Le megakrach aura bien lieu

7 février 2020 - par

Le journal des Échos a publié un entretien avec David Solomon, patron de Goldman Sachs, où celui-ci assure qu’il n’y aura pas de crise financière en 2020. Je passe au crible, dans cette vidéo, ces allégations en m’appuyant sur divers indicateurs de l’économie mondiale. Car l’économie mondiale est en grande difficulté. Bien moins à cause des politiques populistes de Trump et des autres, que Solomon désigne comme les principaux responsables du début de récession, mais à cause des activités financières toujours aussi folles et dérégulées depuis la crise des subprimes de 2008.

Le monde n’a jamais été aussi endetté, avec une dette globale qui représente 225 % du PIB mondial. Et ceci représente un risque faramineux. Ensuite, les politiques monétaires des banques centrales, qui inondent les économies de liquidités, pour soutenir les pays endettés (France, Italie, Espagne etc.) risquent de provoquer des bulles spéculatives, qui éclateront un jour irrémédiablement et provoqueront un nouveau krach.

Olivier Piacentini

source:

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.