Zemmour Vs Yann Moix : « Vous ne voyez pas le drame de ceux qui subissent les migrants (…) Vous défendez des envahisseurs ! »

 

Débat : Éric #Zemmour face à Yann Moix sur @CNEWS : « Nous sommes menacés par une quadruple violence : géostratégique, sociale, politique et ethno-démographique » #Facealinfo — Zemmour Face à l'Info (@ZemmourFaceInfo) February 11, 2020 Première partie :

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Gérard Guichard le

    De toute façon tous ces vicieux et ces détraqués n’ont qu’à aller vivre dans ces pays de vicieux ou ces pays de détraqués. Ca nous fera des vacances, comme on dit

  2. Posté par Saveria le

    Ras le bol qu’on ne parle que de migrants quand on parle de misère. Je conseille à M. Moix de s’inscrire pour faire du bénévolat auprès des personnes âgées, chez elles, hospitalisées, en maison de retraite, et il verra ce qu’est la misère, cachée jusqu’à en crever par dignité, parce qu’ils ont été élevés comme ça. On ne pleurniche pas, on ne se plaint pas, on serre les dents, et on donne le change.
    Je le préviens, il n’y a pas de caméras et ça ne sera pas vendeur. Les « sans-dents » ne manquent pas que de dents, mais d’absolument tout. Nous en avons eu un aperçu sur les ronds-points « gilets jaunes », les Français se sont enfin décidés à entrouvrir pudiquement une porte sur leur misère. Là on n’a pas entendu beaucoup d’intellos ou de célébrités, pourtant prompts à nous faire la leçon sur la misère venue d’ailleurs. La misère « indigène » française les touche moins, elle est moins exotique.
    M. Moix nous raconte ce que lui ont dit les migrants et qu’il a pris pour vérité. S’il va visiter une prison il ne rencontrera que des innocents. Il est naïf ? Nous prend pour des idiots ? Tant qu’on ne parle pas la langue d’une personne et qu’on ne connaît pas ses codes, on ne peut se faire la moindre idée de la véracité de ce qu’il raconte (à ses amis dès qu’il tourné les talons par exemple et pourquoi pas devant lui puisqu’il ne comprend pas). Voyage, voyage… et tu verras dans combien de pays cette sollicitude est prise systématiquement pour de la bêtise, la gentillesse pour de la faiblesse, etc…
    Faire de la politique c’est faire des choix, et tout un chacun qui n’a pas un budget illimité, tout comme l’état, sait que ce qu’il dépense au poste A, ne sera plus disponible pour le poste B. Comme Zemmour, puisqu’il faut choisir, je préfère que mes vieux (entre autre, c’est un exemple) qui ont travaillé toute leur vie ici, aient des dents soignées, des lunettes qui leur permettent de voir, qu’ils mangent à leur faim et ne crèvent pas seuls et sans soins dans des couloirs d’hôpitaux par manque de moyens distribués ailleurs sans aucun contrôle.
    Voilà c’est dit. Merci à Zemmour de dire si bien ce que beaucoup pensent tout bas et n’osent pas exprimer par peur des représailles multiples auxquelles, quiconque exprime ce que je viens d’écrire dans notre société, s’expose : professionnelles pour commencer.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.