Coronavirus, l’UDC fait peur, la presse informe et le PLR se tait

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Coronavirus, l'UDC fait peur, la presse informe et le PLR se tait

On sait depuis une semaine que l'UDC joue sur la peur du coronavirus pour appuyer son initiative visant à choisir qui peut venir chez nous, texte dont la votation est fixée au 17 mai. On a vu une vice-présidente de ce parti arriver avec un masque sur le visage au début de la session de printemps lundi passé. Intolérable, cette femme ne recule devant rien pour alarmer la population.

A l'inverse, la presse n'affole pas, elle informe. Une du Matin Dimanche du 1er mars, "La Suisse devra-t-elle se mettre en quarantaine ?" puis en page 2 un tableau indiquant la mortalité par tranche d'âge. Sympa. Dans le même du 08 mars, une "Le coronavirus bouleverse la vie de centaines de professions" suivi de "Secteur par secteur, l'économie appelle à l'aide". On apprend également que Venise et Milan sont en quarantaine et qu'il y a déjà 104'901 cas dans le monde dont 3556 mortels. Rassurant toujours. Le Temps évoque cette situation dans sa revue de presse du jour.

Dans la Stampa, on trouve ces lignes:  "L’autre, quel qu’il soit, est un danger potentiel. La menace est invisible, inconnue, sournoise, elle rôde partout, dans tous les coins, ce qui met en échec toute stratégie de défense. La vie telle que nous la connaissions n’existe plus. Suspendue pour une durée indéterminée. Poussée dans les limbes de la solitude et de l’angoisse. Un état d’alerte qui se déclenche chez l’homme quand il n’est plus en mesure de contrôler, voire de comprendre l’étendue et la nature de la menace. Nous devons réinventer le quotidien. Et comme toujours, ceux qui en souffriront le plus seront les plus démunis".

Le Corriere della Sera signale que deux de ses collaborateurs sont "bloqués à Milan par la mesure de confinement la plus spectaculaire en Occident depuis la Seconde Guerre mondiale".

Le reste est de la même eau, l'épidémie étant perçue comme un défi, une menace ou une catastrophe selon que la plume se veut optimiste, réaliste ou pessimiste.

Toujours est-il qu'on ne trouve aucun élément susceptible de démontrer que la vice-présidente de l'UDC avait tort de prendre une mesure que beaucoup de spécialistes recommandent. On peut ajouter qu'elle n'est pas la seule à les écouter. On apprend que l'Allemagne a bloqué un camion de masques sanitaires destinés à la Suisse afin d'en équiper sa propre population. C'est Simonetta Sommaruga qui doit être contente, elle qui passe son temps à polir les croquenots d'Angela Merkel. En fait, la Chancelière pratique une politique d'exportation sélective, elle nous envoie les requérants qu'elle a admis pour se donner bonne conscience mais bloque les masques dont elle estime avoir besoin. Ce faisant, elle nous prive ainsi de ces utiles protections contre la contamination du virus. Cet acte intolérable, violant sans complexe la liberté de commerce, démontre au moins qu'Angela Merkel prête autant d'attention à ces masques que Magdalena Blocher.

On s'étonne à ce propos du peu de réactions que ce geste fortement inamical provoque dans les partis politiques, notamment auprès du PLR, cette formation qui sacrifierait volontiers la Suisse sur l'autel des affaires. La question est délicate il est vrai. Critiquer un partenaire commercial de cette importance présente des risques, ceci d'autant plus que l'Allemagne, c'est l'Europe, celle pour qui le PLR est prêt à toutes les bassesses. Il faut donc avoir l'indignation discrète.

Cette affaire aura au moins le mérite de révéler l'Union européenne sous son vrai jour, à savoir une association d'Etats qui collaborent plus ou moins lorsque le soleil les éclaire, défendant au contraire leurs intérêts nationaux dès qu'un nuage s'annonce. L'Italie a mis un quart de sa population en quarantaine mais les frontaliers pourront continuer à travailler chez nous sans problème. Le coronavirus, c'est dangereux dans la Botte mais rentable en Suisse.

Un espoir tout de même, peut-être qu'EconomieSuisse prendra conscience que les salariés de plus de 50 ans qu'elle licencie à tour de bras sont encore utiles dès lors que la source de main- d'œuvre bon marché tousse.

Yvan Perrin, 9.03.2020

6 commentaires

  1. Posté par aldo le

    La presse de Tamedia-Pravda de suisse romande exclusivent en mains crypto-communiste frouzes, se distingue aux habituels copiés-collés idéologiques picorés chez les Français évidemment. CES IMPOSTEURS ÉTRANGERS MAJORITAIRES DANS NOS MÉDIAS, NE FONT QUE COMPLIQUER LA LUTTE CONTRE LE CORANOVIRUS.

    ON NE COMPRENDS PAS TRÈS BIEN QU’ILS NE SOIENT PAS MIS AU PAS PAR LE GOUVERNEMENT CENTRAL POUR LUTTER AVEC EFFICACITÉ CONTRE LA PANDÉMIE. EXEMPLES PARTICULIÈREMENT PATENTS, voir les commentaires… principaux qui dénoncent cette colonisation et ses défauts qui ne nous intéressent pas prioritairement. https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Les-anti-inflammatoires-seraient-un-facteur-aggravant-21615191

    QUE TAMEDIA FOUTE DEHORS CES INCAPABLES ET TRADUISENT LES VERSIONS ALÉMANIQUES NETTEMENT PLUS OBJECTIVES DANS DE NOMBREUX DOMAINES !

