Belgique : une jeune fille de 17 ans agressée sexuellement par un migrant afghan, qui dit « n’avoir jamais rien fait de mal »

 

Belgique – Un Afghan de 33 ans, originaire de Wielsbeke, a été condamné à huit mois de prison pour avoir agressé sexuellement une jeune fille de 17 ans dans le train entre Roulers et Courtrai. La victime a été à nouveau confrontée à son agresseur au tribunal. Le 17 janvier 2019, Irfanullah M. (…) s’est […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Sertorius le

    Encore une autre statistique. Ne soyez pas une statistique: armez vous! Comme dit un vieux proverbe Méxicain, ‘Il vaut mieux aller en prison qu’à l’hôpital!’

  2. Posté par Dominique le

    Puisque son imam lui a affirmé qu’il vit dans un pays soumis et conquis par l’islam, il est convaincu qu’il n’a rien fait de mal à cette adolescente mécréante puisqu’il a juste imité son saint modèle Mahomet comme le lui ordonne l’islam-idéologie. Il lui suffira de trouver un juge multiculturaliste ou chariatique pour être gracié!
    Conclusion: l’erreur est que les autorités belges lui ont accordé un permis de séjour en Belgique et de ne pas l’avoir expulsé.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.