Belgique : Une bande de jeunes sème la terreur dans le village de Haacht

Depuis des mois, une bande de jeunes sème la terreur à Tildonk, une section de la commune de Haacht, dans le Brabant flamand. Une mère et sa fille témoignent de l’enfer que vivent les habitants du village dans les colonnes de Het Laatste Nieuws. “Les parents n’osent plus laisser leurs enfants dans la rue”, explique Marie, la mère de la jeune Sofie (prénoms d’emprunt).

 

 

Ils maltraitent également régulièrement les animaux du quartier et leur tirent dessus avec des pistolets à plomb. “Selon un ami, ils ont maintenant aussi de vraies armes à feu”, craint Sofie.

“Il y a quelques mois, ils sont entrés par effraction dans une école voisine pour tout détruire. Les dégâts ont été estimés à 30.000 euros”, ajoute-t-elle.

[...]

7sur7.be

2 commentaires

  1. Posté par antoine le

    Que fait la police ? Ils laissent faire, c’est délicat et ils sont  »aux ordres »
    Que font les juges ? C’est compliqué et délicat, on ne peut pas les condamnés sévèrement, ils n’ont pas les codes …
    Bla bla politique !
    Lorsque l’état baisse les bras et refusent d’utiliser son droit régalien, nous, le peuple on l’utilisera pour nous défendre !

  2. Posté par Léo C le

    Encore une fois, comme je l’ai si souvent répété sur ces pages, en Corse cela ne s’envisagerait même pas.

    Cette vermine sait trop ce qu’elle risque. Surtout que personne n’y trouve à redire. C’est ainsi établi.

    Comme quoi, lorsque on veut…. Encore une fois.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.