Grèce. La Turquie confirme le départ de plus de 100 000 migrants vers l’Europe

 

immigrationLa Turquie a ouvert ses frontières avec la Grèce à plus de 100 000 migrants et réfugiés dans une tentative apparente de faire pression sur l’UE à propos de la crise en Syrie. Plus de 100 000 migrants en route depuis la Turquie Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé vendredi 28 février qu’il autorisait […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Les envahisseurs en réserve constituent une arme stratégique peaufinée par l’erdogan. Il est très clair que c’est un acte de guerre perpétré par une entité musulmane contre l’Europe, ventre mou de l’Occident. Le but de l’erdogan est probablement de mettre la Syrie et le Liban sous sa babouche; pour cela, il lui faut obtenir une neutralité couarde, voire une aide diplomatique et militaire de la part des carpettes européâstres. Situation explosive, car un pays de l’otan attaque d’autres pays de l’otan. Historiquement, Balkans et Turquie ont été des sources de graves conflits. Ça ne ratera pas, une fois de plus.

  2. Posté par Kadir le

    Reprenons les choses en main ! La Turquie n’est pas un pays en guerre (bon, c’est frai, ils agressent tous leurs voisins, attaquent les religions et les peuples qui ne leur conviennent pas) alors que les turcs retournent chez eux. Ils sont insupportables, tout simplement : menaces, chantage, … En même temps on revient aux frontière de 14-18 : plus de turcs en Europe.

  3. Posté par Bussy le

    Comme il ne s’agit que de musulmans, on peut donc en déduire que les islamistes mettent la vitesse supérieure pour envahir l’Europe, et les politiciennes et politiciens européens ne bougent pas, dons ils sont complices de cette invasion !
    Les Grecs ne vont pas tarder à prendre les armes, y compris contre leurs autorités…. ça n’est qu’un début !

  4. Posté par Sertorius le

    ‘La Grèce déclare ainsi avoir arrêté 66 individus vendredi 28 février et 70 le lendemain. Selon un communiqué des autorités grecques, parmi ces migrants, « personne ne venait d’Idlib (Syrie), la plupart venaient d’Afghanistan, du Pakistan et de Somalie ».’

    Le monde entier veut ce nourrir de l’Europe et c’est Erdogan qui invite au repas.

    ‘Nous ne sommes pas obligés de nous occuper et de nourrir autant de réfugiés. ‘

    C’est Erdogan lui même qui a des hostilités envers Assad et son régime. C’est lui qui a décider de prendre une action militaire en Syrie. Qu’il en paye les conséquences.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.