Genève attire des frontaliers de plus en plus éloignés

Côté pile, le salaire triple. Côté face, le logement est hors de prix

Les personnes attirées vers le Grand Genève proviennent de régions de plus en plus éloignées. En 2019, sur les 15'728 nouveaux titulaires d'un permis frontalier (permis G), 17% venaient de départements français autres que l’Ain ou la Haute-Savoie, selon l’Office cantonal de la statistique. Cet effectif est historiquement élevé, même s'il est inférieur de 12% à celui de 2018. Quant au nombre de frontaliers actifs, il s’est établi à un peu plus de 85'000 en septembre dernier.

[...]

Ce classement devrait encore varier avec la mise en service du Léman Express (LEX), qui facilite notamment la liaison entre Genève et Thonon, deuxième ville du Département de Haute-Savoie. 

[...]

Tdg.ch

2 commentaires

  1. Posté par M855A1 le

    Les suisses (sans majuscule) que nous sommes, étant d’une naïveté telle que nous nous tirons une balle dans le pied au quotidien et cela commence par les urnes. Nous votons pour des incompétents et des corrompus, puis nous sommes les victimes du dumping salarial, d’une concurrence inacceptable et on réussit encore à perdre non seulement nos droits, mais également nos libertés. Pathétique…

  2. Posté par Christian Hofer le

    Et après les mêmes politiciens de gauche à Genève vont vous pondre des lois anti-pollution. C’est le comble de l’hypocrisie.

    Culpabiliser les Suisses après avoir milité pour l’immigration de masse. Voilà par quoi nous sommes dirigés en Suisse.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.