WikiLeaks: Genève soutiendra une demande de visa humanitaire pour Assange

C’est un nouveau rebondissement dans le dossier de Julian Assange: le canton de Genève s’est annoncé prêt à accueillir le fondateur de WikiLeaks, alors qu’il est traqué de par le monde par plusieurs puissances, à commencer les Etats-Unis.

Le canton de Genève pourrait demander à la Confédération qu’elle délivre un visa humanitaire à Julian Assange. [...]

article complet:

4 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Peut-être que grâce à Julien Assange, on n’en saura plus sur l’affaire Crypto. Mais alors ce serait une preuve, qu’une partie de ses documents ont été soustraits par des journalistes, qui ne nous veulent que du bien et nous faire voter et élire juste… exactement comme Pilet de feu l’Hebdo.

  2. Posté par miranda le

    On aimerait vraiment que la Suisse sauve cet homme. Un homme qui rend de grands services à l’humanité en mettant « en danger la TOUTE PUISSANCE des « grands de ce monde qui prétendent être à la hauteur de le diriger . Alors qu’ils oeuvrent à sa destruction.

  3. Posté par Hotch le

    Vu l’empressement des autorités genevoises à son égard on pourrait presque croire qu’Assange dispose de fichiers intéressants sur leurs turpitudes et qu’ils cherchent à éviter un « geneva leak ».
    Quoi qu’il en soit, il n’y a aucune raison de laisser ce gars échapper à la justice en s’installant chez nous : il savait très bien ce qu’il faisait et il doit (enfin) assumer les conséquences de ses actes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.