Allemagne : des maisons closes pour soigner les délinquants sexuels ayant des problèmes psychatriques

Le Landschaftsverband Westfalen-Lippe (LWL) a confirmé les informations de médias allemands selon lesquels les patients d’une clinique psychiatrique du système pénal de Lippstadt-Eickelborn étaient autorisés à visiter les maisons closes, bien que les prostituées elles-mêmes n’aient pas été informées du programme, rapporte le Kronen Zeitung.

Les visites auraient été autorisées afin que les délinquants sexuels puissent acquérir de l’expérience avec les femmes et ce n’est pas la première fois qu’une telle politique est mise en œuvre en Allemagne dans un passé récent.

Selon le document, le système pénal d’Osnabrück en Basse-Saxe a essayé une méthode similaire en 2001, en invitant une prostituée dans une clinique psychiatrique dans le cadre d’une expérience visant à permettre aux délinquants sexuels intellectuellement déficients de pratiquer des relations sexuelles sans violence.

L’Union chrétienne-démocrate (CDU), le parti de la chancelière allemande Angela Merkel et le parti des Verts ont tous deux annoncé qu’ils mèneraient des enquêtes en Basse-Saxe à propos de ces révélations.

La prostitution est une pratique légale en Allemagne, mais elle est encore largement associée à la criminalité des gangs et à la traite des êtres humains.

[…]

Source : Breitbart via Fdesouche

****

voir aussi: https://lesobservateurs.ch/2018/05/28/sexotherapeutes-handicapes-ideologie/

 

4 commentaires

  1. Posté par Gérard Guichard le

    Ben, de toute façon, dans les pays bolcheviks, la population, majoritairement composée de détraqués, fréquente les prostituées!

  2. Posté par aldo le

    Les socialos-écolo-islamo-bolchévo-fascistes ont un sens très affuté du commerce. Pour favoriser en association avec leurs criminels favoris, ils ont, avec la complicité habituelle intéressée des médias, fait une monstre pub pour le cannabis légal à bas taux de THC. Maintenant que les p’tit cons ont croché au produit, on découvre que ces officines de complaisance distribuent des produits nettement plus corsés et que le commerce illégal prospère de plus belle.

    Pour les putes hommes ou femmes soi-dit en passant, le commerce pourrait s’avérer rentable. On habitue le délinquant sexuel aux commerces de la prostitution, puis une fois dehors quand il est bien accroc, on pense pouvoir s’enrichir facilement. Simplement nos idiots utiles n’ont pas encore remarqué que plutôt que de payer il suffit de se servir dans la rue à l’aide d’un gros couteau. Là aussi on veut nous faire croire des tas de conneries pour ponctionner encore plus d’impôts ou de taxes, histoire d’être humain comme toutes ces hypocrites bonnes consciences autoproclamées.

  3. Posté par Sertorius le

    ‘… des maisons closes pour soigner les délinquants sexuels ayant des problèmes psychatriques…’

    Je le vois déjà s’imposer sur le système judiciare en Allemagne dans le futur proche, ‘Apprentissage comme artificier pour terroristes ayant des problèmes psychatriques.’

  4. Posté par Stefen le

    À quand les pédophiles dans les crèches à des fins thérapeutiques ?
    Après les cours de boxe pour les personnes violentes, les prostituées pour les délinquant sexuels, on est plus à ça près.
    Je ne vois pas en quoi les prostituées vont leur apprendre quoi que ce soit. Ce sont des relations violentes par essence : tarifées, minutées, sans préliminaires et phallo centrées.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.