Suisse : Le directeur de l’OFROU plaide pour une redevance kilométrique

Le directeur de l'Office fédéral des routes (OFROU) Jürg Röthlisberger plaide pour la mise en place d'une redevance kilométrique. "Je ne vois rien de plus adapté", affirme-t-il dans une interview avec le quotidien alémanique Blick publiée lundi.

"Les routes et les chemins de fer doivent être financés. Dans le cas des routes, cela se fait principalement par le biais des taxes sur le carburant", explique le directeur. Passer de l'essence et du diesel à la mobilité électrique serait certes bon pour la protection du climat, mais cela réduirait aussi les recettes des taxes sur les carburants de 500 à 600 millions de francs par an, ajoute M. Röthlisberger.

Et de conclure: la Suisse a besoin d'une alternative et une taxe kilométrique serait la solution la plus adaptée.

[...]

Laliberte.ch

Nos remerciements à Patrick Lambert

9 commentaires

  1. Posté par Riton le

    L’Ofrou ne foutait déjà pas grande chose avant d’être transformé en officine idéologique par cette traîtresse et perverse de Sommaruga. Des rappels pour véhicules dangereux aux Etats-Unis ne sont pas pris en compte depuis des dizaines années, et des gens sont condamnés pour excès de vitesse alors que ce sont des accidents liés à des défauts. Exemple 4 ans ferme de pénitiencier sur le dos d’un pauvre type qui vu le choc n’a plus le souvenir de ce qui s’est passé. Et ce peut être n’importe lequel d’entre-nous à qui ceci peut arriver. Rien n’est meilleurs pour gonfler les statistiques sur l’excès de vitesse et pour favoriser leur paresse idéologique. Les accidents comme celui de l’autocar de Sierre se multiplient et les indices de défauts aléatoires qui vont avec. Ces salopes socialistes préfèrent faire condamner, des chauffeuses… dans toute l’Europe. Est-ce que l’Ofrou ne fait pas double emploi avec le BPA ? On devrait boucler cette plaie à l’intelligence. Tous ces fonctionnaires ne foutent plus rien et attendent qu’on rentre dans l’Europe pour adopter toute ses crétineries, même celles qui sont refusées par certains Etats, exemple les feux obligatoire de jour, même pour les anciennes voitures. Cette main-mise idéologique est donc venue bien à propos pour qu’ils puissent continuer à justifier leur place.

    L’IDÉOLOGIE N’A RIEN A FAIRE A L’OFROU, QU’ON FERME CES OFFICINES DEVENUES INUTILES PUISQUE LES FONCTIONNAIRES NE FONT PLUS RIEN ET ATTENDENT QU’ON ENTRE DANS L’EUROPE EN ADOPTANT DE FORCE LEURS LEGISLATIONS TOTALITAIRES, CE QUE LA SOMMARUGA SE DOIT DE LEUR RÉPÉTER A L’ENVI POUR BRISER LE MORAL DES RÉCALCITRANTS.

    Alors que des villes soviétiques comme Calvingrad (Genf) fabriquent des bouchons depuis des années pour justifier un accroissement de la pollution et les sanctions bidon qui vont avec, tout en taisant abstraction de celle qui tombe des avions avec leurs millions de passagers annuels, là ils ferment leurs gueules immédiatement ! Traîtres, menteurs, corrupteurs, assassins voilà L’OFROU QUI SOMBRE DANS L’INUTILITÉ SOUS LA DICTATURES SOMMARUGA.

  2. Posté par Redshank le

     » Encore un nouveau pas en avant de la connerie, mais dites moi, dites moi, jusqu’ou s’arrèteront ils ?  »
    Coluche

  3. Posté par Dominique le

    Comme médecin anesthésiste j’ai été entraîné à ne pas perdre de temps, un politicien lui survit en perdant son temps et en faisant perdre du temps aux autres. Quand un fonctionnaire joue à l’élu, c’est bien pire. Il est grand temps de supprimer des postes de fonctionnaires et de réduire les dépenses de la Confédération.

