Djihad judiciaire : des clowns aux ordres !

11 février 2020 - par

1 : « Bah moi cette audace, comme il l’appelle lui, Gérard Boyadjian, c’est ce que je poursuis aujourd’hui »
2 : « Et donc, si on s’attaque à l’islam, on s’attaque à qui ? Bah, aux musulmans, hein » par le PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE (BAC + 8)

(Bah accroche-toi, « mémère », parce que là, tu vas être servie… Le documentaire « Djihad judiciaire » en cours.)

« Ils ne peuvent pas délivrer leur véritable positionnement, car dans la mesure où ils oseraient le faire, ils révèleraient ouvertement et immédiatement leurs mensonges caractérisés, leur inclinaison politique manifeste, leur lâcheté et leur traîtrise. Ils dévoileraient, au final, ce qu’ils sont vraiment : des clowns aux ordres. »

Extrait du « DJIHAD JUDICIAIRE »
Le « Djihad judiciaire » est le dévoiement des institutions judiciaires françaises qui consiste à menacer, museler et condamner tout propos critique vis-à-vis de l’islam sur le territoire national.
Cela représente une composante cruciale de la structure permettant et organisant l’islamisation de la France.
Suite à la condamnation par la cours d’appel de Paris du cinéaste français Gérard Boyadjian, pour son film « Chameau Pas d’Amalgame », ce dernier est à l’initiative du documentaire DJIHAD JUDICIAIRE, œuvre majeure sur un sujet capital qui expose comment la magistrature, soumise à l’agenda politique de nos dirigeants, dans sa collaboration volontaire active ainsi que dans son inclinaison idéologique incontestable, pourchasse et persécute désormais des intellectuels, écrivains, historiens, artistes, etc., tous français… qui osent la critique de l’islam.
« La Justice n’a jamais eu vocation à rendre la justice.
Sa seule et unique fonction est de maintenir l’ordre social.
Et cela repose, sur une profonde injustice. »

Gérard Boyadjian
https://paypal.me/pools/c/8fODcnX6xc
#BOYADJIANFILMS2020
#DJIHADJUDICIAIRE

source:

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.