Recommandation médicale virus Corona en Italie : faire attendre les vieux

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

 

Recommandation médicale virus Corona en Italie : faire attendre les vieux

 

Dans un document que vient d'envoyer la Société italienne des anesthésistes à ses membres, il est recommandé de tenir compte de divers critères pour l’admission à des traitements intensifs, lors de situations de manque de ressources sanitaires. L’un d’entre eux est « la plus grande espérance de vie », parmi d’autres qui permettent d’espérer un meilleur succès des traitements. Les patients ne seraient donc plus traités selon leur ordre d’admission, mais selon leurs chances de survie.

 

https://www.affaritaliani.it/milano/privilegiare-chi-ha-maggior-speranza-di-vita-il-documento-agli-anestesisti-657060.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : En clair, cela veut dire que les vieux en situation critique pourraient être devancés par ceux qui ont une plus longue espérance de vie. Le Coronavirus prend la tête du ralliement à l’éthique de la médecine de guerre.

 

Claude Haenggli, 8.3.2020

 

11 commentaires

  1. Posté par IVANOFF CATHERINE le

    Et si l’on cessait enfin de nous servir un discours contradictoire ? Nous ignorons si nous sommes porteurs du virus, en incubation ou pas, dont acte, Nous n’avons pas les moyens d’effectuer des tests sytématiques et d’ISOLER comme l’on fait les pays asiatiques qui s’en sortent, les porteurs… Dont acte. Alors cessons par piété de nous dire que les masques pour TOUS , sont inutiles !!! si l’on est porteur sans le savoir autant nous prémunir et préserver l’autre , NON ? Incitons aux vues de la pénurie manifeste de masques, les privés à s’en faire- et les utiliser , avec les consignes CONNUES pour qu’ils soient jetés au bout de 4 heures. Et quid des autres mesures SIMPLES, que me recommande aussi mon médecin ! (j’ai 74 ANS!) pour PRENDRE UNE DOUCHE COMPLETE après chaque sortie si je ne peux pas faire autrement, outre les gants et le masque… à ne prendre que des légumes et fruits EMBALLES et laisser les paquets 24 heures dehors au soleil, le virus peut rester plus de 24 heures sur du papier … à passer les autres fruits et légumes non emballés dans une cuvette avec un peu de javel , à se bourrer de vitamine C et D et autre huile essentielle pour booster l’immunité.. DE TOUT CELA RIEN ! aucune injonction officielle ! sauf le respect évident du confinement et les seules mesures de gants et de lavage de mains ! LARGEMENT INSUFFISANT , on en a hélas la preuve … On a oublié les mesures simples, j’ai envie de dire ancestrales ! les seules que l’on avait à disposition – comme nous maintenant ! – des épidémies historiques ! Revenons au plus de modestie, de précautions basiques ,vu que notre société n’est pas en mesure – et nous avons aussi notre part de responsabilité- de nous protéger ; On n’en est pas encore aux règlements de compte, ils viendront soyons en certains mais pour l’instant pallions les carences par des gestes simples à retrouver.
    CATHERINE IVANOFF , journaliste, écrivain , membre de missions humanitaires

  2. Posté par Lucie le

    Ça va être Biblique !
    Article publié le 13 mars 2020…

    VOICI L’EXPLICATION DE CE QUI VIENT, NOTAMMENT SUR COVID-19. CE N’EST PAS UN HASARD SI LA BASILIQUE DE SAINT PIERRE DE ROME A ÉTÉ FERMÉE AUX TOURISTES ET QUE TOUTE L’ITALIE A ÉTÉ CONFINÉE.

    (Textes principalement en français)

    http://avisdetempete.e-monsite.com/blog/ca-va-etre-biblique.html

  3. Posté par Jean Delmotte le

    Il faut être réaliste: à quoi bon soigner les personnes âgées si on laisse mourrir les personnes qui vont les nourrir, les chauffer, faire leur courses et les soigner. Il y a toujours des priorités et en périodes de crises elle sont plus criantes et peuvent paraître injustes. Si dans une même famille il n’y a qu’une place en rea on y met l’arrière grand père qui a du mal à passer du fauteuil au lit, le fils qui s’occupe de son vieux père , le petit fils, alerte qui amène à la famille de quoi les faire survivre? Les choix ne sont pas aujourd’hui affaire d’hommes mais nous luttons contre une nature qui s’impose et nous impose des choix. Et ne parlez pas d’histoire de primes concernant les soignants: la société d’anesthésie qui propose ce choix est faite d’hospitalo-universitaires salariés auxquels on n’octroie pas de primes.
    Ce qui va sauver nos aïeux n’est pas de les mettre à l’hôpital, mais de les protéger par des mesures si simples que les non soignants les estiment inefficaces. C’est faux: des mains propres, un confinement et un masque sont bien plus efficaces que les médicaments ou une place en réanimation : mieux vaut prévenir que guérir
    Jean Delmotte

  4. Posté par antoine le

     »Les patients ne seraient donc plus traités selon leur ordre d’admission, mais selon leurs chances de survie. »
    C’est exactement ce qui se passe en temps de GUERRE, même critères de sélection des blessés !

  5. Posté par Amarillys Taylor le

    On n’arrête pas le progrès surtout celui des idées farfelues de certains médecins spécialistes de la bêtise. S’il veulent traiter les patients comme lors des guerres, qu’ils commencent à se poser des questions sur l’éthique médicale et ne pas se comporter comme des dieux qu’ils ne sont pas ayant droit de vie et de mort sur ceux qui ont le malheur de tomber entre leurs griffes .

  6. Posté par Chris le

    Tremblez, boomers, tremblez…

  7. Posté par Stefen le

    Médecine à deux vitesses, maintenant c’est officialisé, pour les primes par contre, c’est toujours plein pot.
    Que les plus jeunes ne rigolent pas, après les vieux, on va classer les gens en fonction de leur productivité supposée.

  8. Posté par Dominique le

    Honte à ces médecins anesthésistes dépassés par les évènements et la faillite du système de santé italien. Avant de pratiquer l’éthique de la médecine de guerre en Italie, il aurait fallu que l’Italie ferme vraiment ses frontières, mobilise l’équivalent de nos hôpitaux militaires et de notre Service sanitaire coordonné et que ces structures soient débordées par l’afflux de patients.
    Une fois de plus on constate que notre Berset et ses suiveurs n’ont pas fait ce qu’il fallait chez nous pour affronter une catastrophe qui risque d’être à l’italienne.

  9. Posté par Sergio le

    Excellent. Voilà qui va résoudre tous les problèmes liés aux magouilles des caisses de retraite. Plus de baby-boomer, suceurs de ressources, la fortune des assurés passe aux assureurs, Ça ce sont des affaires !

  10. Posté par Bersetrei le

    Tout est absurde et illogique dans cette affaire . Arrivé à Cointrin aujourd’hui vers 13h, la la foule est dense, beaucoup de Chinois porteurs de masques, une queue sans fin à la douane, mais aucun contrôle sanitaire. Pourquoi interdire des matchs de hockey, et accepter cette situation? N’y aurait-il pas anguille sous roche ? Manipulation ? Où veut en venir notre CF, et pourquoi ce manque de lucidité ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.