Allemagne. Surveillance d’Internet : la ministre socialiste de la justice prévoit la divulgation des mots de passe des individus de droite suspectés de « haine »

Ni les extrémistes de gauche, ni les islamistes ne sont visés par ce projet. Ainsi on sait clairement qui la gauche protège et la confirmation du totalitarisme qu'elle cherche à remettre sur pied depuis de nombreuses années. L'Allemagne est visiblement retombée derrière le rideau de fer.

**********

La ministre fédérale de la Justice, Christine Lambrecht, suit les traces de son collègue du ministère de l'Intérieur, Horst Seehofer (CSU), en matière de surveillance.

Avec son projet de loi "contre l'extrémisme de droite et les crimes haineux", présenté vendredi, la politicienne du SPD ne veut pas seulement renforcer considérablement la loi Netzwerkdurchsetzungsgesetz (NetzDG) [NDLR : loi destinée à sanctionner les fake news et contenus haineux sur les réseaux sociaux] , déjà très controversée.

Elle prévoit également l'obligation pour WhatsApp, Gmail, Facebook, Tinder & Co. de divulguer les données sensibles des suspects tels que les mots de passe ou les adresses IP à chaque policier et à de nombreuses autres autorités de sécurité, parfois sans décision du juge.

[...]

Le ministère de la Justice souligne que les informations à communiquer doivent être "transmises immédiatement et intégralement".

Analyse automatisée

La vaste procédure d'information prévue par la réforme de la loi allemande sur les télémédias (TMG) s'applique également aux données utilisées pour protéger l'accès aux terminaux ou à des installations de stockage physiquement séparées de ceux-ci, par exemple dans le Cloud, indique le document.

L'information souhaitée "peut également être déterminée sur la base d'une adresse de protocole Internet attribuée à un moment donné", pour laquelle les données d'utilisation "peuvent également être évaluées automatiquement".

Le ministère de la Justice justifie cette initiative par "l'utilisation et l'importance croissantes des services de télémédias". Cet élément rendrait la collecte de données pertinentes "d'une importance capitale tant pour les poursuites pénales que pour la sécurité". Jusqu'à présent, le TMG ne disposait pas de règles "concernant les informations basées sur les adresses IP, la requête des mots de passe, la confidentialité des informations" et la forme de la demande. L'obligation pour les fournisseurs de services de télémédias de garder le silence sur de telles demandes est également expressément réglementée. [...]

Le concept du mot de passe n'est pas tout à fait clair, les fournisseurs eux-mêmes ne les enregistrent que sous forme hachée. Toutefois, pour obtenir des informations, "toutes les sources de données internes à l’entreprise doivent être prises en considération".

Le cercle des organismes autorisés pourrait difficilement être plus large. Il couvre toutes les "autorités chargées de la poursuite des infractions pénales ou des délits" et les services de sécurité, l’ensemble des services secrets de l’État fédéral et des Länder, ainsi que l'administration des douanes et les services chargés de lutte contre le travail au noir. En outre, les fournisseurs Internet devraient également divulguer explicitement les données d'inventaire dans la mesure où cela est "nécessaire pour faire respecter les droits de propriété intellectuelle" afin de lutter contre les violations des droits d'auteurs.

[...]

Cercle des parties obligées

Le cercle des parties engagées s'est également considérablement élargi : le terme télémédia englobe les médias sociaux et les blogs, les services de chat, les applications de jeux, les services d'information et les moteurs de recherche, les portails, les boutiques et sites Web privés, les services de messagerie Web, les podcasts et les espaces de rencontres. À cela s’ajoute une clause selon laquelle le fait d’être soi-disant "favorable" à des délits, par exemple sur les réseaux sociaux, doit être à nouveau criminalisé. [...]

Bitkom s'inquiète de cette initiative : "La loi présentée aujourd'hui jette par-dessus bord les valeurs fondamentales qui ont façonné notre coexistence en ligne et hors ligne pendant des décennies", se plaint l'association numérique. [...]

Mots de passe confidentiels délivrés sans ordonnance du tribunal

Selon l'annonce de Bitkom, il est étonnant que l'appel à la remise de mots de passe confidentiels sans ordonnance judiciaire ou à l'envoi automatisé d'identifiants Internet soit "soutenu par le ministère même qui a fait de la protection des données une priorité absolue". On ne peut que prier pour que des données aussi critiques ne tombent pas entre de mauvaises mains au sein des autorités.

