Une enquête au Guatemala remet en cause le jugement du Tribunal fédéral dans l’affaire Sperisen

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Une enquête au Guatemala remet en cause le jugement du Tribunal fédéral dans l’affaire Sperisen

 

Les avocats d’Erwin Sperisen ont demandé une révision du jugement émis par le Tribunal fédéral, qui avait pris sa décision sur la  base du rapport fourni par son membre Laura Jacquemoud-Rossari, elle-même liée au clan Bertossa. C’est ce que révèle Alex Baur dans le dernier numéro de la Weltwoche. En effet, une enquête faite au Guatemala a démontré que les témoins à charge dans cette affaire ont été mis sous pression, ce qui augmente les chances de la défense.

 

 

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2020-3/inland/sperisen-kampft-weiter-die-weltwoche-ausgabe-3-2020.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Ce jugement kafkaesque ne peut être expliqué que par une fatale dynamique politique à Genève. Après que le procureur Yves Bertossa eut laissé croupir Sperisen, avec l’accord des tribunaux, pendant plus de cinq ans en détention provisoire, un acquittement aurait été une catastrophe pour toute la justice genevoise. En collaboration étroite avec l’organisation non-gouvernementale Trial, dont son père avait été le co-fondateur, Bertossa voulait donner aux Guatémaltèques une leçon en fait de justice. En cas d’acquittement, on aurait dû payer au triple père de famille Sperisen, qui est depuis longtemps considéré dans sa patrie comme une victime de la justice, des dommages-intérêts se chiffrant en millions de francs.

 

Claude Haenggli, 21.1.2020

 

 

Un commentaire

  1. Posté par Nicolas le

    Papa Bertossa s’est planté avec Mikhaïlov, bébé Bertossa ne peut pas se permettre d’être humilié à son tour, la famille ne s’en remettrait pas. Erwin Sperisen paie pour la connerie du clan en attendant la facture finale qui sera présentée aux contribuables. Typiquement socialiste.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.