France : jusqu’à 5 ans de prison ferme pour les membres d’un réseau d’immigration clandestine

post_thumb_default

 

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné, le 14 février, dix personnes membres d'un réseau d’immigration clandestine entre l'Italie et la France à des peines allant d'un an à cinq ans d'emprisonnement. Les prévenus, originaires d'Afrique de l'Ouest pour la plupart, comparaissent depuis le 11 février devant le tribunal pour aide au séjour irrégulier en bande organisée et association de malfaiteurs.

Le tribunal a prononcé des peines d’interdiction du territoire français de cinq et dix ans contre quatre condamnés d’origine africaine, ainsi que trois amendes de 200 à 3 000 euros pour des délits routiers liés au transport de migrants par les cols et les tunnels de Savoie et des Hautes-Alpes. Le parquet avait requis des peines de six mois avec sursis à huit ans de prison ferme.

Le tribunal a déclaré coupables les dix hommes d’aide à l’entrée irrégulière d’un étranger en France en bande organisée, pour leurs rôles de chauffeurs, de passeurs ou de commanditaires, dans cette filière qui partait de Turin en Italie. Un mandat d’arrêt a été émis contre un des condamnés, absent du procès. Enfin, un loueur de fourgonnettes d’origine chinoise a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour travail dissimulé. Le tribunal correctionnel n’a pas retenu les délits supplémentaires d’association de malfaiteurs et de mise en danger de la vie d’autrui.

Instruite par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lyon, cette affaire portait sur l'organisation de plusieurs dizaines de voyages clandestins par fourgonnettes, puis par trains, de 2016 à 2018, entre Turin (Italie) et la région parisienne, via les Alpes. Selon l'information judiciaire, les migrants d'origine africaine et en situation irrégulière devaient payer de 300 à 350 euros pour un trajet.

Lire aussi : «Ces jeunes ont osé défendre notre frontière»: la condamnation de Génération identitaire fait réagir

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par antoine le

    Ces passeurs et exploiteurs traite d’esclaves ne seront condamnés en appel qu’à du sursis !
    Le courage des juges est exemplaires … les avocats vont toucher une bonne pincée … et les coupables ne le seront plus du tout !!
    Cette justice qui applique le 2 poids 2 mesures me dégoûte !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.