Face aux islamistes, l’État se dit impuissant et juridiquement désarmé !

4 février 2020 - par

Résultat de recherche d'images pour "dessin castaner et l'islam""

L’effondrement de l’État  semble bel et bien  programmé dans un proche avenir. Face à la radicalisation des agents des services publics, la paralysie de l’exécutif est totale. Comme dans tous les domaines, le gouvernement fait des bilans mais n’agit pas. Les signalements de radicalisation augmentent mais les mesures énergiques sont inexistantes.

Résultat de recherche d'images pour "dessins castaner et islam""

Quelques  mots suffisent à définir la lutte contre la radicalisation des agents de l’État : « Naïveté, passivité, soumission «  ! Tout empire par peur de la stigmatisation des musulmans.

L’unique centre  de déradicalisation a fermé ses portes au bout de 6 mois. Il était vide !!  Un fiasco absolu.

D’ailleurs, l’État reconnaît son impuissance en rappelant que l’islamisme et la radicalisation ne sont pas des délits.

Comme pour la légitime défense, il faut attendre le passage à l’acte des fanatiques pour avoir le droit de se défendre.

La tuerie au cœur de la préfecture de police, qui a fait quatre morts tombés sous les coups de Mickaël Harpon, un agent radicalisé bien connu mais laissé libre de ses actes, n’a rien changé.

Nous sommes gouvernés par des lâches, complices du naufrage programmé de la République, sous l’effet de plus en plus massif de l’immigration musulmane. Depuis 20 ans, la menace islamiste a été ignorée, minimisée, contestée ou camouflée.

En 2004, le rapport Obin qui dénonçait la dangereuse islamisation de l’école, a été enterré par François Fillon, alors ministre de l’Éducation nationale.

En 2006, quand Philippe de Villiers a écrit  « Les mosquées de Roissy », ce fut un tollé de toute la France bien-pensante pour dénoncer les mensonges de l’auteur.

Mais aujourd’hui, on apprend que parmi les personnels titulaires d’un badge rouge, autorisant l’accès à la zone de sûreté de l’aéroport de Roissy, 140 d’entre elles sont radicalisées, dont 80 qui font l’objet d’un suivi régulier ! Nous avons donc 140 terroristes potentiels accédant à la zone de sûreté de Roissy, mais contre lesquels on ne peut rien faire car nos lois les protègent !!

Et le retrait du badge rouge n’est pas un motif de licenciement ! L’individu écarté de la zone sensible sera affecté en « zone publique » de l’aéroport !

On se demande à quoi servent les signalements des éléments fanatisés, puisque la radicalisation n’est pas un motif de licenciement !

On ne compte plus les radicalisés licenciés et réintégrés sur décision de justice !

Toutes nos lois et nos valeurs républicaines se retournent contre l’État et interdisent toute protection de la société.

Les gouvernements successifs n’ont légiféré que pour faire taire les adversaires de la pensée unique, mais ont été incapables de légiférer contre les terroristes potentiels.

Il est consternant de voir qu’en 2020, alors que le terrorisme islamique a frappé la France dès 1995 avec Khaled Kelkal, l‘État est juridiquement désarmé !

Dans les clubs de sport, les barbus évoluent comme des poissons dans l’eau.

Le premier lieu de radicalisation est aujourd’hui le club de sport, devant les associations, la mosquée et la prison ! (source Figaro) Football, clubs de tir, sports de combat, musculation, attirent les jeunes musulmans et donc les barbus recruteurs.

En 2018, 12,5 % des radicalisés l’ont été par le biais du sport. (Figaro) On peut être fiché « S » et enseigner  un sport aux enfants. L’État refuse de légiférer sévèrement pour protéger la société.

Avec 16 millions de licenciés, le sport est un vivier inépuisable pour les islamistes.

Dans les prisons, à la SNCF et la RATP, le mal est profond, mais la hiérarchie minimise le danger tout en prétendant agir.

Surveillants et aumôniers islamistes, chauffeurs radicalisés, sont sans doute mieux signalés, mais ce n’est pas avec  une charte sur la laïcité qu’on règlera le problème, d’autant plus que dans l’art de la dissimulation, les islamistes sont passés maîtres.

La France fait face à un danger immense, une menace devenue existentielle par la faute de dirigeants aussi lâches qu’irresponsables, qui ont nié les faits, pourtant largement connus mais volontairement mis sous le tapis.

Et ne comptons pas sur Macron et Castaner pour protéger le pays de cette islamisation dévastatrice. Macron n’a cessé d’ouvrir les frontières, battant tous les records en termes de visas et de demandes d’asile accordés. Toutes les administrations, tous les services publics sont noyautés.

Cette destruction programmée de la France est un objectif assumé des mondialistes. Et le seul combat que mène le pouvoir depuis toujours est celui contre les patriotes et les identitaires, classés honteusement dans le camp de l’extrême-droite.

L’islamisme, Macron l’importe et le cultive.

Jacques Guillemain

source:

2 commentaires

  1. Posté par maury le

    La question est: »Est ce que après tant de preuves qu’on livre volontairement notre pays et ses habitants aux couteaux islamiques ,les gens vont se réveiller , juger et condamner: collabos dhimmis et envahisseurs???
    Nous sommes en guerre « AUX ARMES CITOYENS!!!!!!! »

  2. Posté par antoine le

     »Nous sommes gouvernés par des lâches, complices du naufrage programmé de la République, sous l’effet de plus en plus massif de l’immigration musulmane. Depuis 20 ans, la menace islamiste a été ignorée, minimisée, contestée ou camouflée. »
    TOUS les présidents depuis et y compris M. Chirac ont été COMPLICES de l’immigration de masse illégale et de l’insécurité grandissante !
     »La France fait face à un danger immense, une menace devenue existentielle par la faute de dirigeants aussi lâches qu’irresponsables, qui ont nié les faits, pourtant largement connus mais volontairement mis sous le tapis. »
    Tous ces gouvernements successifs ont fait la même chose et ont adopté le même comportement des 3 PETITS SINGES !
    Tous des incapables et surtout des incompétents que nous avons élus … c’est là que ça fait mal !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.