  4. Posté par leone le

    @aldo
    Vous avez raison, à son clavier la pianiste n’était pas nocive, elle n’aurait jamais du être élue au CF. Parmelin non plus. Le système d’élection à l’exécutif suprême est ainsi fait que les partis n’acceptent que le plus mauvais/inoffensif présenté par leurs opposants soit élu. Raison pour laquelle on peut appeler notre gouvernement médiocratie.

  5. Posté par miranda le

    Le gâchis d’argent en tous domaines servirait réellement à financer l’entretien des routes.
    Mais cela ne peut être calculé que si des citoyens et des gens compétents VONT A LA RECHERCHE DE CE GÂCHIS.

    En France nous avons la cour des comptes qui souligne ces innombrables gâchis, mais le citoyen ordinaire n’en prend pas note et préfère se gâver aux médias bien pensants qui l’innondent de jeux, de pitreries qui le font rire toujours sur le même thème « le sexe à profusion », et les émissions de télé réalité » où ils essaient de s’identifier à des êtres au teint halé à l’allure sportive accomplissant des exploits qu’ils ne peuvent pas même accomplir dans leurs rêves, au fond du lit.

    Alors, la cour des comptes continue de souligner le gâchis annuel, dans l’indifférence de tous.
    Demain, ce n’est pas aux armes citoyens qu’il faudra dire, mais AUX CHIFFRES (du gâchis) CITOYENS.
    VASTE ENTREPRISE comme disait le Gal De Gaulle.

  6. Posté par Hotch le

    Je propose plutôt une campagne de réduction des dépenses : il suffit de virer les fonctionnaires fédéraux inutiles comme ce monsieur.

  7. Posté par aldo le

    Notre bolchévique tata Sommaruga n’aurait jamais du quitter son piano et son job d’analyseuse de boîtes de conserves au service de cette tartuferie de défense bidon des consommateurs. Si elle est là, elle le doit à l’indigence congénitale de toutes les candidates de gauche qui propulse n’importe qui même et surtout au Conseil fédéral.
    Et la règle première des solutions bolchéviques c’est de mélanger les tiroirs et les caisses comme le pratiquent les virtuoses de l’escroquerie pour mieux camoufler leurs vols. Tout ce qui concerne les recettes sur le carburant devrait être intégralement attribué à la route. Cette volonté bolchévique de cacher la réalité des coûts exorbitants du chemin de fer, liés à son utilité partiellement limitée, avec ce type d’astuces a déjà démontré largement sa perversité avec l’assurance maladie Lamal concoctée par la Dreifuss. Ceci pour répondre déjà il y a si longtemps aux exigences de l’Europe bolchévique qui ne voulait pas qu’on puisse établir une comptabilité de l’implication des coûts de l’immigration de masse et de leurs conséquence sur l’assurance maladie et naturellement ceux dus aux milliards du sida, une maladie liée à l’immigration au service des homosexuels et pédophiles locaux qui préféraient avoir leur marchandise sur place quitte à faire payer leurs vices à l’ensemble des contribuables. Alors avec la loi contre l’homophobie, on voit exactement où ça nous mène en terme d’abus caractérisés et potentiels.

  8. Posté par Zola le

    encore des taxes… l’OFROU a perdu une belle occasion de se taire !! …comme par hasard ce sont des fonctionnaires qui le propose: ignobles.

  9. Posté par antoine le

    NON à une taxe supplémentaire complètement inadéquate et extrêmement contraignante pour les usagers !
    A force de promouvoir des solutions soit disant  »écologiques » (les voitures électriques ne sont PAS écologiques).
    L’énergie grise pour les produire est quasi identique aux autres voitures.
    L’énergie électrique est produite à partir d’énergies primaires !! (Charbon, gaz, nucléaire, etc …) il y a aussi l’énergie hydraulique, l’éolien et le solaire.
    Le recyclage des batteries doit encore faire ses preuves ! Coûteux en énergie et dangereux !
    Le lithium (qui n’est PAS un élément rare) est très réactif et brûle très facilement !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.