Les chemins de fer allemands veulent mettre des « réfugiés » aux commandes de leurs locomotives

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Les chemins de fer allemands veulent mettre des « réfugiés » aux commandes de leurs locomotives

La Deutsche Bundesbahn, qui manque cruellement de conducteurs de locomotives (peut-être parce qu’ils préfèrent travailler en Suisse) a mis en route un programme qui lui coûtera plus d’un million d’euros et qui consiste à mettre aux commandes de ses locomotives des « réfugiés » qui seront formés à la va-vite, tout en leur apprenant l’allemand. Un premier projet pilote est déjà entré dans sa deuxième phase de réalisation à Mannheim pour 15 d’entre eux, âgés de 22 à 36 ans. La plupart proviennent de Syrie ou d’autres pays musulmans, comme la Tunisie et le Maroc. Cela a inspiré un commentaire satirique à journalistenwatch.com, l'observatoire allemand du journalisme.

 

https://www.journalistenwatch.com/2020/01/18/db2020-wenn-lokfuehrer/

 

Traduction (Claude Haenggli) : Beaucoup de gens font de leur violon d’Ingres leur métier, a certainement pensé la Deutsche Bahn, qui essaie de compenser son déficit chronique de conducteurs de locomotives avec des touristes de l’asile. Qui en effet serait mieux qualifié pour cela que ce groupe de personnes, qui ont déjà effectué beaucoup de kilomètres en train avec ou sans billet et qui se sentent comme chez eux dans les bousculades et les cohues des gares, ainsi que le long des voies ferrées?

 

Claude Haenggli, 20.1.2020

 

9 commentaires

  1. Posté par Patrick Leger le

    Bonjour, en tant qu’ancien conducteur , j’en est froid dans le dos. Vraiment un crime pour cette belle profession.

  2. Posté par dufour le

    nenete. importe.quoi.ou.son.les.fiere.allemants

  3. Posté par migrateur le

    un tres bel exemple de solutions pour contrer la CGT
    D AUTRE PART la preuve que les conducteurs francais n ont ni besoin de formation ni de prime de pénibilité ??
    ou alors c est avouer que le francais est tellement bete , qu il n est pas capable d apprendre ce que d autres sont capables de faire en 6 mois
    quand on pense que la moyenne des retards de tout les trains cumulés au japon est de moins d une minute !!!!

  4. Posté par Esvan le

    Bonjour, pouvez-vous éviter de mettre une image de TGV duplex SNCF quand vous parler d’une autre compagnie ferroviaire, au moins sur des sujets tendus. Car les lecteurs de vos articles ne sont souvent pas bien le secteur du ferroviaire. En effet confusion entre SNCF et DB est possible. Merci de votre compréhension.
    Esvan

  5. Posté par Léo C le

    Il ne reste plus qu’à trouver le bâtiment, la structure ou simplement la gare fermée, en « oubliant » de s’arrêter, sur lesquels ils iront dérailler et se jeter à vive allure.

    De toutes façons ils seront déséquilibrés.

  6. Posté par bonardo le

    Super idée un apprentissage de 6 mois afin de conduire des trains ,cela devient la mode comme en cuisine en boucherie des apprentissages rapides de 3 à 6 mois mais malheureusement le résultat est sans appels.
    Finalement pourquoi entreprendre un apprentissage de 3 voir 4 ans , et pour certaines personnes entre 3 et 6 mois cela suffit ? Il a vraiment un problème un gros problème non ?

  7. Posté par Sergio le

    Avant ils tombaient du cocotier directement dans la Mercedes du fait qu’ils avaient un vague cousin qui était cuisinier chez leur président. Maintenant, on les prélève en méditerranée pour les mettre aux commandes d’un train ou d’un avion. À mon avis, on multiplie les risques.

  8. Posté par OneShot le

    Ce qui évitera d’augmenter les salaires afin de rendre la profession attractive pour les autochtones. Comme d’habitude avec l’immigration.

  9. Posté par Maurice le

    De vrais kamikazes, ces chemins de fer allemand…
    Avec des Syriens, qui ne peuvent être que des déserteurs ou des djihadistes, et des Maghrébins, dont le taux de terroristes est impressionnant, ils seront bien servi !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.