  2. Posté par aldo le

    Globalement les mensonges s’accumulent sur les traitements médiatiques du Coran0virus ex-Coronavirus. (ceux qui me lisent régulièrement sont déjà au parfum) LA MAUVAISE FOI EST DÉMONTRABLE PAR L’ABSENCE DE CARTES PRÉCISES par pays, régions, villes, quartiers. Exemple Kosovo City Charmilles Genève… de plus en plus vide sauf de niquab, burqa et autres chiffons du sous-développement avec leurs hordes de sauvages préparant des mauvais coups. .

    C’EST POURTANT UNE SÉRIEUSE PRISE DE RISQUE D’ALLER LÀ OÙ LA DENSITÉ VIRALE EST LA PLUS ÉLEVÉE. LES IDÉOLOGUES SOVIÉTIQUES DES MÉDIAS (TSR- TAMEDIA-PRAVDA- FRANCE INFO-INTER APF ETC, ne sont pas loin. Véritables tartufes qui brassent du vent en énonçant des mesures. MAIS CES SALAUDS EMPÊCHENT LES CITOYENS D’ORGANISER LEURS PROPRES MESURES DE PRÉCAUTION !!!. .

    C’EST UNE GUERRE BACTÉRIOLOGIQUE DONT LE COMPTEUR ITALIEN DÉMONTRE QU’ELLE UTILISE ET A UTILISÉ L’IMMIGRATION DE MASSE MUSULMANE POUR S’ÉTENDRE GRÂCE A L’ENVOI DE MIGRANTS FAUX-RÉFUGIES, MAIS VÉRITABLES BOMBES INFESTÉES DE PATHOLOGIES QUE PLUS PERSONNE NE PEUT ET NE VEUT TRAITER. Des résistances aux antibiotiques liées à des sidaïques, des syphilis, des Ebola ?, des tuberculoses et tout ce qu’on ne sait pas.

    CES INVASIONS RENDENT NOS SYSTÈMES DE SANTÉ NUMÉRIQUEMENT ET TECHNIQUEMENT, PAR L’ENTENDUE DE PATHOLOGIES INCONNUES, TOTALEMENT OBSOLÈTES. Mais les factures nous les payons et les avions de plus en plus nombreux qui atterrissement juste pour soigner des friqués qui choisissant nos hôpitaux publiques, le font aussi sur notre dos et nos impôts, avec le risque de saturation et l’impossibilité de soigner les VIEUX DEPUIS L’AGE DE 40 ans… Ouf la peste antifa Greta Thunberg est sauvée…

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    Une chose m’agace de plus en plus. c’est cette espèce de psychose qui est en train de s’installer avec l’augmentation des cas de covid-19.Cela me fait penser à un autre phénomène au goût du jour que lesobservateurs.ch combattent, je parle du réchauffement climatique qui serait d’origine anthropique et de toutes ces manifestations pour la lutte contre le climat qui se réchauffe qui ressemble surtout à ces mouvements millénaristes que l’Europe a déjà connu.
    Les informations que nous recevons sont-elles fiables? N’êtes-vous pas étonnés des contradictions de nos autorités? On a un conseiller d’Etat vaudois qui affirme qu’avec du Dafalgan, au bout de 4-5 jours on en guérit. A-t-il raison? Je ne pense pas, et je trouve même affligeant qu’il n’aille pas dans le sens du conseiller fédéral Berset qui a fait preuve d’autant d’imbécillité pendant la réunion avec les directeurs cantonaux. A un moment il se tourne vers la présidente et lui tend la main, que la brave femme va vouloir prendre et se souvient juste à temps des conseils donnés à la population. Ça pue le foutage de gueule.
    Ça le pue d’autant plus que nos voisins italiens viennent de mettre toute l’Italie en quarantaine, hier ce n’était que les régions du nord (Milan et Venise), pourtant rien n’a été fait pour empêcher la maladie de se propager en Suisse via les travailleurs frontaliers. A croire que des décès dus au coronavirus seraient acceptables et seraient à considérer juste comme des dégâts collatéraux. Ça montre vraiment que nos dirigeants sont de véritables ordures.
    Ou alors, tout ceci est un gros enfumage pour nous imposer des règles anti-démocratiques. Par exemple j’ai récemment entendu parler que pour lutter contre le CV, on pourrait ne plus utiliser l’argent physique.

    En attendant, il y a des comportement simples que chacun peut appliquer:

    https://1dex.ch/2020/03/on-narrete-pas-le-virus-avec-la-panique-mais-avec-lintelligence/#.XmfNzKhKjIV

    Mais je rappelle qu’il n’y a pas que les experts de la Salpêtrières pour nous parler du nouveau coronavirus. L’Institut Hospitalier Universitaire de Marseille Méditerranée-Infection travaille également sur la manière de traiter des patients atteints de divers virus ou bactéries

    https://www.mediterranee-infection.com/

    La voix de l’un de ses chercheurs se veut plus rassurante, mais surtout ne sombre pas dans l’hystérie et il fait confiance à ses homologues chinois. Sur le site indiqué, vous trouverez un certain nombre de vidéos intéressantes.

  4. Posté par gaspard le

    très pertinent comme article. On voit effectivement bien que quand il y a un problème c’est chacun pour soi!

  5. Posté par aldo le

    Je pense que quand on a les responsabilités managériale bien réelles, en plus de la politique, Madame Martullo est conséquente avec les risques et se doit de se protéger elle même et les autres.

  6. Posté par antoine le

    Cette crise du virus est révélatrice des enjeux économiques entre les différents partenaires européens !
    Les pratiques isolationnistes ou les pratiques sectaires ou nationalistes ressortent clairement !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.