MàJ.Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

Nous en parlions déjà ici.

Toutefois le docteur Laurent Alexandre a tort sur un point. Greta avait déjà commis une erreur stratégique en soutenant un groupe de musique d'extrême gauche.

Cet article est évidemment absent de notre presse romande alors que la presse française l'évoque sans détour.

**********
PAS GRAND CHOSE À VOIR AVEC L'ENVIRONNEMENT

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

Greta Thunberg a co-signé une tribune. Dans ce texte, les signataires et Greta Thunberg reviennent sur le réchauffement climatique : "la crise climatique ne concerne pas que l'environnement. C'est une crise des droits de l'homme, de la justice et de la volonté politique. Les systèmes d'oppression coloniaux, racistes et patriarcaux l'ont créée et alimentée".

Atlantico.fr : Le texte de Greta Thunberg publié dans Project Syndicate identifie trois causes qui peuvent être à l’origine du réchauffement climatique dont le racisme et le système patriarcal entre autres. Au vu de cela, quels sont les discours de ces mouvements portés par Greta Thunberg ?

Laurent Alexandre : D’emblée, une chose étonnante est que ce discours a été écrit, ce qui montre bien que les spin-doctors (ou communicants) qui manipulent Greta Thunberg se sentent tout puissants. Ils se permettent de dire que le CO2 n’est pas leur objectif contrairement au fait de mettre la société occidentale – responsable de tous les maux de la terre - à mort. Ils ont tout de même dit que la crise climatique est liée au patriarcat raciste, colonial, oppressif et qu’il est nécessaire de le démanteler. C’est un discours trotskiste, révolutionnaire au sens propre du terme et il est très étonnant de voir ce passage à l’acte car ils vendent la mèche alors que jusqu’à présent ils n’ont jamais dit quel était leur véritable agenda. On est passé en réalité de la défense des coquelicots à la volonté de détruire l’homme blanc, hétérosexuel, chrétien et européen. Pour un peu, cela donnerait raison à Eric Zemmour.

Était-ce un phénomène latent dans le mouvement écologique tel qu’il s’organise autour de cette figure-ci ?

Greta Thunberg est issue d’un milieu d’extrême-gauche et jusqu’à présent, elle n’avait jamais commis de faute. Elle n’avait jamais révélé le fait que son agenda n’était pas écologique mais révolutionnaire. Dans son article, elle ne se réfère qu’à un courant écologique par opportunisme et le CO2 est le levier pour changer la société et pour la faire rentrer dans un paradigme d’extrême-gauche. Je ne doute pas une seconde que ce ne soit pas elle qui l’ai écrit, ce n’est pas un discours spontané. Il a clairement été écrit par son entourage. Le produit Greta n’est pas un produit vert, mais rouge.

Vous dites que cela révèle une forme de trotskisme. S’agit-il réellement d’une idéologie communiste ou est-ce un gauchisme culturel venant des universités américaines ?

On se croirait sur le campus d’Evergreen. C’est un discours qui fait de l’homme blanc hétérosexuel et père de famille le responsable de la totalité des malheurs sur terre. C’est une énorme faute de communication car on ne peut plus dire après un tel écrit «je ne m’occupe que de la science, du CO2, de la réalité scientifique ». C’est un discours politique extrémiste, masochiste pour l’Europe, qui est rendue responsable de tout ce qui ne va pas sur terre.

[...]

Atlantico.fr

9 commentaires

  1. Posté par pepita le

    Je pense que l’on donne trop d’importancea cette petite conne,

  2. Posté par antoine le

    Lutte cachée.
    Cette hystérie climatique cache essentiel !
    Le gouvernement mondial, l’abolition des pays, des frontières.
    La dictature des Verts de gris et Verts pastèque
    Pour finir la Marxisme la lutte des classes et l’élimination du capitalisme.
    La boucle est bouclée !
    Les Verts d’aujourd’hui brandissent des pancartes  »Mort au capitalisme » !

  3. Posté par Gérard Guichard le

    Sinon, y’a Izabella Nilsson Jarvandi, une irano-suédoise, partisane d’Orban. Ca change

  4. Posté par Zola le

    Plus conne que la Gréta ça n’existe pas !

  5. Posté par antoine le

    Elle qui dit qu’on lui à volé sa jeunesse … ils sont en train de lui voler son âme, pôvre gamine !

  6. Posté par Dominique le

    Ceux et celles qui militent et/ou votent pour les verts sont tous des pastèques: vert-hypocrite dedans et rouge-bolchévique dedans. Les vrais écolos sont des citoyens responsables que l’on retrouve dans tous nos partis politiques traditionnels, surtout à droite.

  7. Posté par Matelot le

    Il est clair que cette gamine est une marionnette. Tous ces discours sont écris par des personnes qui militent à gauche et même à gauche toute. En effet, pas une ligne, pas un mot sur la Chine, ni sur l’Inde ou encore la démographie délirante de l’Afrique et ses feux de brousse. Ceux qui la manipule jouent avec son image pour faire passer ce message écologiste totalement orienté anti-Europe. Et toute une bande d’abrutis l’écoute et la suive, il n’y a qu’a voir les résultats des dernières votations…
    Peut être que cette dernière tribune marque le début de la fin de cette gigantesque manipulation, espérons le en tous cas.

  8. Posté par Vautrin le

    Greta, « docteur honoris causa » (!!!!) de je ne sais quelle université Batave, est en fait dotée d’une ignorance encyclopédique, ce qui fait d’elle un petit magnétophone débitant les sornettes qui lui ont été inculquées. Il en va de même de ses postures, tenues vestimentaires et ainsi de suite. Aussi est-elle pathologiquement portée vers les délires de l’extrême-gauche. Pauvre gamine !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.