France Inter fait dans la provocation christianophobe : « Jésus est pédé »

"Un juge brésilien interdit "La première tentation du Christ", une fiction où Jésus semble entretenir une relation homosexuelle. Heureusement qu'en France les cathos sont beaucoup plus ouverts !"

 

 

 

Franceinter.fr

5 commentaires

  1. Posté par TERROIR Marianne le

    Franchement, si nous sommes pour la Liberté d’expression, il faut accepter que certains crachent sur TOUTES les Religions ..Si tu n’es pas croyant tu t’en fous, si tu es croyant tu pardonnes..Rappellez- vous les caricatures de Mahomet ( Mohammad )..qui se sont terminées par l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo..😖😡

  2. Posté par Sophie le

    Je T’aimeee Sauveur Jésus Christ et je ne Te remercierais jamais assez 🙏

  3. Posté par Vautrin le

    Je ne suis qu’agnostique, mais je trouve que ce phasme décérébré à guitare (et trottinette, j’en fais le pari) blasphème en vain, avec tout le culot d’un fils de pute embusqué qui sait qu’il ne risque rien. Qu’il/elle s’avise de clamer : « Mahomet est pédé ! » et il verra ce qu’il en coûte. C’est une pauvre limace qui ne mérite même pas la peine de s’intéresser à ses âneries. Une grosse baffe et ses cervicales se mettent en rideau, et ça ose ouvrir sa gueule : monde décadent.

  4. Posté par Ahmed EZIDINE le

    On ne se moque pas impunément d’un symbole. Jésus est suivi par les milliards des chrétiens et de musulmans…

  5. Posté par Christian Hofer le

    Observez la manipulation « Heureusement qu’en France les cathos sont beaucoup plus ouverts ! »

    Si vous dites quoi que ce soit, vous êtes qualifiés d’intolérants, vous êtes sommés d’accepter la provocation selon leurs normes. Par extension, les gauchistes peuvent tout se permettre sous couvert de dicter ce qui est bien ou mal, ce qui est synonyme de liberté ou intolérable.

    Tant que ces individus nous dicteront nos libertés, nous ne pourrons pas protéger notre identité.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.