Kimia Alizadeh, seule femme médaillée olympique d’Iran, quitte son pays et dénonce le port du voile

La sportive n'en peut plus de l’«hypocrisie» d’un système qui, selon elle, utilise ses sportives à des fins politiques et ne fait que les «humilier».

«Je commence par bonjour, au revoir, ou condoléances?», a écrit la championne sur son compte Instagram, au moment où le pays est sous le choc de la catastrophe aérienne du Boeing 737 d’Ukraine International Airlines ―abattu mercredi à Téhéran par un tir de missile― dans laquelle ont péri 176 personnes, en majorité iraniennes et canadiennes.

La sportive déroule une charge au vitriol contre les autorités de la République islamique.

«Je fais partie des millions de femmes opprimées en Iran avec qui ils jouent depuis des années», dit-elle.

«J’ai porté tout ce qu’ils m’ont dit de porter», ajoute celle qui a décroché le bronze aux JO de Rio en 2016, en faisant allusion au voile islamique, obligatoire pour toutes les femmes dans l’espace public en Iran, et notamment dans le sport.

«J’ai répété tout ce qu’ils m’ont ordonné de dire» et eux, ils «ont mis mes médailles au crédit du respect du voile obligatoire», poursuit-elle, «aucune de nous n’a d’importance pour eux».

[...]

Quebec.huffingtonpost.ca

3 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Paf ! Un bon coup de pied au cul des mollahs.

  2. Posté par JeanPaul le

    Charles Gave a comparé l’islam au nazisme. Au vu de ce qui se produit quotidiennement en Iran et ailleurs dans les pays islamiques (islamistes ??), il est évident qu’il avait parfaitement raison. Il est temps d’arrêter de cacher le caca du chat sous le tapis, même d’Orient. Bravo à vous Madame, qui avez eu le courage de quitter cette république islamique complètement malsaine, qui se couvre de ridicule chaque jour.

  3. Posté par antoine le

    Cela ressemble à deux gouttes d’eau de l’utilisation du sport sous le régime communiste de Pays de l’Est …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.