Ville de Genève : 250 panneaux de signalisation féminisés

post_thumb_default

La Ville de Genève passe de la parole aux actes et, pour accroître la visibilité des femmes dans l’espace public, change 250 panneaux signalant des passages pour piétons. En accord avec l'office cantonal des transports, une déclinaison de six pictogrammes féminisés couvrira désormais la moitié des panneaux où étaient représentés des personnages masculins.

Durant son année de Mairie, Sandrine Salerno met en place une série de projets sur le thème de l'égalité et de la diversité. Par le biais des panneaux signalant des passages pour piétons, elle invite à la parité dans l'environnement urbain. En lien avec le plan d'action municipal contre le sexisme et le harcèlement dans l'espace public, le remplacement de 250 panneaux - sur les 500 existants - a pour objectifs d'augmenter la visibilité des femmes dans la ville et de questionner les représentations des personnes légitimes à y évoluer. La signalétique routière étant très majoritairement masculine sous prétexte de neutralité, cette action est clé pour initier une réflexion sur la présence des femmes dans l'espace public.

Genève, ville pionnière

En adaptant la silhouette des panneaux et en modifiant de manière permanente sa signalisation routière pour y faire apparaitre des femmes, la Ville de Genève, en collaboration avec le Département des Infrastructures de l'Etat de Genève, réalise un projet pionnier. Parmi tous les signaux existants, seuls les panneaux non prescriptifs peuvent actuellement être modifiés. C'est ainsi le signal «emplacement d'un passage pour piétons» qui a été choisi puisqu'il est l'un des rares panneaux uniquement informatifs comportant un personnage.

Au niveau du visuel, pour éviter de faire passer un message stéréotypé, ces panneaux se déclinent en six versions avec, entre autres, une femme enceinte, une personne âgée et un couple de femmes. Ces nouveaux panneaux sont visibles sur les deux rives et dans tous les quartiers de la commune. Madame Salerno souhaite également inviter les autres communes genevoises à utiliser les visuels développés par la Ville.

Un projet pour augmenter la visibilité des femmes

Ce projet de féminisation de panneaux routiers s'inscrit dans le cadre de la politique de promotion de l'égalité entre femmes et hommes et contre les discriminations LGBTIQ de la Ville de Genève. Il a pour but d'agir sur l'environnement urbain de manière à favoriser le sentiment de légitimité de chacun et chacune dans l'espace public.

Historiquement, l'espace public a été pensé par et pour les hommes. Or, comme le souligne Sandrine Salerno, «l'omniprésence des représentations masculines stéréotypées dans l'espace public, notamment à travers les panneaux de signalisation, vient renforcer l'idée que certain-e-s, en particulier les femmes mais aussi les minorités, y sont moins à leur place que d'autres.»

Une position partagée par Serge Dal Busco, conseiller d'Etat chargé du département des infrastructures: «L'initiative de la Ville va dans le sens d'un nécessaire changement des mentalités en matière d'égalité dans tous les aspects de notre société; faire apparaître la mixité sur des panneaux officiels n'est pas anodin, c'est une contribution concrète, visible et pertinente à l'action globale en faveur de l'égalité». En repensant la manière dont la ville est aménagée et les messages visuels qui y sont véhiculés, les autorités municipales et cantonales souhaitent rendre la cité plus accueillante et inclusive pour tous et toutes.

Ville-geneve.ch

Nos remerciements à Patrick Payerpacher

 

11 commentaires

  1. Posté par Marc le

    @Antoine, ces gens idéologisées ont le vent en poupe et se permettent tout et n’importe quoi, ils sont protégés par le système mis en place au forceps et avec l’aide de milliard. Les juges sont devenu des pantins, les flics, les authorités sont sous pression par leurs hiérarchie pour assurer la continuité de la nouvelle idéologie mondialiste à la sauce Soros. Triste, mais quand même les hommes se tirent une balle dans la jambe en aidant les féministes à gravir les échelons politique ou privé, on est bon pour ce genre d’inepties pour des années a venir.
    Je continuerai à supporter les partis patriotes même si le danger nous guette, aujourd’hui on peut encode dire qu’on est Suisse, dans 5 ans ce sera certainement interdit, criminel et poursuivi en justice.

  2. Posté par Alynia1 le

    Les Genevois puent avec leurs idées pourries.. Je pense qu’il y avait d’autres priorités, mais Genève se la pète comme d’habitude.

  3. Posté par Non binaire le

    Et qui vous dit que c’était des hommes sur les panneaux ? Faudrait pas confondre identité de genre et expression genre sinon on mal barré !

  4. Posté par Marc le

    Je me réjoui de voir le nouveau panneau féministe « Travaux » le gars avec une pelle, ce sera un gars en jupe avec une pelle ? Le « gars » (LGBT) sera encore noir ?
    Quelle prise de tête…

  5. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    La dictature féministe en ordre de marche… laborieux et ridicule !

  6. Posté par Christian Hofer le

    Mon smiley n’est étrangement pas passé dans mon message.

    « La subtilité ce sont les droits d’auteurs qui doivent être payés ; ) »

  7. Posté par Christian Hofer le

    @ Marie-France

    La subtilité ce sont les droits d’auteurs qui doivent être payés 😉

    On compose avec les photos gratuites et il n’y en a malheureusement pas qui traitent de panneaux genevois féminisés.

  8. Posté par Yolande C.H. le

    Avec Salerno, descendons au niveau primaire: ces nouveaux pictogrammes censés rendre visible la diversité, de quelle couleur sont-ils? Je ne me sens pas représentée !

  9. Posté par Marie-France le

    Il semble que la photo ne corresponde guère au sujet de l’article ??? Une erreur certainement..à moins qu’il y ait une subtilité qui m’échappe…
    Quant au sujet lui-même, bien compris même sans photo adéquate… il est vrai que des panneaux où ne figurent que des silhouettes masculines pour signaler un passage réservé aux seuls piétons peut laisser penser , à des cerveaux peu développés ou a des esprits tordus, que ces passages ne sont réservés qu’aux hommes et en plus des hommes valides !!! Mais comment faisions-nous jusqu’à présent ?? La bêtise , décidément n’a plus de limite..

  10. Posté par antoine le

    Du GRAND n’importe quoi pour jeter l’argent par les fenêtres et pour pouvoir imposer de nouvelles TAXES !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.