Danemark : des lycées instaurent des places fixes à la cantine pour tenter d’empêcher les regroupements ethniques

 

Dans la plupart des collèges, les élèves s’assoient souvent où ils le souhaitent lorsqu’ils s’attablent à la cantine pour le déjeuner. Au Greve Gymnasium, c’est différent. Ici, le choix a été fait d’établir une règle de «places fixes» afin que les étudiants ne se regroupent pas selon leur appartenance ethnique. C’est ce qu’écrit le Berlingske. […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Chris le

    Ce que l’on fait subir à la jeunesse européenne. Sous couvert de « vivre ensemble ». Jamais aucun pays colonisé n’a eu à subir cela. Car c’est de cela dont nous parlons: nous sommes colonisés, par des gens qui ne construisent rien, n’apportent rien si ce n’est une criminalité hallucinante et des cultures arriérées qui foutent la gerbe. Je n’ai aucun désir de « vivre ensemble », je vis à côté et je n’ai aucune communauté de destin avec les aliens. Je ne donne plus rien, j’ai cessé de donner mon sang, j’ai déchiré ma carte de donneur, je regarde les cartons du cœur et autres niaiseries de Richard « pour aider les Suisses » avec mépris, mes vêtements partent à la poubelle. En cas de guerre j’enverrai mes enfants bien loin. Défendre quoi? Les allogènes qui violeront nos femmes et nos filles dans les villes désertées de leurs hommes? Je conchie profondément ce pays, dont nous apprenons qu’il est le plus cher du monde. Avec un tableau sans équivoque: on vit bien mieux ailleurs. Nous nous sommes faits cette remarque ce matin avec mon épouse, en ouvrant un jus de pomme d’un fabriquant suisse bien connu: le storytelling « Suisse » parfait, vantant la qualité, le petit drapeau suisse en sus sur l’emballage. Des pommes de merde, pleines de pesticides, du jus pasteurisé donc exempt de toute vitamine. « Nous avons grandit avec cela, ce folklore qui nous raconte que nous sommes les meilleurs, qu’en dehors c’est l’enfer, qu’ailleurs c’est moins bon, de moins bonne qualité. Tout cela pour te vendre de la merde à 3 fois plus cher », dixit mon épouse. Bein oui, du folklore, un décor, une forme d’hallucination.

  2. Posté par Nicolas le

    Au 21ème siècle, il y a encore des alchimistes qui cherchent la formule magique pour produire de l’or à partir de la m.

  3. Posté par Sertorius le

    Ils commencent tôt avec le bourrage de crâne entrain d’enseigner de pures contradictions comme l’idée que l’on est dans une société libre ou le gouvernement décide avec qui l’on doit s’associer. C’est pas mieux en Suisse ou il cherchent a planter des n***es ou des musulmans dans chaque école publique avec le même type de serment.

  4. Posté par Bussy le

    Voilà la solution pour mettre fin au communautarisme : l’Etat attribue le logement, l’Etat décide avec qui vous partez en vacances, l’Etat pourrait même former les couples pour le mariage, etc.
    On va vers du mieux , c’est sûr !
    Jusqu’au jour où on se rendra compte que ça serait plus facile de demander aux Blancs de se tatouer en noir ou se déguiser en musulman et plus de problème….. non ? On me glisse à l’oreillette que même là ça ne marchera pas, les musulmans n’aimant pas les noirs et vice versa… et même au sein de la même secte ils se battent… entre sunnites et chiites….et entre tribus…..
    Bon alors c’était mieux avant !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.