« Le Loup et l’Agneau citoyen »

Frank Leutenegger
Journaliste, retraité RTS,  www.swissguns.ch

 

"La démocratie, c'est deux loups et un agneau votant ce qu'il y aura au diner. La liberté, c'est un agneau bien armé qui conteste le scrutin".

Benjamin Franklin

 

Le dernier livre de Bernard Wicht est - comme toujours - passionnant. Cette fois, il est encore plus terrifiant que le précédent. Le privat-docent de l'Université  de Lausanne explique que son nouveau livre est la suite logique de "Citoyen-soldat 2.0".

Mais la situation qu'il décrit est bien plus préoccupante que le contexte du "citoyen-soldat", dans lequel on imaginait encore un rapport de confiance entre l'Etat et le peuple. Bernard Wicht montre cette nouvelle aristocratie du crime ou du djihad, qui transforme l'occident en zone de guerre - une guerre dont personne ne veut admettre l'existence, mais qui  a déjà fait des milliers de victimes dans le monde (plus de 150'000 selon la plupart des estimations). Le terme d'aristocratie, quand on parle de criminels, choque le lecteur, mais l'auteur rappelle que le dernier exemple d'aristocratie criminelle est bien connu. Il s'agit des Waffen SS de la 2e guerre mondiale.

 

Aujourd'hui - outre les djihadistes islamistes-  ce sont des bandes criminelles qui ont perdu tout respect pour une société en pleine déliquescence et la zone de guerre, c'est la ville et sa banlieue. Plus effrayant encore: Bernard Wicht montre comment les forces de l'ordre tendent à devenir elles-mêmes des aristocraties de ce genre. Les derniers événements en France en sont l'illustration.

 

Le terrorisme et la criminalité ne peuvent pas détruire la démocratie, mais l'Etat le peut. Depuis le début de la spirale infernale dans laquelle nous nous trouvons, la réponse de tous les gouvernements occidentaux a été de limiter la liberté et l'accès aux armes des citoyens… pas des criminels

 

A la fin de son livre l'auteur se penche sur la situation en Suisse. Il a sans doute écrit ses lignes au printemps dernier, car aujourd'hui, tout semble montrer que nous sommes en train de rejoindre nos voisins français ou allemands. Quelques exemples: Tentative de viol d'une femme chez elle, à Bienne, agression d'une femme handicapée dans un train dans le canton de Zurich, agressions et incivilités à Genève. Le syndrome lyonnais frappe déjà chez nous.

 

Pour résumer: déliquescence de la société occidentale et des ses valeurs,  remplacement chez certains de ces valeurs par une sorte de barbarie moderne, militarisation des criminels,  instauration d'un Etat policier.

 

Et la conclusion ? Bernard Wicht ne peut évidemment pas la formuler. Mais le lecteur averti aura compris: il faut se préparer à prendre les choses en mains, en toute illégalité. Une décision qui sera difficile pour la plupart d'entre nous, jusqu'ici respectueux des lois, piliers même de la société. Mais celle-ci (la société) risque de disparaître prochainement.

 

F.A.L. décembre 2019

 

Bernard Wicht. "Les loups et l'Agneau citoyen- Editions Astrée Paris, 12€en France, 15 fr. (+port en Suisse)

https://simplestupide.com/produit/bernard-wicht-le-loup-et-lagneau-citoyen/

 

Un commentaire

  1. Posté par Caturix le

    Bonjour Monsieur Leutenegger,
    Suite à votre article, j’ai acheté le livre via le lien que vous mentionnez. Depuis, c’est silence radio. Le livre n’est jamais arrivé. Pourriez-vous m’aider?
    Merci d’avance.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.