De l’air frais pour les personnes âgées, de bons matelas pour les criminels, Action Climat en roue libre

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

De l'air frais pour les personnes âgées, de bons matelas pour les criminels, Action Climat en roue libre.

Dans mon billet de dimanche dernier, j'avais évoqué le programme d'action des activistes du climat vaudois, précisant que je reviendrais sur le sujet. Il serait en effet dommage de louper la moindre miette de ce texte qui a pour base les discussions menées par la première Grande Assemblée Citoyenne du Climat. Ces assises ont réuni 90 personnes âgées de 14 à 75 ans, lesquelles étaient accompagnées par des membres du collectif, ceci le 03 mai 2019 à Lausanne. Evidemment, les sceptiques objecteront qu'une centaine de citoyens, c'est peut-être un peu peu pour imposer leur vision à tout le canton mais à cœur vaillant, rien d'impossible. La mise en œuvre du programme doit être menée selon l'ordre de priorités suivant : 1. Monde des affaires (secteurs primaire, secondaire et tertiaire) et l’État 2. Collectivités civiles / Habitat collectif 1. Individus / Habitat individuel. (Non, ce n'est pas une faute de frappe, cela figure tel quel dans le document).

Il faudra sans doute légèrement forcer au début, tout le monde n'étant pas forcément acquis aux toilettes sèches mais l'Etat sera chargé de représenter adéquatement les attentes des générations futures et le bien commun dans leurs décisions et actions et montrer la voie à toute la société sur le type de comportement à adopter. On peut constater que les activistes du climat prétendent porter les attentes des générations futures. Manifestement, ces jeunes gens ne se prennent pas pour la queue de la poire. Poursuivons avec la mise en place d'un Service Civil Climatique qui concernerait :

"i Jeunes volontaires (pourrait se faire en place de l’armée) ii. Sabbat pour employé.e·s (avec garantie de garder leur travail) iii. Jours ou semaines obligatoires (ou fortement conseillé) dans les entreprises iv. Toutes les personnes au chômage, RI, AI, migrantes, sans-papiers motivées à participer."

Cette population aurait notamment pour tâche de "développer et mettre en place des systèmes d’isolation et de “air conditionné” durables pour les personnes âgées afin de survivre l’été (et d’éviter la mise en place d’air conditionné classique)". Merci à la jeunesse de penser à nos aînés et de leur proposer des moyens de survivre l'été. Cela dit, dans une optique de décroissance, une réduction de la durée de vie par canicule pourrait constituer un moyen de limiter l'impact de la population sur le climat. Peut-être ce point sera-t-il évoqué dans une prochaine version du programme.

Il faudra aussi "garantir le bon sommeil de la population afin de générer plus de compassion, moins d’agression, etc". L'idée peut surprendre, venant d'un bord politique qui se refuse à admettre que la violence augmente dans notre société mais il est vrai que les agressions, les brigandages, les viols, les coups de couteaux sont souvent le fait de personnes irritées par un manque de sommeil prolongé. A ce propos, on pourrait améliorer la qualité de la literie dans les cellules afin d'amener les détenus à plus de compassion. Le canton de Genève, toujours prêt à tenter des expériences hasardeuses voire dangereuses dans le domaine de la détention pourrait conclure un partenariat public-privé avec la maison Bico et ses matelas garantissant un sommeil sain et profond. Les activistes du climat devraient en parler à Pierre Maudet, le sujet des peines et mesures l'intéressent vivement ces temps-ci.

Revenons aux personnes âgées à qui on propose de survivre l'été. La santé n'est pas négligée dans le programme. "Le système de santé cantonal doit respecter les limites planétaires, favoriser le bien-être à long terme et la résilience de l’humanité". Au cas où Rebecca Ruiz, directrice du Département de la Santé et de l'Action sociale aurait envie de faire venir des médicaments de lointaines galaxies. Non, il faut respecter les limites planétaires.

Les activistes du climat sont également inquiets quant aux catastrophes naturelles. Ils imaginent que les éoliennes pourraient lutter contre les tempêtes en atténuant les vents forts au sol. Lumineux ! Il faut d'urgence proposer cette solution aux populations exposées aux tornades. Un bon mur d'éoliennes sur le littoral et hop, plus de dégâts. Là encore, certains experts pourraient envisager l'hypothèse inverse, à savoir que les vents forts emportent les éoliennes mais l'important, c'est d'y croire.

Le programme recèle bien d'autres bonnes idées qui feront l'objet de prochains billets. En attendant, c'est aux rédacteurs de ce tissus d'absurdités que les Verts ont apporté leur soutien dans le cadre de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois. Et ce sont ces mêmes rédacteurs qui mettent le monde médiatique en transe.

Yvan Perrin 28.1.2020

5 commentaires

  1. Posté par Julie Rochat le

    Merci cher Monsieur Perrin pour cette franche rigolade, merci! Profiter de rire et de bien vivre avant de pleurer si toutes ces inepties deviennent réalité…. Comme l’a dit Einstein « Deux choses sont infinies, l’univers et la bêtise humaine mais je n’ai pas encore acquis la certitude absolue en ce qui concerne l’univers ». Cela se confirme chaque jour…..

  2. Posté par Matelot le

    Merci monsieur Perrin, pour cet éclairage. Après avoir lu votre texte je me suis demandé où ces olibrius ont bien pu trouver et pondre de telles absurdités.
    L’idée m’est venue que ce groupe, tout en fumant joints sur joints, a regardé un film de propagande soviétique des années cinquante. Euréka ont ils bêlé, on a trouvé notre programme.
    Blague à part, c’est totalement affligeant de lire de inepties pareilles en 2020…Et bonjour le totalitarisme de ces illuminés.

  3. Posté par Mady le

    Encore une fois merci beaucoup Monsieur Perrin pour votre éclairage. Comme toujours j’apprécie !!!!

  4. Posté par Laurent W le

    Hilarant. Merci M. Perrin.

  5. Posté par antoine le

     »Les activistes du climat sont également inquiets quant aux catastrophes naturelles. Ils imaginent que les éoliennes pourraient lutter contre les tempêtes en atténuant les vents forts au sol »
    Pour votre information, une éolienne est arrêtée au dessus d’une vitesse de 25m/s environ (env. 90km/h)
    https://www.suisse-eole.ch/fr/energie-eolienne/faq/a-partir-de-quelle-vitesse-du-vent-une-eolienne-tourne-t-elle-8/
    Donc ceux qui parlent SANS savoir devraient retourner sur les bancs de l’école au lieu de faire la grève du climat !
     »En attendant, c’est aux rédacteurs de ce tissus d’absurdités que les Verts ont apporté leur soutien dans le cadre de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois »
    Ces absurdités vont être propagées par des politicards incultes et les braves citoyens vont être encore une fois roulés dans la farine !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.