos industriel et économique dans lequel se sont engagés les pays occidentaux les plus développés (par une recherche de biens d’équipements à bas prix et de délocalisations d’industries – comme l’était la recherche à bas coûts de ressources minérales et énergétiques au temps du colonialisme – modes d’importation d’ailleurs encore en cours cela va sans dire). Ceci… en une époque ou une deuxième pneumonie virale vient à nous, depuis cette région de la Planète où il est exclu, que les problématiques de la pollution de l’air, de l’eau, des sols, et de l’hygiène alimentaire, entrent dans les programmes politiques et de développement des sciences appliquées à l’écologie des milieux biologiques, physiques, et sociaux… Est-il discourtois ou exagéré (dans un tel contexte) de se demander si l’émergence de ces épidémies n’en est qu’à son commencement ?

  9. Posté par Dominique le

    Il n’en reste pas moins que la Chine qui ne nous a pas alerté immédiatement début décembre voir en novembre ?, est coupable et doit payer pour nous avoir répandu ce virus. Si un type qui a le virus du SIDA contamine sa partenaire il est considéré comme coupable. Les deux situations sont identiques quoiqu’affirment les Berset, Macron, Sommaruga, Merkel, Conte…
    De plus les élus et autorités européens qui n’ont pas fait appliquer toutes les mesures adéquates dès février, en particulier fermer les frontières, sont des complices qui doivent être condamnés, d’autant plus qu’ils ont propagé la suppression des frontières et de leur contrôle sanitaire en nous faisant avaler des mensonges et en nous donnant des promesses-pièges. Il suffit de comparer les courbes européennes des cas positifs à celles de la Corée et de Taiwan pour être convaincu de leur catastrophique perversité et de leur culpabilité.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.