Hôpitaux suisses : Agressions en hausse, sécurité augmentée

Les hôpitaux ont renforcé leurs mesures de sécurité car les agressions contre le personnel, en particulier dans les services d'urgence, sont en augmentation. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par la «NZZ am Sonntag» auprès des cinq hôpitaux universitaires suisses.

[...]

Plusieurs facteurs sont évoqués par les experts. Premièrement, le seuil d'inhibition de la violence verbale et physique a diminué et la plupart des patients agressifs savent qu'ils s'en sortiront indemnes.

20Min.ch

Rappel :

Berlin : un affrontement dégénère entre 30 hommes d’origine arabe dans un hôpital

Berne: Une fillette de 8 ans d’Érythrée a été maltraitée. Elle décède à l’hôpital. Deux personnes de son entourage arrêtées

Augsbourg (All.) : un Syrien jugé pour avoir agressé une infirmière et menacé de faire exploser un hôpital « au nom d’Allah »

 

4 commentaires

  1. Posté par farjon thierry le

    Je me rappelles du 14 avril 2007 j’ai eu un accident de parapente en tentant de me poser sur un décollage difficile sur le Salève, a la Table d’orientation.
    Après une chute d’une équivalence de 7 mètres en décrochage, et 3 pertes de connaissances du au choc violent.
    Hélitreuillé par Dragon 6 car cet année la j’avais pas cotisé a la REGA (comme par hasard)! Arrivé a l’hôpital a 17h j’ai moisi sur un lit jusqu’à 2h du matin avec, pour seule distraction, les écrans de surveillance de l’entrée des ambulances!
    De quoi péter un câble!
    Et ils m’ont gardé en surveillance pendant la nuit!
    IMPOSSIBLE DE FERMER L’OEUIL!!!
    Avec comme berceuse, les bip bip des appareils des voisins de chambre…
    Une vraie cacophonie… Le lendemain je sors (enfin) soulagé. Quasi pas de traumatisme a part une entorse sur l’omoplate droit…
    Cette expérience m’a assez dégoûté et me donne pas envi d’y retourner!
    Une plaisanterie s plus de 2000 euros! Secours français gratuit, MON CUL OUI!

  2. Posté par Bussy le

    Il y a principalement deux tribus aux urgences, ceux à qui tout est dû, qui ne paient rien mais exigent tout tout de suite, qui viennent de pays où il n’y avait même pas d’hôpital d’ailleurs, et qui deviendront de plus en plus agressifs à mesure que les moyens manqueront et donc qu’il y aura des restrictions, et ceux qui forment encore pour quelques temps la masse silencieuse, qui paient un maximum mais que les élites bien-pensantes n’écoutent plus depuis longtemps voire dédaignent, et pour ceux-là la frustration sort pour le moment sous forme d’agressivité verbale…..
    La marmite va continuer à bouillir…. jusqu’au jour où le couvercle va sauter… et là il ne fera pas beau faire partie des élites !
    Les gilets ne seront plus jaunes mais rouge vif !

  3. Posté par Sergio le

    « Plusieurs facteurs sont évoqués par les experts » sic. Ce qui n’est cependant pas désigné, c’est la principale raison de l’augmentation des violences: la population a changé. Faut-il être expert pour ne pas voir ce que vous avez devant les yeux ?

  4. Posté par J.-J. le

    Le must serait de refuser tout soin ou assistance à ces m….. mais on rêve….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.