Les Russes ont aussi leur « Silicon Valley »

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse
post_thumb_default

Les Russes ont aussi leur « Silicon Valley »

 

L’oligarque Viktor Vekselberg d’origine ukrainienne, qui vit en Suisse et est actionnaire de plusieurs entreprises comme Sulzer, Oerlikon et Schmolz + Bickenbach, a parlé au Forum russo-suisse des sanctions dont il est l’objet de la part des États-Unis et du centre de technologie de Skolkovo, près de Moscou, dont il est co-responsble et dont les bâtiments ont été conçus par les architectes bâlois Herzog et de Meuron. Il a souligné la différence entre Skolkovo et la Silicon Valley. A Skolkovo, ce ne sont pas de grandes compagnies industrielles ou l’armée, comme en Californie, qui soutiennent le projet, mais c’est le gouvernement russe qui y favorise l’action des « start-ups » pour commercialisier les innovations techniques.

 

https://www.archdaily.com/905951/skolkovo-institute-of-science-and-technology-herzog-and-de-meuron

 

Traduction (Claude Haenggli) : Environ 2100 jeunes entreprises employant plus de 30’000 personnes sont installées à Skolkovo et plus de 1500 brevets nationaux et internationaux ont déjà été déposés. L’un des plus importants soutiens à ces « start-ups » consiste en des dispositions légales pour les aider à diffuser leurs produits innovants sur le plan international. Elles bénéficient de certains avantages fiscaux, comme la libération de taxes spécifiques, afin de faciliter leur entrée sur le marché. Par exemple, les entreprises de Skolkovo ne paient ni taxes d’importation ni d’exportation. Ces règlements favorables à l’innovation devraient les aider à trouver le succès sur les marchés avec leurs produits, alors que les Russes sont réputés être des pionniers dans le domaine de l’innovation technologique, mais de manquer de talent pour les commercialiser. C’est le défi que Skolkovo s’est posé.

Claude Haenggli, 4.12.2019

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.