Des quartiers «islamistes» aux portes de la Suisse

Nous en parlions déjà ici. Le 20Minutes romand diffuse l'information avec 2 jours de retard sur notre blog.

Evidemment, ne comptez pas sur cette presse pour remettre en question l'idéologie de gauche responsable de cette situation via "son multiculturalisme enrichissant".

 


D'après un document des services de renseignement intérieur, 150 quartiers sont «tenus» par les islamistes en France. Et plusieurs se trouvent dans les départements frontaliers.

Si les banlieues des grandes villes comme Lyon, Paris ou Marseille figurent sur cette carte, il est intéressant de noter que des zones plus inattendues sont aussi identifiées. Le journal dominical cite notamment les départements frontaliers de la Suisse romande que sont la Haute-Savoie et l'Ain. Ainsi Annemasse, dans la banlieue genevoise, ou Oyonnax, mais aussi Bourg-en-Bresse sont dans le viseur des autorités.

[...]

20min.ch

 

 

 

2 commentaires

  1. Posté par farjon thierry le

    Et on a le CEVA pour faciliter le déploiement de l’islamisme a Genève… Chouette… J’y suis plus… Heureusement! J’habite le plus gros cul de sac de Suisse… Le Valais, loin de tout ce bordel!

  2. Posté par Bussy le

    En Suisse, on n’a peut-être pas encore les quartiers mais les islamistes sont bien là, suffit de voir le nombre de plus en plus important de femmes voilées à Genève.
    Mais les veaux et leurs élites islamo-collabos ne voient toujours pas le poison mortel envahir silencieusement la place….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.