Quatorze blessés dans un ATTENTAT à la voiture-bélier à Jérusalem

post_thumb_default

Titre RTS info : Quatorze blessés dans une attaque à la voiture-bélier à Jérusalem

Une attaque à la voiture-bélier a fait 14 blessés, dont douze soldats israéliens, dans la nuit de mercredi à jeudi dans le centre de Jérusalem. Une enquête pour acte de terrorisme a été ouverte, a annoncé la police.

Selon les autorités, la voiture a foncé sur la foule vers 01h45 (00h45 heure suisse) sur l'avenue contournant la Première gare, l'une des attractions de la vie nocturne située à la lisière de la partie orientale de la ville, secteur palestinien occupé et annexé par Israël.

Un soldat a été grièvement blessé et évacué vers un hôpital alors qu'onze autres ont été légèrement blessés. "Des unités de police et les secouristes sont arrivés sur les lieux et tentaient de retrouver le véhicule. Une enquête pour terrorisme a été ouverte", a annoncé le porte-parole de la police israélienne Mickey Rosenfeld.

Le Hamas salue l'attaque

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a salué jeudi l'attaque, la considérant comme une "réponse" au plan de paix de Donald Trump, qui propose de faire de Jérusalem la capitale "indivisible" d'Israël.

"L'opération de la résistance dans le centre de Jérusalem occupée est une réponse tangible de notre peuple au plan de destruction de Trump", a déclaré le porte-parole du Hamas Hazem Qassem dans un communiqué.

ats/afp/ani

Titre RTS: Heurts meurtriers entre Palestiniens et forces israéliennes

Un policier palestinien blessé jeudi matin lors de heurts avec les forces israéliennes à Jénine, en Cisjordanie occupée, a succombé quelques heures plus tard, portant à deux le bilan des morts dans ces affrontements, selon le ministère palestinien de la Santé (souligné par LesObservateurs).

Jeudi encore, la police israélienne a tué un Palestinien qui a ouvert le feu sur eux dans la Vieille ville de Jérusalem, a indiqué le porte-parole de la police Mickey Rosenfeld. Un agent a été légèrement blessé.

Source : RTS

************

Jeudi, une série d'attentats palestiniens a fait 16 blessés israéliens. Netanyahu répond : « Le terrorisme ne nous abattra pas. Nous gagnerons. »

Jeudi matin, 14 soldats israéliens ont été blessés - dont un grièvement - lors d'un attentat à la voiture-bélier à Jérusalem. Le coupable, un résident de Jérusalem-Est, a pris la fuite et a abandonné le véhicule près de Bethléem. Il a finalement été arrêté.

Plus tard dans la journée, un agent de la police des frontières israélienne a été légèrement blessé par un homme armé dans la vieille ville de Jérusalem. L'agresseur - un Arabe israélien de la ville de Haïfa, qui s'était récemment converti du christianisme à l'islam - a été abattu sur place.

Quelques heures plus tard, une fusillade a éclaté à un poste de garde à un carrefour routier au nord de Jérusalem. Un soldat israélien a été légèrement blessé. Le terroriste s'est échappé.

[…] Un porte-parole du président de l'Autorité palestinienne a déclaré : « […] Nous avons averti à plusieurs reprises que tout accord qui ne répond pas au minimum des droits des Palestiniens et qui ne vise pas à instaurer une paix juste et durable conduira certainement à la tension dont nous sommes témoins aujourd'hui. » […]

Source en anglais : Algemeiner
Résumé Cenator

************

De nombreux pays occidentaux, dont la Suisse, versent des millions à des ONG palestiniennes liées au terrorisme.

Plusieurs ONG palestiniennes financées par l'Europe sont liées au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), selon un nouveau rapport.

Les ONG palestiniennes Al-Dameer, Defense for Children International-Palestine, Palestinian Center for Human Rights (PCHR), Union of Agricultural Work Committees (UAWC), Union of Health Work Committees et Union of Palestinian Women's Committees ont toutes été citées comme ayant des liens importants avec le FPLP dans un rapport publié la semaine dernière par l'institut NGO Monitor basé à Jérusalem.

« Plus de 70 employés, membres des conseils d'administration ou des assemblées générales, actuels et anciens, ainsi que des cadres supérieurs et des fondateurs de ces ONG ont des liens directs avec le FPLP », indique le rapport.

« Plusieurs d'entre eux occupent des postes financiers dans les ONG soutenues par l'Europe, ce qui pose des questions sur la surveillance et les risques de détournement de l'aide. »

« Cela fait partie d'un vaste réseau utilisé par le groupe terroriste pour gagner en légitimité en opérant sous la façade de la société civile », ajoute le rapport.

Le rapport détaille les millions de dollars de financement accordés à ces ONG par des donateurs gouvernementaux, notamment les Pays-Bas, la Suisse, l'Espagne, l'Allemagne, la France, l'Irlande, la Norvège et la Belgique, avec un soutien supplémentaire des États-Unis, du Canada, du Japon, du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires et de l'UNICEF.

Elle a également identifié cinq membres de ces ONG, dont un comptable de l'UAWC, qui ont été inculpés en décembre en relation avec l'attentat terroriste d'août en Israël qui a tué Rina Shnerb, 17 ans.

Selon le professeur Gerald Steinberg, président et fondateur de NGO Monitor, le soutien européen à certaines ONG palestiniennes et israéliennes a commencé au milieu des années 1990, plusieurs responsables de l'Union européenne et des États membres utilisant ce soutien pour accroître leur influence.

« Cette politique s'est transformée en un programme de financement massif avec quelque 100 millions de dollars par an, sans pratiquement aucune obligation de rendre des comptes », a-t-il déclaré à JNS.

[…]

« L'information est accessible au public. Il suffit de la consulter. »

Source en anglais : JNS
Résumé Cenator

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.