L’ASIN monte au créneau contre « l’arnaque » de la libre circulation

La libre circulation des personnes avec l'UE est une arnaque, "on étouffe" en Suisse à cause d'elle, affirme l'Association pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) en lançant jeudi sa campagne en faveur de son initiative populaire pour y mettre un terme.

Le résultat du scrutin du 17 mai sur l'initiative "pour une immigration modérée" sera décisif pour l'avenir des jeunes en Suisse, a estimé devant la presse le conseiller aux Etats Marco Chiesa (UDC/TI), vice-président de l'ASIN. Selon lui, l'accord sur la libre circulation "fait très mal", il a entraîné l'arrivée de plus d'un million de personnes et les infrastructures n'ont pas suivi.

Le Tessinois a surtout dénoncé une situation intenable au Tessin sur le marché du travail. En 2017, il y avait plus de travailleurs étrangers que de Suisses, la population tessinoise avait un risque de pauvreté deux fois plus élevé (30%) que la moyenne helvétique et 38% des jeunes ont connu une période de chômage après avoir obtenu leur diplôme, explique-t-il.

Comme du dopage

"La libre circulation est à la Suisse ce que le dopage est au cyclisme, a illustré Kevin Granger, coordinateur de l'ASIN en Suisse romande, à savoir une arnaque visant à augmenter les performances au prix d'effets secondaires catastrophiques."

Comme les cyclistes, la Suisse a eu l'impression que ses performances augmentaient continuellement avec la libre circulation, image-t-il avant de poursuivre: "Mais 20 ans plus tard, bétonnage intensif, artères bouchées, retraites menacées, dumping salarial et explosion des coûts de la santé amènent gentiment à l'étouffement du patient."

UE sous pression

La Suisse doit reprendre son immigration en main, affirme l'ASIN. "Contrairement à ce que disent les milieux économiques et le Conseil fédéral, si le peuple dit "oui" le 17 mai, la pression sera sur les épaules de la Commission européenne. Les consommateurs et les entreprises européennes voudront continuer à travailler avec les Suisses", a assuré Kevin Grangier.

ats/vkiss

source:

3 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Extrait de l’article : « Selon lui, l’accord sur la libre circulation « fait très mal », il a entraîné l’arrivée de plus d’un million de personnes et les infrastructures n’ont pas suivi.
    Le Tessinois a surtout dénoncé une situation intenable au Tessin sur le marché du travail. En 2017, il y avait plus de travailleurs étrangers que de Suisses, la population tessinoise avait un risque de pauvreté deux fois plus élevé (30%) que la moyenne helvétique et 38% des jeunes ont connu une période de chômage après avoir obtenu leur diplôme, explique-t-il ».

    Ces quelques lignes définissent bien ce qui se passe en Suisse, mais aussi CE QUI SE PASSE EN EUROPE. D’où l’on perçoit à travers toutes ces « manoeuvres migratoires » une volonté de déseuropéïser l’Europe. Nous sommes tous là à assister à notre ensevelissement parce que BON NOMBRE d’entre nous n’ont pas intégré quelles forces sont à l’oeuvre dans cette volonté de désintégrer l’Europe et pour quelles raisons obscures ALORS LA PRISE DE CONSCIENCE DE L’URGENCE NOUS ECHAPPE..

    PAR CONSEQUENT NOUS NE SAVONS PAS NOUS UNIR en tant que nations, malgré les efforts que font nombre d’hommes politiques honnêtes et rares qui ont compris « le programme » et qui nous souhaitent de sortir de l’UNION EUROPEENNE, notre fossoyeur.

    Quand-est-ce que nous allons nous orienter vers la création d’une UNION DES PEUPLES EUROPEENS? Pour enfin représenter une force!!!!! Ca ne veut pas dire qu’il faille renoncer à être guidés aussi par des politiques qui eux aussi veulent nous sauver.

    Ca implique pour cela de sortir d’un conditionnement : celui d’avoir été éduqué à ne penser qu’à nos préoccupations du moment au lieu de nous préoccuper de l’AVENIR. Quand nous aurons fait l’examen de nos préoccupations quotidiennes, nous serons en faire le TRI et enfin penser à l’ESSENTIEL

    et A SAVOIR FIXER LES PRIORITES.

    LA PRIORITE DES PRIORITES EST DE REGARDER EN FACE CE QUE NOUS VEUT L’UE. ET D’ ENVISAGER UNE REACTION.
    Sinon, attendre le moment où la SOUFFRANCE sera au maximum et il nous faudra alors puiser dans nos dernières forces au risque d’y laisser notre peau.

  2. Posté par aldo le

    Je remercie Kevin Granger de m’avoir lu a plusieurs reprises pour avoir explicité le mécanisme de L’IMMIGRATION COMME UN ARTIFICE ECONOMIQUE AUX RESULTATS IDENTIQUES A UNE INJECTION D’HEROINE, CE QUI NE DOIT PAS DEPLAIRE AUX TRAITRES socialo-écolo-islamo-bolchévo-fascistes déjà drogués jusque dans les parlements et vraisemblablement au C.F. vu les saloperies imposées à la Suisse lors des votations.

    Sans compter qu’il s’agit d’une EXPANSION DE L’ESCLAVAGISME LOCAL AVEC LES « PETITS BOULOTS » de futurs mendiants qui touchent aussi nos citoyens, par des pays qui sous les injonctions des crypto-communistes importent les moeurs totalitaires sous PRETEXTE D’UN DROIT A L’IMMIGRATION ALORS QUE LES ACCORDS CADRES VEULENT IMPOSER A LA SUISSE CETTE ESCROQUERIE INTERNATIONALE SOUS L’EGIDE DE L’ONU A LA BOTTE DES MANIGANCES DU CRYPTO-COMMUNISTE SOROS et des ses alliés comme Macron qui va en Algérie déclarer que la colonisation était un crime contre l’humanité, oubliant au passage que c’est précisément ce qu’il soutient par l’invasion migratoire .

    Quelques lectures édifiantes DE L’ESCROQUERIE DES ACCORDS CADRES QU’ON VEUT NOUS FORCER A SIGNER PAR LES CHANTAGES.
    https://lesobservateurs.ch/2020/02/11/simonetta-sommaruga-la-trahison-de-la-democratie-suisse/
    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Un-tour-de-passe-passeet-ils-devenaient-Portugais-19763176
    Et l’EPFZ est bien pourvue en documentations décryptant les résultats de toutes les escroqueries migratoires: https://www.files.ethz.ch/isn/137192/ISAS_Working_Paper_142_-_email_-_Moving_to_Europe_-_Bangladesh_Migration_to_Italy_07022012143721.pdf

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.