Coronavirus : plusieurs villes chinoises en quarantaine, les images de victimes affluent

post_thumb_default

 

Alors que le coronavirus 2019 n-CoV continue à se propager en Chine, avec un bilan s'alourdissant d'heures en heures (41 morts et 1400 contaminés au 25 janvier), des images de la ville de Wuhan – épicentre de l'épidémie – placée en quarantaine, ont émergé sur les réseaux sociaux.

#China's #Wuhan city, with a population of 11 million, has now turned into a ghost town.#coronovirus#koronaviruspic.twitter.com/R42dgwDsMc

— Joe Black (@JoeB14ck) January 25, 2020

Sur cette vidéo, on peut par exemple voir un homme portant un masque allongé sur le sol, visiblement inanimé. Au bout de quelques secondes, un autre homme en combinaison blanche arrive pour lui porter assistance.

Some videos from Chinese Wuhan pic.twitter.com/GtYHxpmByd

— Razumov Egor 叶博士 (@razumov_egor) 23 janvier 2020

D’après un montage diffusé par Epoch Times, journal diffusant en chinois basé à New York, ces scènes se sont répétées dans toute la ville, des personnes au sol étant ramassées au milieu de la rue par des hommes vêtus de blanc afin d'être transportées dans les hôpitaux.

📌#武漢 瀰漫恐怖氣息 有 #肺炎 病人直接倒地

💐 歡迎訂閱大紀元:
Telegram:https://t.co/1svVry83hZ
Youtube: https://t.co/DzKmQ8WTNy
中國新聞推特:https://t.co/XNKIm2e1I3pic.twitter.com/xXXMKUUJ14

— 大紀元新聞網 (@dajiyuan) 24 janvier 2020

Des milliers de personnes se sont rapidement massées dans les cliniques et les hôpitaux.

武漢最新疫情通報! #此武漢肺炎可從眼膜傳播#要戴護目鏡 中國武漢病毒實驗室流出的生化戰劑果然厲害

我的天,这么多人,这没病也会成有病了,现在医院是主要的传染源,知道啥是传染源不? pic.twitter.com/CsQ5hgM9Nu

— Cheng Kaifu (@Taihoku1895) 23 janvier 2020

武漢醫院已爆炸…周圍省市馬上要淪陷 pic.twitter.com/zHrvWIWC1G

— 剿匪學院 (@laichinan) 22 janvier 2020

Des gardes étaient postés devant la gare de Wuhan, empêchant ainsi les résidents de quitter la ville.

Pictures and videos of Wuhan city in lockdown are circulating on internet in China. People of Wuhan are making sacrifices. No matter how all this happened, I want to express my sympathy and salute to them. pic.twitter.com/8iQWj0RQvd

— Hu Xijin 胡锡进 (@HuXijin_GT) 23 janvier 2020

De nombreux voyageurs ont été pris au dépourvu par l’épidémie, se retrouvant à errer dans les gares, comme le montrent ces images captées par l’agence Ruptly.

En plein réveillon du Nouvel An chinois, 135 membres du personnel des hôpitaux de Shanghai ont pris le départ pour Wuhan, selon des images de la télévision publique chinoise. La scène, abondamment relayée, a provoqué une vague d’émotion sur les réseaux sociaux chinois. Enfin, une personne a partagé sur Twitter ce qu’il décrit être un homme venu de Wuhan, sortant de l’aéroport de Shanghai à bord d’une cage de quarantaine.

My cousin in Shanghai sent me this video. Apparently this happened today: a traveller with high fever from Wuhan went straight into a quarantine cage.#WuhanCoronaviruspic.twitter.com/NtFoeHpRTn

— Adam Ni (@adam_ni) 23 janvier 2020

Le président chinois, Xi Jinping, a averti ce 25 janvier que la Chine faisait face à une situation «grave» car l'épidémie de pneumonie virale «s'accélère», atteignant l'Europe (par la France), l'Australie et les Etats-Unis, malgré le renforcement des mesures prises pour tenter d'enrayer sa propagation.

A compter du 27 janvier, les agences de voyages chinoises ne pourront plus vendre de réservations d'hôtels ni de séjours à des groupes, a annoncé la chaîne de télévision CCTV. Si aucun patient n’est encore mort en dehors de Chine, le professeur français Yazdan Yazdanpanah, expert auprès de l'OMS et qui a pris en charge des patients en France, affirme auprès de l’AFP que «le taux de mortalité pour l'instant est de moins de 5 pour cent».

Lire aussi : Coronavirus chinois : trois cas confirmés en France, les premiers en Europe

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Gérard Guichard le

    Il paraît que cette épidémie pourrait avoir de graves conséquences pour l’économie chinoise, laquelle n’est déjà pas si bien portante ces temps derniers…

  2. Posté par Jean-Francois Morf le

    Le nouveau virus résiste-t-il à la descente dans la nappe phréatique, suivit du pompage et ré-injection dans le réseau d’eau « potable »?
    A ma connaissance, un virus ne peut pas être ex-filtré…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.