L'association se montre critique à l'égard de l'obligation prévue pour les prestataires de services non seulement de supprimer tout contenu à caractère criminel, y compris les descriptions d'abus sexuels d'enfants, mais aussi "d'informer l'Office fédéral de la police criminelle de tout contenu non sollicité, y compris l'adresse IP de l'utilisateur et le numéro de port".

En particulier, lorsqu'il s'agit d'exprimer des opinions, la responsabilité pénale n'est nullement évidente. On ne peut pas éviter que le contenu et les données d'utilisateurs totalement inoffensifs ne soient transmis au BKA [NDLR : Office fédéral de police criminelle]. Des atteintes disproportionnées à la vie privée des utilisateurs sont programmées.

[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Heise.de

 

 

8 commentaires

  1. Posté par lafronde le

    Au fil des siècles, les peuples européens se sont différenciés des autres continents, par leur luttes pour leurs libertés. Leur Histoire l’atteste dans de nombreux pays, Allemagne comprise. Où sont passées les chères libertés germaniques ? L’Etat fédéral actuel, le IVe Reich mondialiste, onusien, en prive ses citoyens, les réserve pour ses clients ! Une décadence liberticide, digne de la Rome antique, d’une République vertueuse vers un Empire corrompu et sanglant. Je plains nos voisins allemands.

    Mais ils doivent se ressaisir, car ils font l’objet d’un complot ignoble de la part des politiciens : faire passer la responsabilité des deux guerres mondiales et de la Shoah, des Etats vers les peuples ! Tous les peuples d’Europe sont visés, mais principalement les peuples allemands et français !

    Une fois cette translation de culpabilité opérée vers les peuples, les politiciens-législateurs interdisent à leur propre peuple toutes défense identitaire et communautaire. Ainsi République française et BundesRepublik peuvent être remplies de migrants, bientôt citoyens et majoritaires.

    L’offre humanitaire de l’UE et la demande migratoire des populations de l’Afrique et de l’OCI musulmane sont la conséquence du Droit supra-national égalitariste et niveleur qui a pris la place du Droit originel et libéral des pays d’Europe : Droit romain, Code civil, Common law.

    Pour se libérer, les citoyens européens doivent reconquérir leur Droit traditionnel antérieur. A quand un nouveau 1848 européen ?

  2. Posté par SD-Vintage le

    Merkel reproduit le DDR, pour lequel elle a travaillé avec enthousiasme. Incompréhensible que la CDU l’a laissé en place. Votez AfD la prochaine fois.

  3. Posté par poulbot le

    La nébuleuse musulmo-gauchiste est en train de faire tombé sur le monde occidental le voile de l’oppression et de l’obscurantisme absolu .

  4. Posté par Christian Hofer le

    Vous souvenez-vous du scandale impliquant les visas en Allemagne où des mafias étrangères étaient impliquées? On suspectait des complicités à l’intérieur de l’administration. Et que fait le gouvernement allemand? Il veut la divulgation d’individus qui sont anti-islam.

    Imaginez à quel point des « fonctionnaires » de religion musulmane et autres extrémistes de gauche vont apprécier une telle révélation d’informations à l’encontre des patriotes. Ils vont pouvoir se venger directement. Personne n’y a songé ou au contraire la gauche l’a-t-elle justement planifié ?

  5. Posté par JeanDa le

    Divulguer des mots de passe ???? JE M’ETRANGLE !
    C’est la négation de tout ce qui fait notre société et l’humanité : la confiance et le respect entre INDIVIDUS CIVILISÉS. Si cela disparaît, plus rien n’existe ! C’est le retour à la jungle !

  6. Posté par Sam le

    On voit le niveau de connerie de ces gens-là, niveau de connerie couplé à un haut degré d’inculture! Google et autres plateformes ne possèdent pas les mots de passe mais seulement les hash et la seule façon de retrouver le mot de passe est par brute force et ça prend très très longtemps.
    Pour l’adresse IP, à quoi ça va leur servir? Quand quelqu’un vous dit qu’il peut géolocaliser la personne c’est qu’il y connaît absolument rien, l’IP n’est pas un protocole de géolocalisation et à tout instant plusieurs personnes peuvent avoir la même IP…

    Mais bon, c’est une bobo ménopausée de plus… Laissons les croire qu’ils peuvent contrôler le cours du temps avec des lois

  7. Posté par Bussy le

    Le voile islamiste recouvre petit-à-petit l’Europe, et l’étape suivante sera de créer des camps de rééducation, style Pol Pot, pour casser définitivement l’Européen blanc, puis de passer à la charia…
    Seule consolation, les idiots utiles y passeront aussi….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.